Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

PELGRAZ 6 mg, solution injectable en seringue préremplie

À quoi sert ce medicament ?

Pelgraz contient comme substance active du pegfilgrastim. Le pegfilgrastim est une protéine produite par biotechnologie à partir d’une bactérie appelée E. coli. Il appartient au groupe des protéines appelées cytokines, et est très proche d'une protéine naturelle (le facteur de croissance de la lignée granulocytaire) produite par notre organisme.

Pelgraz est utilisé pour réduire la durée des neutropénies (nombre faible de globules blancs dans le sang) et l’apparition des neutropénies fébriles (nombre faible de globules blancs associé à de la fièvre) qui peuvent être dues à l’utilisation d’une chimiothérapie cytotoxique (médicaments qui détruisent rapidement des cellules en croissance). Les globules blancs sont importants car ils aident votre organisme à combattre les infections. Ces globules blancs sont très sensibles aux effets de la chimiothérapie qui peut en diminuer le nombre dans l'organisme. Si les globules blancs diminuent jusqu’à un taux faible, ils peuvent ne pas être assez nombreux dans l’organisme pour combattre les bactéries et le risque d’infection pourrait augmenter.

Votre médecin vous a prescrit Pelgraz pour stimuler votre moelle osseuse (partie de l’os qui produit les cellules du sang) afin de produire plus de globules blancs qui aident l'organisme à lutter contre les infections.

Que contient ce médicament ?

pegfilgrastim

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 100%

Prix: 539.41

Comment le prendre ?

Pelgraz est destiné aux adultes à partir de 18 ans.

Respectez toujours la posologie exacte indiquée par votre médecin. En cas d'incertitude, consultez votre médecin ou votre pharmacien. La dose recommandée est d’une injection de 6 mg par voie sous- cutanée (injection sous la peau), administrée à l’aide d’une seringue préremplie, au moins 24 heures après votre dernière dose de chimiothérapie à la fin de chacun des cycles.

Ne pas agiter Pelgraz de façon excessive, cela pourrait altérer son activité.

Comment s’auto-administrer Pelgraz

Votre médecin peut estimer préférable que vous pratiquiez vous-même les injections de Pelgraz. Votre médecin ou l’infirmier/ère vous montreront comment procéder. N'essayez pas de vous faire une injection avant d’avoir reçu une formation spéciale de la part de votre médecin ou de votre infirmier/ère.

Les instructions concernant l’auto-administration de Pelgraz sont présentées ci-dessous. Toutefois le traitement approprié de votre maladie nécessite une coopération étroite et constante avec votre médecin.

En cas de doute concernant l’auto-administration, veuillez demander de l’aide à votre médecin ou à votre infirmier/ère.

Comment s’injecter Pelgraz ?

Vous devrez vous injecter le produit dans le tissu situé juste sous la peau. Il s’agit d’une injection sous-cutanée.

Matériel nécessaire pour l’injection

Pour vous administrer une injection sous-cutanée, vous aurez besoin :

• d’une seringue préremplie de Pelgraz ; • de tampons imbibés d’alcool.

Que dois-je faire avant de m’administrer une injection sous-cutanée de Pelgraz ?

1. Sortir la seringue préremplie du réfrigérateur.

2. Ne pas retirer le capuchon de l’aiguille de la seringue avant d’être prêt(e) à pratiquer l’injection.

3. Vérifier la date de péremption sur l’étiquette de la seringue préremplie (EXP). Ne pas utiliser si le dernier jour du mois est dépassé ou si la seringue a été laissée hors du réfrigérateur pendant plus de 72 heures ou si elle a autrement expiré.

4. Vérifier l’apparence de Pelgraz. Le produit doit être limpide et incolore. En présence de particules dans le liquide, il ne faut pas l’utiliser.

5. Pour une injection plus confortable, laisser la seringue préremplie 30 minutes pour que la solution atteigne la température ambiante ou réchauffer la seringue préremplie doucement dans votre main pendant quelques minutes. Ne pas réchauffer Pelgraz d’une autre façon (par exemple, ne pas le mettre dans le four à micro-onde ou dans de l’eau chaude).

6. Se laver les mains soigneusement.

7. S’installer dans un endroit confortable et bien éclairé et disposer le matériel nécessaire à portée de main (la seringue préremplie et les tampons imbibés d’alcool).

Comment préparer l’injection de Pelgraz ?

Avant d’injecter Pelgraz, vous devez suivre les instructions suivantes :

1. Prendre la seringue en main et retirer avec précaution le capuchon de l’aiguille sans le tourner.

Tirer tout droit comme indiqué sur les schémas 1 et 2. Ne pas toucher l’aiguille et ne pas pousser le piston.

1

2

2. Vous pouvez observer la présence d’une petite bulle d’air dans la seringue préremplie. Vous n’avez pas besoin d’évacuer cette bulle avant l’injection. L’injection sous-cutanée de cette solution contenant une bulle d’air ne présente pas de risque.

3. La seringue préremplie est maintenant prête à l’emploi.

Où faut-il faire l’injection ?

