information medicament

SINTROM 4 mg, comprimé quadrisécable

À quoi sert ce médicament ?

SINTROM 4 mg, comprimé quadrisécable est un anticoagulant de la famille des antivitamines K (également appelé traitement AVK).

Les antivitamines K empêchent l’action de la vitamine K. Cette vitamine a un rôle dans la coagulation de votre sang. La prise de ce médicament permet donc de ralentir la coagulation et d’éviter ainsi la formation de caillots dans vos artères et vos veines.

Ce médicament vous a été prescrit par votre chirurgien ou par votre médecin :

    · pour traiter ou prévenir un caillot dans une veine (phlébite),

    · pour traiter ou prévenir la formation d’un caillot dans les poumons (embolie pulmonaire),

    · pour prévenir la formation d’un caillot si vous avez déjà une maladie du cœur (par exemple certains troubles du rythme cardiaque tels que des fibrillations auriculaires, des anomalies ou une prothèse des valves cardiaques),

    Le médecin peut également choisir de vous prescrire ce médicament pour prendre le relais d’un autre médicament anticoagulant appartenant à la famille des héparines.

    Vous devez vous adresser à votre médecin si vous ne ressentez aucune amélioration ou si vous vous sentez moins bien.

Que contient ce médicament ?

acénocoumarol

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 3

Comment le prendre ?

Conseils pour un bon usage de ce médicament

Il est important de bien comprendre les principes et les modalités du traitement afin de ne pas prendre de risque inutile. N’hésitez pas à poser des questions à votre médecin et utilisez le carnet de suivi de traitement prévu (voir également la rubrique 7 « Carnet d’information et de suivi »).

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin ou votre pharmacien en cas de doute.

Posologie

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les instructions de cette notice ou les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

    · Votre médecin choisira la première dose en fonction de votre situation. Puis votre médecin modifiera la dose en fonction des résultats de l’INR (obtenu lors d’une prise de sang). Cette modification a pour but d’équilibrer votre traitement.

    Patients nécessitant une attention particulière

    Certains types de patients sont plus sensibles que d’autres à l’action de ce médicament. Le médecin devra donc adapter la dose de ce médicament et renforcer la surveillance du traitement :

    · chez les personnes âgées de plus de 65 ans (risque de surdosage augmenté),

    · chez l’enfant,

    · chez les patients qui ont une maladie des reins (insuffisance rénale légère à modérée),

    · chez les patients qui ont une maladie du foie (insuffisance hépatique modérée),

    · chez les patients qui ont une diminution du taux de protéines dans le sang (hypoprotidémie),

    Utilisation chez les enfants et les adolescents

    L’expérience des anticoagulants oraux chez les enfants et les adolescents demeure limitée.

Mode d’administration

Ce médicament est utilisé par voie orale. Vous devez avaler le ou les comprimés avec un verre d’eau.

Fréquence d’administration

Pour que le médicament soit efficace, vous devez prendre régulièrement ce médicament. Vous devez prendre le(s) comprimé(s) ou les portions de comprimés chaque jour en une seule prise.

En cas de prise unique, il est préférable de prendre son traitement le soir. Ainsi, si votre médecin décide de modifier votre dose après avoir vu les résultats de votre prise de sang (et notamment l’INR), vous pourrez prendre la nouvelle dose le soir même.

Ce médicament peut être pris avant, pendant ou après un repas.

Durée du traitement

Vous devez utiliser ce médicament aussi longtemps que le médecin le juge nécessaire.

Si vous avez pris plus de SINTROM 4 mg, comprimé quadrisécable que vous n’auriez dû :

Vous pouvez reconnaître les signes d’un surdosage par :

    · l’apparition d’un saignement,

    Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien. Si votre médecin ou votre pharmacien n’est pas disponible, rendez-vous au service d’urgence de l’hôpital le plus proche.

    Dans certains cas, le médecin devra simplement modifier la dose, dans d’autres cas il devra mettre en place en urgence un traitement.

Si vous oubliez de prendre SINTROM 4 mg, comprimé quadrisécable :

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre. Si vous avez oublié de prendre ce médicament, vous pouvez “rattraper” cet oubli pendant les 8 heures qui suivent l’heure habituelle de prise.

Passé ce délai, il est préférable de ne pas prendre la dose oubliée et de reprendre la prochaine dose à l’heure habituelle.

Pensez à signaler un oubli lors d’un contrôle d’INR (durant une prise de sang) et notez-le dans votre carnet de suivi.

Si vous arrêtez de prendre SINTROM 4 mg, comprimé quadrisécable :

L’arrêt du traitement doit être progressif chez certains patients, vérifiez auprès de votre médecin.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Certains effets indésirables sont fréquents (de 1 à 10 patients sur 100)

    Si vous avez un saignement, même mineur, il est possible que votre dose soit trop forte. Votre médecin vous demandera alors de faire une prise de sang pour vérifier votre INR et recherchera l’origine de ce saignement (voir également le paragraphe « Si vous avez pris plus de SINTROM 4 mg, comprimé quadrisécable que vous n’auriez dû »).

    · Prévenez immédiatement un médecin ou rendez-vous au service d’urgence de l’hôpital le plus proche si vous avez :

    o du sang rouge ou noir dans les selles,

    o des vomissements ou des crachats sanglants,

      o un saignement des gencives,

      o un saignement du nez,

      o du sang dans vos urines,

      o des règles abondantes,

        o une fatigue chronique,

        o un essoufflement anormal,

        o un mal de tête d’intensité inhabituelle et brutale qui n’est pas guéri par un traitement contre la douleur,

        Ces situations doivent vous faire consulter votre médecin.

      Liste des effets indésirables possibles :

      Hémorragie