Notice médicament

information medicament

XALKORI 250 mg, gélule

À quoi sert ce médicament ?

XALKORI est un médicament anticancéreux contenant la substance active crizotinib utilisé pour traiter les adultes atteints d’un type de cancer du poumon appelé cancer du poumon non à petites

cellules, présentant un réarrangement spécifique ou un défaut du gène appelé anaplastic lymphoma kinase (ALK) ou du gène appelé ROS1.

XALKORI peut vous être prescrit en traitement initial si vous souffrez d’un cancer du poumon à un stade avancé.

XALKORI peut vous être prescrit si votre maladie est à un stade avancé et que le (ou les) traitements précédents n’ont pas arrêté la progression de votre maladie.

XALKORI peut ralentir ou arrêter la croissance du cancer du poumon. Il peut contribuer à réduire la taille des tumeurs.

Si vous avez des questions sur la façon dont XALKORI agit ou si vous souhaitez savoir pourquoi ce médicament vous a été prescrit, adressez-vous à votre médecin.

Que contient ce médicament ?

crizotinib

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 100%

Prix: 4026.55

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

La dose recommandée est d’une gélule à 250 mg prise par voie orale deux fois par jour (quantité totale 500 mg).

Prenez une gélule le matin et une gélule le soir.

Prenez les gélules environ à la même heure chaque jour.

Vous pouvez prendre les gélules pendant ou en dehors d’un repas, évitez toujours le pamplemousse.

Avalez les gélules entières et ne pas les écraser, ni les dissoudre ou les ouvrir.

Si nécessaire, votre médecin pourra décider de réduire la dose à 200 mg par voie orale deux fois par jour (quantité totale 400 mg) et si la dose doit être diminuée davantage, il pourra la réduire à 250 mg

par voie orale une fois par jour. Votre médecin pourra décider d’arrêter définitivement votre traitement si vous ne pouvez pas tolérer XALKORI 250 mg par voie orale une fois par jour.

Si vous avez pris plus de XALKORI que vous n’auriez dû

Si vous avez pris trop de gélules par accident, parlez-en immédiatement à votre médecin ou pharmacien. Il est possible qu’une assistance médicale soit nécessaire.

Si vous oubliez de prendre XALKORI

Ce que vous devez faire si vous oubliez de prendre une gélule dépend du temps restant avant votre prochaine dose.

Si votre prochaine dose est dans 6 heures ou plus , prenez la gélule oubliée dès que vous y pensez. Prenez ensuite la gélule suivante à l’heure habituelle.

Si votre prochaine dose est dansmoins de 6 heures , ne prenez pas la gélule oubliée. Prenez la gélule suivante à l’heure habituelle.

Signalez la dose oubliée à votre médecin lors de la consultation suivante.

Ne prenez pas de dose double (deux gélules en même temps) pour compenser la gélule que vous avez oubliée de prendre.

En cas de vomissement après la prise de XALKORI, ne reprenez pas de dose supplémentaire mais prenez la dose suivante à l’heure habituelle.

Si vous arrêtez de prendre XALKORI

Il est important de prendre XALKORI tous les jours, aussi longtemps que votre médecin vous le

prescrit. Si vous n’êtes pas en mesure de respecter la prise du médicament tel que votre médecin vous l’a prescrit ou si vous pensez ne plus en avoir besoin, contactez votre médecin immédiatement.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

votre infirmier/ère. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice.

Certains effets indésirables peuvent être graves. Vous devez immédiatement contacter votre médecin

si vous présentez n’importe lequel des effets indésirables graves suivants (voir également la rubrique 2: « Quelles sont les informations à connaître avant de prendre XALKORI ? »):

Atteinte hépatique

Avertissez immédiatement votre médecin si vous vous sentez plus fatigué(e) que d’habitude, si votre peau et le blanc de vos yeux deviennent jaunes, si vos urines deviennent foncées ou

marron (couleur du thé), si vous avez des nausées, des vomissements ou une diminution de l’appétit, si vous avez des douleurs du côté droit de votre estomac, si vous avez des

démangeaisons ou si vous avez des bleus plus facilement que d’habitude. Votre médecin pourra vous faire des tests sanguins pour vérifier votre fonction hépatique, et si les résultats sont

anormaux, votre médecin pourra décider de diminuer la dose de XALKORI ou d’arrêter votre traitement.

Inflammation des poumons

Avertissez immédiatement votre médecin si vous ressentez de la difficulté à respirer, en particulier en cas d’association avec de la toux ou de la fièvre.

