Notice médicament

information medicament

COAPROVEL 150 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé

À quoi sert ce médicament ?

CoAprovel est une association de deux substances actives, l’irbésartan et l’hydrochlorothiazide. L’irbésartan appartient à un groupe de médicaments connus sous le nom d’antagonistes des récepteurs

de l’angiotensine-II. L’angiotensine-II est une substance formée par l’organisme qui se lie aux récepteurs des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne leur constriction. Il en résulte une élévation de la

pression artérielle. L’irbésartan empêche la liaison de l’angiotensine-II à ces récepteurs et provoque ainsi un effet relaxant au niveau des vaisseaux sanguins et une baisse de la pression artérielle.

L’hydrochlorothiazide fait partie d’un groupe de médicaments (appelés diurétiques thiazidiques) qui favorisent l’élimination d’urine, diminuant de cette manière la pression artérielle.

Les deux principes actifs de CoAprovel permettent ensemble de diminuer la pression artérielle de manière plus importante que s’ils avaient été pris seuls.

CoAprovel est utilisé pour traiter l’hypertension artérielle (pression artérielle élevée) , lorsqu’un

traitement par l’irbésartan seul ou l’hydrochlorothiazide seul ne contrôle pas de façon adéquate votre pression artérielle.

Que contient ce médicament ?

irbésartan

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 6.31

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute..

Posologie

La posologie recommandée de CoAprovel est de un ou deux comprimés par jour. CoAprovel sera habituellement prescrit par votre médecin si votre précédent traitement n’a pas permis une réduction

suffisante de votre pression artérielle. Votre médecin vous indiquera comment passer de votre précédent traitement à CoAprovel.

Mode d’administration

CoAprovel se prend parvoie orale . Les comprimés doivent être avalés avec une quantité suffisante de

liquide (par exemple, un verre d’eau). Vous pouvez prendre CoAprovel au cours ou en dehors des repas. Vous devez essayer de prendre votre dose quotidienne approximativement à la même heure

chaque jour. Il est important que vous continuiez à prendre CoAprovel sauf si votre médecin vous demande le contraire.

L’effet maximal de la baisse de pression artérielle est obtenu en 6 à 8 semaines après le début du traitement.

Si vous avez pris plus de CoAprovel que vous n’auriez dû

Si vous prenez accidentellement un trop grand nombre de comprimés, prévenez immédiatement votre médecin.

Les enfants ne doivent pas prendre CoAprovel :

CoAprovel ne doit pas être administré aux enfants de moins de 18 ans. Si un enfant avale des comprimés, prévenez immédiatement votre médecin.

Si vous oubliez de prendre CoAprovel

Si par inadvertance vous oubliez un jour de prendre votre médicament, prenez la dose suivante comme d’habitude. Ne prenez pas une dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne

surviennent pas systématiquement chez tout le monde. Certains effets peuvent être sérieux et nécessiter une surveillance médicale.

De rares cas d’allergie cutanée (éruption, urticaire), ainsi que des gonflements localisés de la face, des lèvres et/ou de la langue ont été rapportés chez des patients prenant de l’irbésartan. Si vous développez

l’un de ces effets ou si vous êtes essoufflé(e), arrêtez de prendre CoAprovel et prévenez immédiatement votre médecin.

La fréquence des effets indésirables listés ci-dessous est définie selon les conventions suivantes :

Fréquent : peut affecter jusqu’à 1 personne sur 10 Peu fréquent : peut affecter jusqu’à 1 personne sur 100

Les effets indésirables rapportés lors des études cliniques chez les patients traités avec CoAprovel ont été :

Effets indésirables fréquents (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10)

 nausées/vomissements

 besoin anormal d’uriner

 fatigue

 vertiges (y compris en se levant d’une position couchée ou assise)

 tests sanguins pouvant montrer une augmentation des taux de l’enzyme qui traduit l’état de la

fonction musculaire et cardiaque (créatine kinase) ou une augmentation du taux de substances qui traduisent de l’activité de la fonction du rein (taux d’azote uréique, créatinine).

Si vous êtes gêné(e) par l’un de ces effets indésirables , parlez-en à votre médecin.

Effets indésirables peu fréquents (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100)

 diarrhée

 pression artérielle basse

 faiblesse

 accélération des battements cardiaques

 bouffées de chaleur

 œdème

 dysfonctionnement sexuel (problèmes de performance sexuelle)

 tests sanguins pouvant révéler une diminution des taux de potassium et de sodium dans votre sang.

Si vous êtes gêné(e) par l’un de ces effets indésirables, parlez-en à votre médecin.

