Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

CARBAMAZEPINE MYLAN L.P. 200 mg, comprimé sécable à libération prolongée

À quoi sert ce médicament ?

CARBAMAZEPINE MYLAN L.P. 200 mg, comprimé sécable à libération prolongée est spécialement formulé pour libérer progressivement la substance active.

La carbamazépine, qui est la substance active, peut affecter le corps de différentes façons. C'est un antiépileptique (il prévient la survenue des crises d'épilepsie) et peut également modifier certains types de douleur et contrôler certains troubles de l'humeur.

CARBAMAZEPINE MYLAN L.P. 200 mg, comprimé sécable à libération prolongée est utilisé :

    · pour traiter certaines formes d'épilepsie ;

    · pour traiter un trouble douloureux de la face appelé névralgie du trijumeau ;

    · pour faciliter le contrôle de troubles graves de l'humeur lorsque certains autres médicaments sont inefficaces.

Que contient ce médicament ?

carbamazépine

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 3.06

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Votre médecin commencera habituellement CARBAMAZEPINE MYLAN L.P. à une dose relativement faible, qui pourra ensuite être augmentée pour s'adapter à votre situation. La dose nécessaire varie d'un patient à l'autre. Vous devrez généralement prendre une dose deux ou trois fois par jour.

Pour traiter l'épilepsie, les doses recommandées sont les suivantes :

Adultes

La dose initiale recommandée est de 100-400 mg par jour en 1 ou 2 prises. La dose peut être augmentée à 800-1 200 mg par jour, en 2 prises, mais des doses plus élevées peuvent être nécessaires. La dose qui vous est nécessaire peut être plus basse si vous êtes âgé.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

5-10 ans : La dose initiale recommandée est de 200 mg par nuit (ou 100 mg matin et soir). La dose peut être augmentée à 300-600 mg par jour en 2 prises.

10-15 ans : La dose initiale recommandée est de 200 mg par nuit (ou 100 mg matin et soir). La dose peut être augmentée à 500-1 000 mg par jour en 2 prises.

L'utilisation de CARBAMAZEPINE MYLAN L.P. est déconseillée chez les enfants de moins de 5 ans.

Pour le traitement de la névralgie du trijumeau, la dose recommandée est de 100-400 mg par jour. La dose peut être augmentée de 600 à 800 mg par jour en 2 prises, jusqu’à une dose maximale de 1 600 mg.

Pour le traitement des troubles de l'humeur, la dose recommandée est de 100 à 400 mg par jour. La dose peut être augmentée à 400-600 mg par jour en 2 prises, jusqu’à une dose maximale de 800 mg.

Si vous avez pris plus de CARBAMAZEPINE MYLAN L.P. 200 mg, comprimé sécable à libération prolongée que vous n'auriez dû

Si vous avez pris une quantité excessive de CARBAMAZEPINE MYLAN L.P., contactez immédiatement votre médecin ou le service des urgences de l'hôpital le plus proche. Prenez l'emballage de vos médicaments afin qu'on puisse savoir ce que vous avez pris. Vous pouvez vous sentir mal, être nauséeux, constipé, être dans l’incapacité d’uriner, avoir des hallucinations, être confus, avoir des troubles de la vision, un discours confus, des mouvements incontrôlés des yeux, les pupilles dilatées, des mouvements incontrôlés comme des spasmes musculaires, une perte de la coordination, une respiration superficielle, des difficultés à respirer, un changement du rythme cardiaque ou une crise cardiaque.

Si vous oubliez de prendre CARBAMAZEPINE MYLAN L.P. 200 mg, comprimé sécable à libération prolongée

Prenez-le dès que vous vous en souvenez, sauf s'il est presque l'heure de prendre la dose suivante. Ne prenez pas de dose double pour compenser celle que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre CARBAMAZEPINE MYLAN L.P. 200 mg, comprimé sécable à libération prolongée

N'arrêtez pas brutalement de prendre vos comprimés. Parlez-en d'abord à votre médecin. S'il est nécessaire de diminuer votre dose, cette diminution doit se faire lentement

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Certains effets indésirables peuvent être graves

Arrêtez de prendre CARBAMAZEPINE MYLAN L.P. et contactez immédiatement votre médecin si vous remarquez :

Très fréquent (pouvant affecter plus de 1 personne sur 10)

    · Une augmentation du nombre d’infections pouvant causer fièvre, frissons importants, mal de gorge ou ulcères de la bouche (ceci peut indiquer que votre taux de globules blancs a baissé).

Peu fréquents (pouvant affecter jusqu'à 1personne sur 100)

    · Difficulté à respirer en particulier pendant un effort. Vous pouvez avoir une toux sèche ou sifflante, avec des battements de cœur irréguliers, un gonflement des chevilles, des pieds ou du bas de jambes, une perte d’appétit, des étourdissements, de la fatigue ou une confusion (ceci peut indiquer que votre cœur fonctionne mal) ;

    · Fièvre, éruption cutanée, ganglions enflés, douleurs articulaires, anomalies des tests de la fonction sanguine et hépatique (ceci peut indiquer une défaillance multi-organes) ;

    · Difficulté à penser, hallucinations (voir ou entendre des choses qui n'existent pas), agitation ou délire.

