Notice médicament

information medicament

LIPERCOSYL 10 mg/10 mg, gélule

À quoi sert ce médicament ?

Classe pharmacothérapeutique Agents réduisant les lipides sériques, en association. Inhibiteurs de l’HMG-CoA réductase, autres associations, Code ATC : C10BX

LIPERCOSYL contient deux substances actives, l’atorvastatine et le périndopril arginine, dans une même gélule.

L’atorvastatine appartient à un groupe de médicaments appelés statines, qui interviennent dans la régulation des lipides (graisses).

L’atorvastatine est utilisée pour diminuer le taux sanguin des lipides appelés cholestérol et triglycérides lorsqu’un régime pauvre en graisses associé à des modifications du mode de vie ne sont pas suffisants. Si vous présentez des facteurs de risque de survenue de maladie du coeur, l’atorvastatine peut également être utilisée pour réduire ce risque même si votre taux de cholestérol est normal.

Le périndopril arginine est un inhibiteur de l’enzyme de conversion (IEC). Chez les patients présentant une tension artérielle élevée, il agit en dilatant les vaisseaux sanguins, facilitant ainsi le travail du cœur pour expulser le sang dans les vaisseaux.

LIPERCOSYL est destiné aux patients adultes déjà traités par l’atorvastatine et le périndopril arginine sous forme de comprimés individuels dans le cadre de la prise en charge du risque cardiovasculaire. Au lieu de prendre des comprimés séparés d’atorvastatine et de périndopril arginine, vous recevrez une gélule de LIPERCOSYL contenant les deux principes actifs à la même dose.

Vous devez continuer à poursuivre un régime alimentaire standard pauvre en cholestérol pendant toute la durée du traitement.

Que contient ce médicament ?

périndopril

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

La dose recommandée est de une gélule par jour. Avalez votre gélule entière avec un verre d’eau, de préférence au même moment de la journée, le matin, avant un repas. Ne pas mâcher ou écraser la gélule.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

L’utilisation de LIPERCOSYL chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans n’est pas recommandée.

Si vous avez pris plus de LIPERCOSYL 10 mg/10 mg, gélule que vous n’auriez dû

Si vous prenez plus de gélules que prescrit, contactez immédiatement le service des urgences de l’hôpital le plus proche ou votre médecin. La prise d’un trop grand nombre de gélules peut entraîner une baisse importante de votre tension et vous pourriez alors présenter des sensations vertigineuses, une sensation de tête légère, vous sentir faible ou vous évanouir. Si cela se produit, la position allongée, les jambes relevées peut améliorer la situation.

Si vous oubliez de prendre LIPERCOSYL 10 mg/10 mg, gélule

Il est important de prendre votre médicament chaque jour car un traitement régulier est plus efficace. Cependant, si vous avez oublié de prendre LIPERCOSYL, reprenez simplement votre traitement comme d’habitude le jour suivant. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oubliée de prendre.

Si vous arrêtez de prendre LIPERCOSYL 10 mg/10 mg, gélule

Le traitement par LIPERCOSYL étant généralement un traitement de longue durée, vous devez demander conseil à votre médecin avant de l’interrompre.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Si vous remarquez l’un des effets indésirables ou symptômes potentiellement graves suivants, arrêtez tout de suite de prendre ce médicament et contactez immédiatement votre médecin :

    · gonflement des paupières, de la face, des lèvres, de la bouche, de la langue ou de la gorge, difficultés à respirer (angioedème), (voir « Avertissements et précautions »),

    · sensations vertigineuses ou évanouissement sévères dus à l'hypotension,

    · réactions cutanées sévères incluant éruption cutanée intense, urticaire, rougeur de la peau sur l’ensemble du corps, démangeaisons sévères, cloques, désquamation et gonflement de la peau, inflammation des muqueuses (syndrome de Stevens Johnson, érythrodermie bulleuse avec épidermolyse) ou autres réactions allergiques,

    · faiblesse musculaire, sensibilité au toucher, douleurs ou déchirures musculaires ou coloration rouge brunâtre des urines, surtout s’ils sont associés à une sensation de malaise ou de fièvre, pouvant être causés par une atteinte musculaire anormale (rhabdomyolyse), pouvant engager le pronostic vital et entraîner des problèmes aux reins,

    · faiblesse dans les bras ou les jambes, ou difficultés à parler qui pourraient être le signe d’un éventuel accident vasculaire cérébral (AVC),

    · battements du cœur inhabituellement rapides ou irréguliers, douleurs thoraciques (angor) ou infarctus,

    · respiration sifflante d’apparition soudaine, douleur thoracique, essoufflement ou difficultés respiratoires (bronchospasme),

    · inflammation du pancréas pouvant entraîner une douleur abdominale et dorsale sévère accompagnée d’un très grand malaise,

    · la présence inattendue ou inhabituelle de saignements ou d’hématomes peut être le signe d’une insuffisance hépatique,

    · coloration jaune de la peau ou des yeux (jaunisse) pouvant être le signe d’une hépatite

