Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

NICORANDIL ZENTIVA 10 mg, comprimé sécable

À quoi sert ce medicament ?

NICORANDIL ZENTIVA contient une substance active appelée nicorandil. Il fait partie d’un groupe de médicaments appelés « activateurs des canaux potassiques ». Il agit en augmentant le débit sanguin dans les vaisseaux du cœur. Il améliore l’apport en sang et en oxygène du muscle cardiaque et réduit sa charge de travail.

NICORANDIL ZENTIVA est utilisé pour prévenir ou atténuer les symptômes douloureux d’oppression (angor) provoqués par votre maladie cardiaque. Il est utilisé chez les patients adultes qui ne tolèrent pas ou ne peuvent pas prendre de médicaments pour le cœur appelés « bêtabloquants » et/ou « antagonistes calciques ».

Que contient ce médicament ?

nicorandil

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 4.44

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

La dose recommandée est la suivante :

La dose initiale habituelle est de 10 mg deux fois par jour.

Si vous souffrez souvent de maux de tête, une dose inférieure, de 5 mg deux fois par jour, pourra être prescrite par votre médecin pendant les premiers jours de traitement (2 à 7 jours).

Votre médecin pourra augmenter la dose jusqu’à 20 mg deux fois par jour en fonction de vos besoins, de votre réponse et de votre tolérance au traitement.

Fréquence d’administration

Le comprimé de 10 mg peut être divisé en 2 doses égales.

N’avalez pas l’agent déshydratant, qui est le gros comprimé se trouvant à une extrémité de chaque plaquette. Il est intégré dans l’emballage pour protéger NICORANDIL ZENTIVA de l’humidité. La plaquette mentionne clairement quel comprimé est l’agent déshydratant. Si vous prenez accidentellement l’un de ces comprimés déshydratants, ils ne sont pas nocifs, mais contactez immédiatement votre médecin.

Si vous avez pris plus de NICORANDIL ZENTIVA 10 mg, comprimé sécable que vous n’auriez dû

Si vous avez pris plus de comprimés que vous n’auriez dû ou si un enfant a avalé l’un de vos comprimés, informez immédiatement un médecin ou rendez-vous immédiatement au service des urgences. Emportez la boîte du médicament avec vous. Vous pourrez ressentir des effets liés à la baisse de pression artérielle, tels que des vertiges ou une sensation de faiblesse. Vous pourrez aussi constater que votre cœur bat plus rapidement et de façon irrégulière.

Si vous oubliez de prendre NICORANDIL ZENTIVA 10 mg, comprimé sécable

Si vous oubliez de prendre une dose, prenez-la dès que vous y pensez, sauf si vous êtes sur le point de prendre la dose suivante. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre NICORANDIL ZENTIVA 10 mg, comprimé sécable

Sans objet.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Si vous ressentez l’un des effets indésirables suivants, adressez-vous immédiatement à votre médecin :

Le nicorandil peut entraîner des lésions des voies gastro-intestinales telles que des ulcères de la bouche, de la langue, de l’estomac, de l’intestin (intestin grêle et gros intestin) ou de l’anus. Ces effets peuvent entraîner des problèmes tels que des saignements (sang dans les selles ou le vomi), fistules (passage anormal en forme de tube d’une cavité de l’organisme à une autre ou sur la peau), perforations, abcès, perte de poids. Des ulcères peuvent se produire à d’autres endroits tels que : peau, voies génitales et nasales ou autour d’une stomie (ouverture artificielle pour l’évacuation des déchets telle qu’une colostomie ou une iléostomie). Le nicorandil peut entraîner une diverticulite (une inflammation des petites poches dans la paroi du gros intestin qui peut provoquer de la fièvre, des vomissements et une douleur à l’estomac).

Autres effets indésirables :

Très fréquent (pouvant toucher plus de 1 personne sur 10)

    · Maux de tête (surtout pendant les premiers jours de traitement). Votre médecin pourra augmenter progressivement la dose pour réduire la fréquence des maux de tête.

Fréquent (pouvant toucher jusqu’à 1 personne sur 10)

    · Abcès cutané.

    · Sensations vertigineuses.

    · Battements cardiaques très rapides, forts ou irréguliers (palpitations).

    · Rougeur sur la peau.

    · Envie de vomir (nausées).

    · Vomissements.

    · Sensation de faiblesse.

Peu fréquent (pouvant toucher jusqu’à 1 personne sur 100)

    · Rougeurs, démangeaisons, gonflement des yeux ou larmoiement (conjonctivite)

    · Lésions oculaires

    · Lésions de la cornée

    · Baisse de la pression artérielle.

Rare (pouvant toucher jusqu’à 1 personne sur 1 000)

    · Éruption cutanée.

    · Démangeaisons.

    · Douleurs musculaires non provoquées par l’exercice physique (myalgie).

Très rare (pouvant toucher jusqu’à 1 personne sur 10 000)

    · Augmentation du taux de potassium dans le sang (hyperkaliémie).

    · Coloration jaune de la peau et des yeux, selles claires, urines de couleur sombre – ceci peut être un signe de problèmes hépatiques.

    · Gonflement du visage, des lèvres, de la bouche, de la langue ou de la gorge qui peut entraîner des difficultés à avaler ou à respirer.

    · Maux d’estomac.

Fréquence indéterminée (la fréquence ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

    · Vision double (diplopie).

Les effets indésirables :

AbcèsDiverticuliteSensation vertigineuseHémorragie gastro-intestinaleMal de têteFréquence cardiaqueHémorragieMal au coeurStomatiteUlcèreVomiUlcère analPlaies dans la boucheUlcération génitaleUlcère de l'intestin grêleUlcère gastro-intestinalUlcère du gros intestinVasodilatation