Rare (pouvant affecter jusqu'à 1 personne sur 1 000)

    · Picotements, sensation de fourmillement et d’engourdissement, sensation de brûlure ou douleur aiguë dans les mains et les pieds, sensation de faiblesse physique ou sans cohérence (ceci peut indiquer une inflammation ou des dommages de certains de vos nerfs) ;

    · Jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, urines foncées, selles claires, fatigue, fièvre, nausées, faiblesse, somnolence et douleur abdominale, et anomalies des tests de la fonction hépatique (ceci peut indiquer que vous avez des problèmes de foie ou un blocage des voies biliaires) ;

    · Douleurs dans les articulations ou les muscles, une éruption cutanée sur la partie osseuse du nez et des joues et des problèmes respiratoires (ceci peut être le signe d’une réaction rare appelée lupus érythémateux disséminé) ;

    · Incapacité à vider complètement votre vessie. Vous avez un faible débit urinaire avec interruption de l’écoulement, des difficultés pour commencer à uriner ou une miction lente (ceci peut être un signe de rétention urinaire).

Très rare (pouvant affecter jusqu'à 1 personne sur 10 000)

    · Fatigue, essoufflement, mains ou pieds froids ou pâles, cicatrisation difficile ou ecchymoses/saignements inexpliqués (ceci peut indiquer un faible taux de globule rouges ou de plaquettes) ;

    · Respiration sifflante et toux, difficulté pour respirer, sentiment de faiblesse, éruption cutanée, démangeaison ou gonflement du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge (ceci peut être le signe d’une réaction allergique) ;

    · Douleur abdominale aiguë, urine rouge, constipation aiguë ou hallucinations (ce sont les signes de la porphyrie). Votre peau peut également devenir fragile et faire des cloques lors de l’exposition à la lumière ;

    · Essoufflement, difficulté à avaler ou à marcher. Vous pouvez trembler ou avoir des mouvements incontrôlés (ceci peut être signe d’un syndrome neuroleptique malin) ;

    · Sensibilité à la lumière, cou raide, courbatures, mal de gorge, céphalées sévères, symptômes pseudo-grippaux (ceci peut être le signe d’une méningite non contagieuse) ;

    · Problèmes circulatoires tels que mains et pieds froids, gonflement des veines du cou, respiration rapide et superficielle ou faible, rythme cardiaque irrégulier ;

    · Des réactions cutanées graves, telles qu'une éruption, un rougissement de la peau, la formation de vésicules ou des saignements au niveau des lèvres, des yeux et de la bouche, ou une desquamation cutanée accompagnée d'une fièvre ont été rapportées (il peut s’agir du syndrome de Stevens-Johnson ou une nécrolyse épidermique toxique, voir rubrique 2). Ces réactions peuvent être plus fréquentes chez les patients d'origine chinoise ou thaïe ;

    · Douleur aiguë dans la région de l’estomac se propageant au dos (ceci peut indiquer des problèmes de pancréas) ;

    · Faible ou pas de production d’urine, douleur ou difficulté en urinant, urine trouble ou foncée, sang dans les urines ou douleur dans le bas du dos (ceci peut indiquer des problèmes de reins) ;

    · Augmentation de la pression oculaire (connu sous le nom de glaucome) ;

    · Problèmes pulmonaires ou respiratoires accompagnés de fièvre, toux causant des sécrétions ou des saignements, frissons.

Indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

    · Infection causée par le virus de l’herpès humain de type 6 ;

    Autres effets indésirables :

Très fréquent (pouvant affecter plus de 1 personne sur 10)

    · Vertiges, fatigue ou étourdissement ;

    · Sensation d'instabilité ou difficulté à contrôler ses mouvements ;

    · Nausées ou vomissements ;

    · Variation des taux des enzymes hépatiques (généralement asymptomatique) ;

    · Réactions cutanées, avec ou sans fièvre, par exemple une éruption rouge qui démange (appelée urticaire) pouvant être sévères.

Fréquents (pouvant affecter jusqu'à 1 personne sur 10)

    · Rétention hydrique et œdèmes ;

    · Prise de poids ;

    · Faible taux de sodium ou autres sels (électrolytes) dans le sang, pouvant induire une confusion mentale ou des changements de comportement ;

    · Céphalées ;

    · Vision double ou floue, problèmes oculaires ;

    · Sécheresse buccale, perte d’appétit.

