Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

RITONAVIR MYLAN 100 mg, comprimé pelliculé

Que contient ce médicament ?

ritonavir

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 100%

Prix: 10.13

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute. Prenez ce médicament une ou deux fois par jour, tous les jours, au cours d’un repas.

Il est important d’avaler les comprimés de Ritonavir Mylan entiers, sans les mâcher, ni les couper, ni les broyer.

Les doses recommandées de Ritonavir Mylan sont :

 Si Ritonavir Mylan est utilisé pour potentialiser les effets de certains autres médicaments anti-

VIH, la dose habituelle chez l’adulte est de 1 ou 2 comprimés une ou deux fois par jour. Pour des informations posologiques plus détaillées, notamment les doses recommandées chez l’enfant, se reporter à la notice des autres médicaments anti-VIH avec lesquels Ritonavir Mylan est administré.

 Si Ritonavir Mylan est prescrit à dose pleine, les adultes peuvent commencer à la dose de

3 comprimés le matin et 3 comprimés 12 heures plus tard, avec une augmentation progressive sur une période ne dépassant pas 14 jours jusqu’à la dose maximale de 6 comprimés deux fois par jour (soit 1 200 mg par jour). Les enfants (de 2 à 12 ans) commenceront avec une dose plus faible et la posologie sera augmentée progressivement jusqu’à la dose maximale pour leur taille.

Votre médecin vous indiquera quelle dose vous devez prendre.

Ritonavir Mylan doit être pris tous les jours pour favoriser le contrôle de la maladie, même si vous vous sentez mieux. En cas d'effet indésirable vous empêchant de prendre Ritonavir Mylan comme il vous a été prescrit, avertissez immédiatement votre médecin. En cas de diarrhées, votre médecin pourra décider qu’une surveillance accrue est nécessaire.

Conservez toujours une quantité suffisante de Ritonavir Mylan pour éviter d'en manquer. Si vous voyagez ou si vous devez séjourner à l'hôpital, veillez à avoir suffisamment de médicament jusqu’au prochain renouvellement de votre stock de Ritonavir Mylan.

Si vous avez pris plus de Ritonavir Mylan que vous n’auriez dû

Des sensations d’engourdissement, de picotements ou de « piqûres d’aiguille » peuvent survenir si vous prenez trop de ritonavir. Si vous réalisez que vous avez pris plus de Ritonavir Mylan que vous n’auriez dû, contactez immédiatement votre médecin ou rendez-vous au service des urgences de l’hôpital le plus proche.

Si vous oubliez de prendre Ritonavir Mylan

Si vous oubliez de prendre une dose, prenez-la dès que vous vous en rendez compte. S’il est presque l’heure de prendre la dose suivante, ne prenez qu’une seule dose. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre Ritonavir Mylan

Même si vous vous sentez mieux, n’interrompez pas votre traitement par Ritonavir Mylan sans en parler à votre médecin. Le respect des indications d’utilisation de Ritonavir Mylan vous donnera les meilleures chances de retarder l’apparition d’une résistance aux médicaments.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Une augmentation du poids ainsi que des taux de lipides et de glucose dans le sang peuvent survenir au cours d'un traitement contre le VIH. Ces modifications sont en partie dues à une amélioration de votre état de santé et du mode de vie ; concernant l’augmentation des lipides sanguins, celle-ci est parfois liée aux médicaments contre le VIH. Votre médecin procèdera à des examens afin d'évaluer ces changements.

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde. Par ailleurs, les effets indésirables du ritonavir administré en association avec d’autres médicaments antirétroviraux dépendent de ces autres médicaments. Il est donc important de lire attentivement la rubrique Effets indésirables de la notice de ces médicaments.