Les sites d’injection les plus appropriés sont :

• le haut des cuisses ; et • l’abdomen, sauf la région autour du nombril (voie schéma 3).

3

Si quelqu’un d’autre pratique l’injection, il ou elle peut également la faire sur la partie arrière de vos bras (voir schéma 4).

4

Il est préférable de changer de site d’injection tous les jours afin d’éviter le risque d’endolorissement d’un site.

Comment se pratique l’injection ?

a. Désinfecter le site d’injection à l’aide d’un tampon imbibé d’alcool et pincer délicatement la peau entre le pouce et l’index (voir schéma 5).

5

Seringue préremplie sans protège-aiguille de sécurité

b. Introduire l’aiguille à fond dans la peau comme votre médecin ou votre infirmier/ère vous l’a montré (voir schéma 6).

c. Tirer légèrement sur le piston pour vérifier que vous n’avez pas perforé un vaisseau sanguin. Si vous voyez du sang dans la seringue, retirez l’aiguille et réintroduisez-la à un autre endroit.

d. En maintenant toujours la peau pincée, pousser doucement et régulièrement le piston tout en appuyant les doigts sur les ailettes de la seringue, jusqu’à ce que la dose entière ait été administrée et qu’il ne soit plus possible d’appuyer sur le piston. Ne pas relâcher la pression sur le piston ! e. Après avoir injecté le liquide, retirer l’aiguille tout en gardant la seringue au même angle et en maintenant la pression sur le piston, puis relâcher la peau. Le manchon protecteur va recouvrir automatiquement l’aiguille et vous entendrez un déclic sonore, confirmant l’activation du manchon protecteur (voir schéma 7). Le protège-aiguille ne sera pas activé pas tant que la totalité de la dose n’aura pas été injectée.

6 7

Ne pas oublier

Si vous avez des difficultés, n’hésitez pas à demander aide et conseils à votre médecin ou à votre infirmier/-ère.

Élimination des seringues usagées

Éliminer la seringue en suivant les instructions de votre médecin, de votre pharmacien ou de votre infirmier/ère.

Si vous avez utilisé plus de Pelgraz que vous n’auriez dû

Si vous avez pris plus de Pelgraz que nécessaire, contactez votre médecin, pharmacien ou infirmier/ère.

Si vous oubliez d’injecter Pelgraz

Si vous effectuez les injections vous-même et oubliez de vous faire une injection de Pelgraz, contactez votre médecin pour discuter de la date de la prochaine injection.

Si vous arrêtez d’utiliser Pelgraz

Votre médecin vous dira quand arrêter d’utiliser Pelgraz. Il est tout à fait normal d’avoir un certain nombre de cycles de traitement avec Pelgraz.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, Pelgraz peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Veuillez contacter immédiatement votre médecin si vous ressentez un ou plusieurs des effets indésirables ci-dessous :

• boursoufflure ou gonflement, qui peuvent être associés à une mauvaise circulation de l’eau, difficultés respiratoires, gonflement abdominal et ballonnement, et sensation de fatigue générale. Ces symptômes apparaissent généralement de façon rapide.

Ceux-ci peuvent être les symptômes d’une affection peu fréquente (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100) appelée « Syndrome de Fuite Capillaire » qui provoque une fuite du sang des petits vaisseaux sanguins dans votre corps et nécessite une prise en charge médicale urgente.

Effets indésirables très fréquents(pouvant affecter plus de 1 personne sur 10) :

• douleur osseuse. Votre médecin vous précisera comment soulager la douleur osseuse.

• nausées et maux de tête.

Effets indésirables fréquents(pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10) :

• douleur au site d’injection.

• douleur d’ordre général et douleurs au niveau des articulations et des muscles.

• douleur dans la poitrine qui n’est pas causée par une maladie cardiaque ou par une crise

cardiaque.

• certaines modifications sanguines peuvent se produire ; celles-ci seront détectées lors d’examens sanguins de routine. Le nombre de globules blancs peut augmenter pendant une courte durée. Le nombre de plaquettes peut diminuer et entraîner des ecchymoses.

Effets indésirables peu fréquents(pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100) :

• réactions de type allergique, incluant rougeur et bouffées vaso-motrices, rash cutané et

démangeaisons.

• réactions allergiques graves, incluant une anaphylaxie (faiblesse, chute de tension, difficultés respiratoires, gonflement du visage).

• augmentation du volume de la rate.

• vascularite cutanée (inflammation des vaisseaux sanguins de la peau).

• atteinte des minuscules filtres situés à l’intérieur de vos reins (glomérulonéphrite).

• rougeur au site d’injection.

• toux avec crachat de sang (hémoptysie).

Les effets indésirables :

Articulation douloureuseMal de dosDouleur au couJeûneMal de têteMal au coeurDouleurThrombopénieRéaction au site d'injectionDouleur osseuseDouleur au site d'injectionMal musculaireDouleur thoracique (non cardiaque)Rougeur au site d'injectionChimiothérapieHyperleucocytose