Notice médicament

information medicament

DORZOLAMIDE VIATRIS 2 %, collyre en solution

À quoi sert ce médicament ?

DORZOLAMIDE VIATRIS 2 %, collyre en solution est présenté sous forme de collyre en solution stérile. Le principe actif contenu dans DORZOLAMIDE VIATRIS 2 %, collyre en solution est le dorzolamide, un composé apparenté au sulfamide.

Le dorzolamide appartient à un groupe de médicaments appelé inhibiteurs de l'anhydrase carbonique à usage ophtalmique qui font baisser la pression intraoculaire élevée.

Le dorzolamide est utilisé pour diminuer la pression intraoculaire élevée et pour traiter le glaucome (glaucome à angle ouvert, glaucome pseudo-exfoliatif).

DORZOLAMIDE VIATRIS 2 %, collyre en solution peut être utilisé seul ou associé à d'autres médicaments qui font baisser la pression oculaire (appelés bêta-bloquants).

Que contient ce médicament ?

dorzolamide

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 5.43

Comment le prendre ?

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

La posologie appropriée et la durée du traitement seront établies par votre médecin.

Lorsque DORZOLAMIDE VIATRIS 2 %, collyre en solution est utilisé seul, la dose recommandée est de une goutte dans l'œil (les yeux) affecté(s) trois fois par jour, par exemple le matin, l'après-midi et le soir.

Si votre médecin vous a recommandé d'utiliser DORZOLAMIDE VIATRIS 2 %, collyre en solution avec un bêta-bloquant en collyre (autre médicament qui abaisse la pression oculaire) la posologie recommandée est alors d'une goutte de DORZOLAMIDE VIATRIS 2 %, collyre en solution dans l'œil (les yeux) affecté(s) deux fois par jour, par exemple le matin et le soir.

Si vous utilisez DORZOLAMIDE VIATRIS 2 %, collyre en solution avec un autre collyre, attendez au moins 10 minutes entre l'instillation de DORZOLAMIDE VIATRIS 2 %, collyre en solution et celle de l'autre médicament.

Si vous allez utiliser DORZOLAMIDE VIATRIS 2 %, collyre en solution pour remplacer un autre médicament en collyre destiné à abaisser la pression oculaire, vous devez arrêter d'utiliser l'autre médicament après l'avoir pris à la posologie quotidienne recommandée et commencez DORZOLAMIDE VIATRIS 2 %, collyre en solution le lendemain.

Ne modifiez pas la posologie de ce médicament sans consulter votre médecin. Si vous devez arrêter le traitement, contactez immédiatement votre médecin.

Ne laissez pas l'embout du flacon entrer en contact avec votre œil ou les zones qui l'entourent. Il risquerait d'être contaminé par des bactéries qui peuvent provoquer des infections oculaires entraînant des lésions graves de l'œil ou même une perte de la vision. Pour éviter toute contamination du flacon, évitez de mettre l'embout du flacon au contact de toute surface.

Mode d’emploi

Il est recommandé de vous laver les mains avant l'instillation de votre collyre.

Il est peut-être plus facile d'instiller le collyre devant un miroir.

1. Avant d'utiliser le médicament pour la première fois, assurez-vous que la bague d'inviolabilité située au niveau du col du flacon n'est pas rompue. Un espace entre le flacon et le bouchon est normal sur un flacon non ouvert. Brisez ensuite cette bague.

2. Retirez le bouchon du flacon.

3. Inclinez votre tête en arrière et tirez légèrement la paupière inférieure vers le bas de manière à former une petite poche entre la paupière et l'œil.

4. Renversez le flacon et pressez-le doucement jusqu'à ce qu'une seule goutte tombe dans l'œil comme indiqué par votre médecin. NE TOUCHEZ PAS L'ŒIL OU LA PAUPIERE AVEC L'EMBOUT DU FLACON.

5. Répétez les étapes 3 et 4 pour l'autre œil si votre médecin vous l'a prescrit.

6. Remettez le bouchon et fermez le flacon immédiatement après l'avoir utilisé.

Si vous avez utilisé plus de DORZOLAMIDE VIATRIS 2%, collyre en solution que vous n’auriez dû :

Si vous avez instillé trop de gouttes dans votre œil ou si vous avez avalé du collyre, contactez immédiatement votre médecin.

