Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

JINARC 15 mg, comprimé

À quoi sert ce médicament ?

La substance active de Jinarc est le tolvaptan, qui inhibe l’effet de la vasopressine, une hormone impliquée dans la formation de kystes dans les reins des patients atteints de PKRAD. En inhibant l’effet de la vasopressine, Jinarc ralentit le développement des kystes dans les reins chez les patients atteints de PKRAD, réduit les symptômes de la maladie et augmente la production d’urine.

Jinarc est un médicament utilisé pour traiter une maladie appelée « polykystose rénale autosomique dominante » (PKRAD). Cette maladie provoque le développement de kystes remplis de liquide dans les reins qui exercent une pression sur les tissus environnants et entraînent une diminution de la fonction rénale, ce qui peut conduire à une insuffisance rénale. Jinarc est utilisé pour traiter la PKRAD chez l’adulte atteint de maladie rénale chronique (MRC) de stade 1 à 4 avec des signes d’évolution rapide.

Que contient ce médicament ?

tolvaptan

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 30%

Prix: 310.18

Comment le prendre ?

Jinarc ne peut être prescrit que par des médecins spécialisés dans le traitement de la PKRAD. Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

La posologie quotidienne de Jinarc est fractionnée en 2 doses, l’une étant plus élevée que l’autre. La dose la plus élevée doit être prise le matin au réveil, au moins 30 minutes avant le petit-déjeuner. La dose la plus faible est prise 8 heures plus tard.

Les combinaisons de doses sont :

45 mg + 15 mg 60 mg + 30 mg 90 mg + 30 mg

Votre traitement débutera habituellement par une dose de 45 mg le matin suivie d’une dose de 15 mg prise 8 heures plus tard. Votre médecin pourra augmenter progressivement votre dose jusqu’à la combinaison maximale de 90 mg au réveil et de 30 mg 8 heures plus tard. Pour déterminer la dose qui vous convient le mieux, votre médecin contrôlera régulièrement si vous tolérez bien la dose prescrite.

Vous devez toujours prendre la combinaison de doses tolérable la plus élevée prescrite par votre médecin.

Si vous prenez d’autres médicaments susceptibles d’augmenter les effets de Jinarc, vous recevrez peut-être des doses plus faibles. Dans ce cas, votre médecin pourra vous prescrire des comprimés de Jinarc contenant 30 mg ou 15 mg de tolvaptan à prendre une fois par jour, le matin.

Mode d’administration

Avalez les comprimés sans les croquer, avec un verre d’eau.

La dose du matin doit être prise au moins 30 minutes avant le petit-déjeuner. La deuxième dose quotidienne peut être prise avec ou sans nourriture.

Si vous avez pris plus de Jinarc que vous n’auriez dû

Si vous avez pris plus de comprimés que la dose prescrite, buvez beaucoup d’eau et contactez immédiatement votre médecin ou rendez-vous à l’hôpital le plus proche . N’oubliez pasd’emporter la boîte de votre médicament pour permettre aux médecins de savoir exactement ce que vous avez pris. Si vous prenez la dose la plus élevée très tard dans la journée, il est possible que vous deviez aller aux toilettes plus souvent pendant la nuit.

Si vous oubliez de prendre Jinarc

Si vous oubliez de prendre votre médicament, vous devez prendre la dose oubliée le jour même, dès que vous vous en rendez compte. Si vous n’avez pas pris vos comprimés pendant une journée, prenez votre dose habituelle le lendemain. NE PRENEZ PAS de dose double pour compenser la dose que

70 vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre Jinarc

Si vous arrêtez de prendre ce médicament, vos kystes rénaux peuvent recommencer à se développer aussi rapidement qu’avant le traitement par Jinarc. Par conséquent, vous ne devez arrêter de prendre ce médicament que si vous ressentez des effets indésirables nécessitant des soins médicaux urgents (voir rubrique 4) ou si votre médecin vous le demande.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Effets indésirables graves :

Si vous remarquez l’un des effets indésirables suivants, vous avez peut-être besoin de soins médicaux urgents. Arrêtez de prendre Jinarc et contactez immédiatement un médecin ou rendez-vous à l’hôpital le plus proche si :

• vous avez du mal à uriner.

• vous présentez un gonflement du visage, des lèvres ou de la langue, des démangeaisons, une éruption cutanée généralisée ou un sifflement respiratoire ou un essoufflement important(symptômes de réaction allergique).

Jinarc peut perturber le fonctionnement de votre foie.

Consultez votre médecin en cas de survenue de symptômes tels que nausées, vomissements, fièvre, fatigue, perte d’appétit, douleurs abdominales, urines foncées, ictère (jaunissement de la peau ou du blanc de l’œil), démangeaisons de la peau ou douleurs articulaires ou musculaires accompagnées de fièvre.

Autres effets indésirables :

Très fréquents(peuvent toucher plus d’une personne sur 10) • soif (nécessitant de boire des quantités d’eau excessives) • maux de tête • vertiges • diarrhée • bouche sèche • augmentation du besoin d’uriner, besoin d’uriner la nuit ou besoin d’uriner plus souvent • fatigue.

Fréquents(peuvent toucher de 1 à 10 personnes sur 100) • déshydratation • quantités élevées de sodium, d’acide urique et de sucre dans le sang • appétit diminué • altération de la perception du goût • goutte • difficultés pour dormir (insomnies) • perte de connaissance • augmentation du rythme cardiaque (palpitations) • essoufflement • maux de ventre • ballonnements ou sensation d’estomac plein ou de gêne dans l’estomac • constipation

70

• brûlures d’estomac • fonction hépatique anormale • peau sèche • éruption cutanée • démangeaisons • urticaire • douleurs articulaires • spasmes musculaires • douleurs musculaires • faiblesse généralisée • augmentation des taux des enzymes du foie dans le sang • perte de poids • prise de poids.

Peu fréquents(peuvent toucher de 1 à 10 personnes sur 1 000) • augmentation de la bilirubine dans le sang (une substance pouvant causer un jaunissement de la peau ou du blanc de l’œil).

Fréquence indéterminée(ne peut être estimée sur la base des données disponibles) • réactions allergiques (voir plus haut) • éruption généralisée • insuffisance hépatique aiguë (IHA).

Déclaration des effets secondaires

Les effets indésirables :

Abdomen gonfléDouleur abdominaleArticulation douloureuseAsthénieConstipationDéshydratationDiarrhéeSensation vertigineusePerturbation du goûtIndigestionRespiration difficileÉruption cutanéePerte d'énergieReflux gastro-oesophagienGoutteMal de têteHyperglycémieRétention de Na+Fréquence nocturnePalpitationsVolume urinaire augmentéDémangeaisonsSpasmesA perdu connaissanceSoifFréquence urinaireUrticairePoids augmentéBouche sècheSoif excessiveTroubles de la fonction hépatiqueGOT augmentéeALT augmentéePeau sècheAlanine aminotransféraseASATMal musculaireAppétit diminuéRétention d'acide uriqueBilirubineInsomniePerte de poids