Peu fréquents (pouvant affecter jusqu'à 1personne sur 100)

    · Fièvre, éruption cutanée, gonflement des ganglions, douleur articulaire et anomalie des tests sanguins et de la fonction hépatique (ceci peut indiquer une défaillance multi-organes) ;

    · Confusion, agitation (en particulier chez les patients âgés) ;

    · Sentiment de tristesse, sans énergie (aussi appelé dépression) ;

    · Agressivité ;

    · Mouvements involontaires anormaux (tremblements, tics...) ;

    · Manque d’entrain ou de motivation ;

    · Mouvements oculaires anormaux ;

    · Sifflement dans les oreilles (aussi appelés acouphènes) ;

    · Rythme cardiaque irrégulier ou lent, pouvant entraîner des évanouissements ;

    · Douleur dans la poitrine, palpitation et essoufflement ;

    · Diarrhée, constipation ;

    · Démangeaisons, peau sèche et squameuse, rougeur par endroit pouvant être sèche et douloureuse à cause de l’inflammation des vaisseaux sanguins ;

    · Perte de cheveux ;

    · Transpiration excessive ;

    · Augmentation de l’urée ou des composés azotés dans le sang.

Rare (pouvant affecter jusqu'à 1 personne sur 1 000)

    · Nodules dans le cou ou sous les aisselles (pouvant être le signe d’une maladie des ganglions lymphatiques) ;

    · Douleurs buccales ou pigmentation foncée de la peau (pouvant être le signe d’une carence en acide folique de l’organisme) ;

    · Agitation ;

    · Surexcitation et comportement désinhibé ;

    · Mouvements incontrôlés du visage (p. ex., grimace) ou mouvements de torsion du corps ;

    · Problèmes d’élocution ;

    · Faiblesse musculaire causant une perte de mouvement ;

    · Gonflement des seins et écoulement de lait, qui peuvent se produire chez les hommes comme chez les femmes ;

    · Vision trouble ;

    · Hypertension artérielle (qui peut entraîner une sensation de vertige avec bouffée de chaleur au visage, céphalées, fatigue et nervosité) ;

    · Hypotension artérielle (qui se traduit par une sensation de faiblesse, des lipothymies, des vertiges, une confusion mentale, une vision floue) ;

    · Douleurs gastriques ;

    · Envie d’uriner plus ou moins fréquente.

Très rare (pouvant affecter jusqu'à 1 personne sur 10 000)

    · Incapacité à manger, sensation de satiété sans avoir mangé, inconfort/douleur au niveau de la partie supérieure gauche de l’estomac. Vous pouvez vous sentir fatigué, perdre du poids ou saigner facilement. Ce peut être le signe d’une hypertrophie de la rate ;

    · Peur persistante (ou désir d’éviter) un objet ou une situation particulière (phobie) ;

    · Anomalies des tests fonctionnels thyroïdiens ;

    · Ostéomalacie (qui peut se révéler par des douleurs à la marche et une déformation en arc des os longs des membres inférieurs) ;

    · Fragilité des os (aussi appelée ostéoporose) ;

    · Augmentation de la concentration sanguine des lipides, augmentation des taux de cortisol ou de prolactine dans le sang ;

    · Troubles du goût ;

    · Démangeaisons oculaires, yeux larmoyants, paupières encroûtées (aussi appelé conjonctivite) ;

    · Troubles de l'audition tels que modification des sons, perte d’audition ou augmentation de la sensibilité auditive ;

    · Sensibilité douloureuse, une douleur, une tuméfaction, une chaleur, un changement de couleur de la peau et une saillie des veines superficielles (pouvant être le signe de problèmes circulatoires tels qu’un caillot sanguin) ;

    · Inflammation ou gonflement de l’estomac, de la bouche (gencives) ou de la langue ;

    · Photosensibilité cutanée ;

    · Anomalies de la pigmentation de la peau ;

    · Acné ;

    · Augmentation de la croissance des cheveux et des poils sur le corps et le visage ;

    · Boutons rouges ou bruns sur la peau ;

    · Douleurs articulaires ou musculaires ;

    · Troubles sexuels pouvant inclure une réduction de la fertilité masculine tels qu’une production anormale de sperme ;

    · Diminution de la libido ou impuissance.

Indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

    · Troubles de la mémoire ;

    · Diarrhée pouvant contenir des sécrétions ou du sang. Vous pouvez avoir des douleurs d’estomac ou de la fièvre ;

    · Petites lésions isolées cutanées ;

    · Chute des ongles des doigts et des orteils ;

    · Fractures osseuses.

Quelques rapports d'affections osseuses ont été publiés, notamment à type d'ostéopénie, d'ostéoporose (amincissement de l'os) et de fractures. Procédez à des contrôles chez votre médecin ou votre pharmacien si vous suivez un traitement antiépileptique à long terme, si vous avez des antécédents d'ostéoporose ou si vous prenez des corticoïdes.

Déclaration des effets secondaires

Les effets indésirables :

PréservatifVision doubleInduction enzymatiqueÉosinophilieAllergieTaux d'ADH inappropriéLeucopénieGamma GTRéaction cutanéeAtaxieConfusSensation vertigineuseOedèmePerte d'énergieFièvreMal de têteSodium sanguin diminuéLéthargieMal au coeurIntoxicationThrombopénieUrticaireVomiBouche sècheDéfaut d'accommodationSédationPoidsSomnolence