Si vous oubliez d’utiliser DORZOLAMIDE VIATRIS 2%, collyre en solution :

Il est important d'utiliser DORZOLAMIDE VIATRIS 2 %, collyre en solution comme vous l'a prescrit votre médecin.

Si vous avez oublié d'instiller une dose, instillez-la le plus tôt possible après l'oubli. Cependant, s'il est presque l'heure de l'instillation suivante, ne prenez pas la dose oubliée mais reprenez votre schéma d'administration normal.

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez d’utiliser DORZOLAMIDE VIATRIS 2%, collyre en solution :

DORZOLAMIDE VIATRIS 2 %, collyre en solution doit être pris chaque jour pour agir correctement. Si vous devez arrêter le traitement, contactez immédiatement votre médecin.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, DORZOLAMIDE VIATRIS 2%, collyre en solution peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Arrêtez d’utiliser DORZOLAMIDE VIATRIS 2 %, collyre en solution immédiatement et allez directement à l’hôpital ou demandez conseil à votre médecin si vous avez l’un des effets indésirables suivants :

Fréquent (peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10)

    · Lésion de la couche supérieure de l’œil, pouvant causer douleur oculaire, rougeur de l’œil (des yeux) et vision trouble, avec possibilité de sensibilité à la lumière, ou sensation d’avoir quelque chose dans l’œil (kératite ponctuée superficielle).

Peu fréquent (peut affecter jusqu’à 1 patient sur 100)

    · Gonflement de l’iris (la partie colorée de l’œil), pouvant causer vision trouble et vision de points noirs semblant flotter à travers l’œil, ou possibilité de flashs lumineux (irido-cyclite).

Rare (peut affecter jusqu’à 1 patient sur 1000)

    · Des réactions allergiques telles qu’une éruption soudaine ou avec de fortes démangeaisons, un gonflement soudain de l’œil, de la paupière,des lèvres, de la langue, du visage, des mains ou de la gorge pouvant causer des difficultés à respirer ou une respiration sifflante.

    · Une rougeur excessive et douloureuse de la peau, de larges ampoules, décollement de la peau en lambeaux, saignements des lèvres, des yeux, des parties génitales ou de la bouche accompagnés de fièvre (ceci pouvant indiquer un syndrome de Stevens-Johnson ou une nécrolyse épidermique toxique).

    · Perte soudaine de la vision, accompagnée par une douleur et parfois de malaises, pouvant survenir après une chirurgie oculaire (détachement choroïdal).

    · Forte diminution de la pression oculaire, pouvant conduire à des problèmes oculaires tels qu’une perte de la vision ou une vision déformée.

Les autres effets indésirables incluent :

Très fréquents (peut affecter plus de 1 patient sur 10)

    · Sensations de brûlure ou de picotements au niveau des yeux

Fréquents (peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10)

    · Maux de tête

    · Augmentation de la sécrétion de larmes

    · Inflammation ou infection des yeux

    · Inflammation ou croûtes au niveau de la paupière

    · Démangeaisons oculaires

    · Irritation de la paupière

    · Vision trouble (sans autres effets indésirables)

    · Malaise

    · Impression de saveur amère

    · Faiblesse ou sensation de fatigue

Rare (peut affecter jusqu’à 1 patient sur 1000)

    · Sensations vertigineuses

    · Fourmillements dans les mains et/ou les pieds

    · Irritation oculaire pouvant entrainer rougeur et douleur oculaire

    · Difficulté d’accommodation sur les objets lointains (myopie), normalement réversible après l’arrêt du traitement

    · Gonflement de la couche supérieure de l’œil que vous pourriez remarquer par la possibilité de vision trouble éventuellement avec apparition de halos autour des objets (œdème cornéen)

    · Saignements du nez

    · Irritation de la gorge

    · Sécheresse buccale

    · Démangeaisons cutanées et peau écailleuse, parfois accompagnées de sensations de brûlure, pouvant aussi apparaitre sur la peau entourant l’œil et pouvant être le signe d’une réaction allergique cutanée

    · Calculs rénaux

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

    · Essoufflement

    · Sensation de corps étranger (sentiment d’avoir quelque chose dans votre œil)

    · Battements du cœur puissants pouvant être rapides ou irréguliers (palpitations)

Déclaration des effets secondaires

Liste des effets indésirables possibles :

ConjonctiviteMal de têteInflammationIrritableMal au coeurDémangeaisonsKératite ponctuéeYeux troublesRéaction indésirableBrûlure thermique