Réduction du nombre de globules blancs dans le sang (incluant les neutrophiles) Avertissez immédiatement votre médecin si vous présentez de la fièvre ou une infection. Votre

médecin pourra vous faire des tests sanguins et si les résultats sont anormaux, votre médecin pourra décider de diminuer la dose de XALKORI.

Étourdissement, évanouissement ou douleur à la poitrine

Avertissez immédiatement votre médecin si vous ressentez ces symptômes qui pourraient être les signes d’une modification de l’activité électrique (visible à l’électrocardiogramme) ou d’un

rythme anormal du cœur. Votre médecin pourra pratiquer des électrocardiogrammes pour contrôler l’absence de problèmes avec votre cœur pendant votre traitement par XALKORI.

Perte de la vision partielle ou totale dans un ou les deux yeux Avertissez immédiatement votre médecin en cas de perte de la vision ou de tout changement de

votre vue comme une difficulté à voir d’un œil ou des deux yeux. Votre médecin pourrait arrêter le traitement par XALKORI et vous adresser à un ophtalmologue.

Les autres effets indésirables avec XALKORI peuvent inclure:

Effets indésirables très fréquents (peuvent affecter plus d’une personne sur 10)

Effets visuels (éclairs de lumière, vision floue ou vision double ; ces effets apparaissent souvent peu après le début du traitement par XALKORI).

Problèmes d’estomac, incluant vomissements, diarrhée, nausées.

Œdème (excès de liquide dans les tissus corporels provoquant un gonflement des mains et des pieds).

Constipation.

Anomalies des tests sanguins hépatiques.

Diminution de l’appétit.

Fatigue.

Étourdissements.

Neuropathie (sensation d’engourdissement ou de picotement dans les articulations ou les extrémités).

Altération du goût.

Douleur abdominale.

Réduction du nombre de globules rouges sanguins (anémie).

Éruption cutanée.

Ralentissement du rythme cardiaque.

Effets indésirables fréquents (peuvent affecter 1 à 10 personnes sur 100)

Indigestion.

Augmentation de la créatininémie (taux de créatinine dans le sang, pouvant indiquer que les reins ne fonctionnent pas correctement).

Hausse du taux d’enzyme phosphatase alcaline dans le sang (indicateur de lésion ou de

dysfonctionnement d’un organe, en particulier du foie, du pancréas, des os, de la thyroïde ou de la vésicule biliaire).

Hypophosphatémie (taux de phosphate faible, pouvant provoquer une confusion mentale ou une faiblesse musculaire).

Poches de liquide dans les reins (kystes rénaux).

Evanouissements.

Inflammation de l'œsophage.

Diminution du taux de testostérone, une hormone masculine.

Insuffisance cardiaque.

Effets indésirables peu fréquents (peuvent affecter 1 à 10 personnes sur 1000)

Trou (perforation) dans l’estomac ou l’intestin.

Sensibilité à la lumière du soleil (photosensibilité).

Augmentation des taux sanguins de tests visant à vérifier la présence de lésions musculaires (taux élevés de créatine phosphokinase).

Déclaration des effets secondaires

notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration décrit en Annexe V.

Liste des effets indésirables possibles :

Anémie hypochromeHypogonadismeNévriteAbcès du reinPersistance visuelleHypogonadisme secondaireInfection de kyste rénalParalysie du nerf sciatiqueBrillance visuelleVision doubleOedème localiséCorps flottantsFourmillementsInsuffisance cardiaque congestiveHyperesthésieIntestin perforéAnalyse de laboratoireInsuffisance cardiaque gaucheRelaxant musculaireAtrophie musculaireNévralgieDouleurParesthésieOedème pulmonairePoumon de chocBradycardie sinusaleSensation de brûlureÉclairs visuelsPhotophobieOedème périphériqueTroubles de la fonction hépatiqueNeuropathie sensoriellePerforation GIGros intestin perforéFaiblesse musculaireALT augmentéeUlcère de l'oesophagePolyneuropathieTrouble sensorielHémoglobine basseGamma GTPneumopathie interstitielle diffuseGêne abdominaleSensibilité au toucherAcuité visuelle faibleÉtourdissement au leverNeuropathie motrice périphériqueNeurotoxicitéBrûlures cutanéesInflammation pelvienneClairance de la créatinineDysesthésieEnzyme hépatiqueIntervalle QTFraction d'éjectionDéficit moteurOedème facialAlvéoliteTroubles de la marcheTroubles de l'équilibreQuasi-syncopeNeutropénie fébrileNumération GB diminuéeHémorragie d'un kyste rénalOedème généraliséTrouble nerveux périphérique SAI