    · éruptions cutanées débutant souvent par des taches rouges et des démangeaisons sur le visage, les bras ou les jambes (érythème multiforme),

    Informez votre médecin si vous remarquez l’un des effets indésirables suivants :

    Fréquent (peut affecter jusqu’à 1 personne sur 10) :

    · inflammation des cavités nasales,

    · augmentation du taux de sucre dans le sang (si vous êtes diabétique, continuez à surveiller attentivement votre glycémie), augmentation du taux de créatine phosphokinase dans le sang,

    · vertige, sensations vertigineuses,

    · maux de tête,

    · sensations de picotements et de fourmillements,

    · troubles visuels,

    · sifflement (sensation de bruit dans les oreilles) et bourdonnements d’oreille,

    · maux de gorge,

    · saignement de nez,

    · toux, difficultés respiratoires (dyspnée),

    · douleurs articulaires, douleurs aux extrémités, gonflement de l'articulation, spasmes musculaires, douleurs musculaires et maux de dos,

    · sensation de faiblesse,

    · résultats d’analyse de sang montrant l’apparition d’une anomalie de la fonction du foie,

    · troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements, constipation, gaz, digestion difficile, diarrhées, douleurs abdominales hautes et basses, troubles du goût).

Peu fréquent (peut affecter jusqu’à 1 personne sur 100) :

    · excès d’éosinophiles (catégorie de globules blancs),

    · anorexie (perte d’appétit),

    · dépression,

    · insomnie,

    · troubles de l’humeur,

    · troubles du sommeil,

    · cauchemars,

    · somnolence,

    · évanouissement,

    · diminution de la sensibilité à la douleur ou au toucher,

    · perte de mémoire,

    · vision floue,

    · tachycardie (battements rapides du cœur),

    · palpitations (avoir conscience de votre rythme cardiaque),

    · vascularite (inflammation des vaisseaux sanguins),

    · bouche sèche,

    · éructation,

    · transpiration,

    · perte de cheveux,

    · formation de cloques sur la peau,

    · réaction de photosensibilité (augmentation de la sensibilité de la peau au soleil),

    · douleur dans le cou,

    · fatigue musculaire,

    · problèmes rénaux,

    · impossibilité d’obtenir une érection, impuissance,

    · fatigue,

    · douleur thoracique,

    · malaise,

    · gonflement localisé (œdème périphérique),

    · fièvre,

    · prise de poids,

    · présence de globules blancs dans les urines,

    · chute,

    · modification des paramètres biologiques : augmentation du taux de potassium réversible à l’arrêt du traitement, diminution du taux de sodium, hypoglycémie (très faible taux de sucre dans le sang) (si vous êtes diabétique, continuez à surveiller attentivement votre glycémie), élévation du taux sanguin d’urée, élévation du taux sanguin de créatinine.

Rare (peut affecter jusqu’à 1 personne sur 1 000) :

    · insuffisance rénale aiguë,

    · urines foncées, nausées ou vomissements, crampes musculaires, confusion et convulsion. Ces symptômes peuvent être ceux d’un trouble appelé SIADH (Syndrome de sécrétion inappropriée d'hormone anti-diurétique).

    · diminution ou absence de production d’urine,

    · bouffée congestive,

    · faible nombre de plaquettes sanguines pouvant entraîner des ecchymoses fréquentes ou faire facilement saigner,

    · affection des nerfs pouvant entraîner une faiblesse, des picotements ou un engourdissement

    · cholestase (jaunissement de la peau et du blanc des yeux),

    · aggravation du psoriasis,

    · inflammation musculaire

    · lésion des tendons,

    · modifications des paramètres biologiques : augmentation du taux des enzymes hépatiques, niveau élevé de bilirubine sérique.

Très rare (peut affecter jusqu’à 1 personne sur 10 000) :

    · rhinite (nez bouché ou nez qui coule) due à une inflammation de la muqueuse nasale,

    · modifications des paramètres sanguins comme diminution du nombre de globules blancs ou de globules rouges, diminution du taux d’hémoglobine, maladie due à la destruction des globules rouges,

    · confusion,

    · perte d’audition,

    · pneumopathie à éosinophiles (un type rare de pneumonie),

    · gêne et augmentation de la taille de la poitrine chez l’homme.

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles) :

    · faiblesse musculaire constante.

    Effets indésirables éventuels rapportés avec certaines statines (médicaments du même type) :

    · Troubles sexuels,

    · Dépression,

    · Troubles respiratoires, dont toux et/ou essoufflement persistant ou fièvre,

    Si vous développez ces symptômes, veuillez contacter votre médecin au plus vite.

Liste des effets indésirables possibles :

TouxIndigestionDouleurTest hépatique anormalArticulation douloureuseMal de dosConstipationDiarrhéeRespiration difficileTrouble de l'oreilleHémorragie nasaleGazMal de têteHyperglycémieAllergiePA basseRhinopharyngiteMal au coeurNerveux/nerveuseDouleur d'un membreSpasmesTête qui tourneGonflement de l'articulationMal musculaireCréatine phosphokinase sanguine augmentéeAffections respiratoires NCAInfestationInfection