Très fréquent : pouvant affecter plus de 1 personne sur 10

 douleurs abdominales hautes ou basses  sensations de picotements ou d’engourdissement dans les mains, les pieds, ou autour des lèvres et de la

 vomissements bouche

 diarrhées (parfois importantes)

 sensation de faiblesse ou de fatigue

 nausées (« mal au cœur »)

 mauvais goût dans la bouche

 bouffées de chaleur, rougeur du visage

 atteinte nerveuse pouvant provoquer

 maux de tête faiblesse et douleur

 étourdissements

 démangeaisons

 maux de gorge

 éruption cutanée

 toux

 douleurs des articulations et du dos

 maux d’estomac ou indigestion

Fréquent : pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10

 réactions allergiques incluant des  gaz (flatulences) éruptions cutanées (peau rouge, gonflée,

 perte d’appétit avec des démangeaisons), œdème sévère

 aphtes de la peau et d’autres tissus

 douleurs, sensibilité ou faiblesse

 difficultés pour dormir (insomnies) musculaires

 anxiété

 fièvre

 augmentation du cholestérol

 perte de poids

 augmentation des triglycérides

 analyses biologiques :

 goutte modifications des paramètres sanguins

 saignements digestifs(chimie du sang et numération sanguine)

 inflammation du foie et coloration jaune  confusion de la peau ou du blanc de l’œil

 difficultés de concentration

 augmentation des émissions d’urine  évanouissements

 diminution de la fonction rénale

 vision trouble

 convulsions (crise)  gonflement des mains et des pieds

 taux bas de plaquettes sanguines

 hypertension

 soif (déshydratation)

 hypotension et sensation de vertige en se

 règles anormalement abondantes mettant debout

 froideur des mains et des pieds  acné

Peu fréquent : pouvant affecter jusqu’à 1 personne 100

 crise cardiaque  insuffisance rénale

 diabète

Rare : pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 1 000

 réaction cutanée grave ou potentiellement  réaction allergique sévère (anaphylaxie) mortelle incluant la formation de lésions

 taux élevé de sucre dans le sang bulleuses (syndrome de Stevens-Johnson,

(hyperglycémie) nécrolyse épidermique toxique)

Fréquence indéterminée : la fréquence ne peut être estimée sur la base des données disponibles.

 calculs rénaux

Si vous avez mal au cœur (nausées), si vous vomissez ou si vous avez mal à l’estomac, consultez votre médecin car ces symptômes peuvent être le signe d’une inflammation du pancréas. Prévenez également votre médecin si vous présentez une raideur, une sensibilité ou des douleurs articulaires (en particulier dans la hanche, le genou et l’épaule) et si vous avez des difficultés pour vous mouvoir, car cela peut être un signe d’ostéonécrose. Voir également rubrique 2 Quelles sont les informations à connaître par vous ou pour votre enfant avant de prendre Ritonavir Mylan .

Chez des patients hémophiles de types A et B, des cas d'augmentation de saignements ont été rapportés pendant le traitement par ce médicament ou par un autre inhibiteur de protéase. Si c’est votre cas, consultez immédiatement votre médecin.

Des cas d’anomalies des enzymes hépatiques, d’hépatite (inflammation du foie) et rarement d’ictère ont été rapportés chez des patients traités par ritonavir. Certains patients présentaient d’autres maladies ou prenaient d’autres médicaments. Une aggravation de la maladie de foie peut survenir chez les patients présentant une maladie de foie préexistante ou une hépatite.

Des douleurs musculaires, une sensibilité ou une faiblesse musculaires ont été rapportées, en particulier en cas de prise concomitante de médicaments destinés à baisser le taux de cholestérol avec un traitement antirétroviral comportant des inhibiteurs de protéase et des analogues nucléosidiques.

Dans de rares cas, ces troubles musculaires ont été graves (rhabdomyolyse). En cas de douleurs, de sensibilité ou de faiblesse musculaires ou de crampes inexpliquées ou continuelles, arrêtez de prendre le médicament et contactez le plus rapidement possible votre médecin ou rendez–vous au service des urgences de l’hôpital le plus proche.

Vous devez avertir votre médecin le plus tôt possible si vous présentez des symptômes qui évoquent une réaction allergique après avoir pris Ritonavir Mylan, telle que rash (éruption cutanée étendue), urticaire ou difficultés pour respirer.

Les effets indésirables :

TouxHépatiteHyperbilirubinémieHypertensionPA basseHypotension orthostatiqueJaunisseRègles abondantesPharyngiteASATExtrémités froidesYeux troublesAffections oculaires NCAAffections respiratoires NCADouleur oropharyngée