Effets indésirables rapportés depuis la commercialisation de CoAprovel

Des effets indésirables ont été rapportés depuis la commercialisation de CoAprovel. Les effets

indésirables dont la fréquence n’est pas connue sont : maux de tête, bourdonnements d’oreilles, toux, altération du goût, indigestion, douleurs articulaires et musculaires, anomalie de la fonction hépatique

et altération de la fonction rénale, augmentation du taux de potassium dans votre sang et des réactions allergiques cutanées telles qu’éruption, urticaire, gonflement de la face, des lèvres, de la bouche, de la

langue ou de la gorge. Des cas peu fréquents de jaunisse (caractérisée par un jaunissement de la peau et/ou du blanc des yeux) ont été rapportés.

Comme avec toute association de deux principes actifs, les effets indésirables associés à chacun d’eux ne peuvent être exclus.

Effets indésirables associés à l’ irbésartan seul

En plus des effets indésirables listés ci-dessus, des douleurs à la poitrine, des réactions allergiques sévères (choc anaphylactique), diminution du nombre de globules rouges (anémie - les symptômes

peuvent inclure une fatigue, des maux de têtes, un essoufflement pendant l’effort, des vertiges, une pâleur), une diminution du nombre de plaquettes (un composant sanguin essentiel pour permettre la

coagulation du sang) et un faible taux de sucre dans le sang (hypoglycémie) ont également été rapportées.

Effets indésirables associés à l’hydrochlorothiazide seul

Perte d’appétit ; aigreur et crampes d’estomac ; constipation ; jaunisse (caractérisée par un

jaunissement de la peau et/ou du blanc des yeux) ; inflammation du pancréas caractérisée par une douleur importante haute de l’estomac souvent associée à des nausées ou des vomissements ; troubles

du sommeil ; dépression ; vision trouble ; déficit en globules blancs, qui peut résulter en des infections fréquentes, à de la fièvre ; diminution du nombre de plaquettes (un composant sanguin essentiel pour

permettre la coagulation du sang) ; diminution du nombre de globules rouges (anémie) caractérisée par une fatigue, des maux de têtes, un essoufflement pendant l’effort, des vertiges, une pâleur ; maladie

des reins ; problèmes aux poumons incluant la pneumonie ou une accumulation de liquide dans les poumons ; augmentation de la sensibilité de la peau au soleil ; inflammation des vaisseaux sanguins ;

maladie de la peau caractérisée par une desquamation de la peau sur tout le corps ; lupus érythémateux cutané, caractérisé par une éruption pouvant apparaitre sur la face, le cou et le cuir chevelu ; réactions

allergiques ; faiblesse et spasticité des muscles ; altération du pouls ; diminution de la pression artérielle après changement de position du corps ; gonflement des glandes salivaires ; taux élevé de

sucre dans le sang ; présence de sucre dans les urines ; augmentation de certains lipides sanguins, taux élevé d’acide urique sanguin qui peut provoquer de la goutte.

Fréquence indéterminée

(la fréquence ne peut être estimée à partir des données disponibles) : cancer de la peau et des lèvres (cancer de la peau non mélanome), diminution de la vision ou douleur dans les

yeux due à une pression élevée [signes possibles d’une accumulation de fluide dans la couche vasculaire de l’œil (épanchement choroïdien) ou d’un glaucome aigu à angle fermé].

Il est connu que les effets indésirables, liés à l’hydrochlorothiazide, peuvent augmenter avec des doses plus élevées d’hydrochlorothiazide.

Déclaration des effets secondaires

Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration

Liste des effets indésirables possibles :

AgranulocytoseRéaction anaphylactiqueAnémieAnémie aplasiqueAnémie hémolytiqueTroubles du rythme cardiaqueArticulation douloureuseUrée sanguineCancer de la peauCancer épidermodeDouleur dans la poitrineConstipationTouxKysteDépressionDiarrhéeIndigestionTrouble de l'oreilleOedèmePerte d'énergieFièvreGlaucomeSucre urinaireMal de têteHypercholestérolémieHyperglycémieHyperkaliémieHypoglycémieSyndrome de carence en potassiumSodium sanguin diminuéPA basseHypotension orthostatiqueIrritableJaunisseIctère obstructifLeucopénieMaladie des poumonsSyndrome du LEMélanomeMal au coeurNécroseNéphriteNerveux/nerveuseNeutropéniePancréatiteParesthésiePolypesOedème pulmonaireInsuffisance rénaleChocInflammation de glande salivaireTrouble de la peauTrouble du sommeilSpasmesA perdu connaissanceAccélération cardiaqueThrombopénieBruits dans la têteUrticaireVascularite SAITête qui tourneVomiAgitationOedème périphériqueTumeur bénigneCréatinineTriglycéridesVision jauneMal musculaireÉpanchement chorodienDéséquilibre électrolytiqueDépendanceDétresse respiratoireAnorexie mentale et boulimieRétention d'acide uriqueAffections oculaires NCAAffections vasomotrices de la peauDysfonctionnement sexuel NCAAffections respiratoires NCAInsuffisance rénaleMyopie aiguë