Notice médicament

information medicament

DOXAZOSINE SUBSTIPHARM LP 4 mg, comprimé à libération prolongée

À quoi sert ce médicament ?

DOXAZOSINE SUBSTIPHARM LP 4 mg, comprimé à libération prolongée contient une substance active appelée doxazosine qui appartient à une classe de médicaments appelés antagonistes des récepteurs alpha-adrénergiques ou alpha-bloquants. Ce médicament est indiqué dans le traitement des symptômes de l'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) et dans le traitement de la réduction du débit urinaire associée à une HBP.

DOXAZOSINE SUBSTIPHARM LP 4 mg, comprimé à libération prolongée peut être utilisé chez ces patients qu'ils soient hypertendus ou normotendus.

La doxazosine agit en relâchant les muscles autour de la sortie de la vessie et de la prostate afin de soulager le passage difficile de l’urine, qui est fréquent chez les patients dont la prostate est élargie.

Que contient ce médicament ?

doxazosine

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 30%

Prix: 6.71

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Les comprimés à libération prolongée de DOXAZOSINE SUBSTIPHARM LP 4 mg, comprimé à libération prolongée contiennent le médicament dans une enveloppe non absorbable, qui est conçue pour libérer lentement le médicament. Après l’avoir avalé, le comprimé libère le médicament au fur et à mesure qu’il passe au travers de votre tube digestif et l’enveloppe vide est éliminée de votre corps dans les selles. Vous pouvez donc remarquer de temps en temps quelque chose dans vos selles qui ressemble à un comprimé. C’est parfaitement normal et vous ne devez pas vous en inquiéter.

Posologie recommandée

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Si vous ressentez les symptômes suivants, arrêtez de prendre ce médicament et informez immédiatement votre médecin ou rendez-vous au service des urgences de l’hôpital le plus proche :

Peu fréquent (pouvant affecter jusqu’à une personne sur 100) :

    · réaction allergique grave, qui peut provoquer une éruption cutanée, un gonflement du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge, un essoufflement, un sifflement ou des difficultés pour respirer ou avaler ;

    · endolorissement ou faiblesse soudaine au niveau des bras, des jambes ou du visage, maux de tête sévères et soudains, vertiges ou confusion, problèmes de vue ou d’élocution. Ceux-ci sont des signes d’une réduction de l’approvisionnement en sang de votre cerveau provoqué par un caillot ou une hémorragie (accident vasculaire cérébral) ;

    · sensation de lourdeur ou d’oppression dans votre poitrine accompagnée de douleur à la poitrine et d’un essoufflement plus marqué lors de l’exercice (ceux-ci peuvent être le signe de problèmes avec votre cœur comme un angor) ;

    · douleur thoracique soudaine qui peut s’étendre au cou ou au bras, accompagnée d’un essoufflement et d’une sensation de moiteur (ceux-ci peuvent être des signes d’une crise cardiaque ou d’autres problèmes de cœur).

Rare (pouvant affecter jusqu’à une personne sur 1 000) :

    · gonflement, douleur ou crampes à l’estomac, flatulence, mauvaise haleine, constipation, diarrhée, sensation de plénitude ou vomissements. Ceux-ci peuvent être des signes que vous avez un blocage de tube digestif.

Très rare (pouvant affecter jusqu’à une personne sur 10 000) :

    · jaunissement de la peau et des yeux, envie de vomir, perte d’appétit, démangeaisons, urines foncées (signes de problèmes du foie) ;

    · augmentation du nombre d’infections entraînant de la fièvre, des frissons importants, des aphtes, une gorge douloureuse et des infections thoraciques. Ceux-ci peuvent être des signes que vous avez des taux faibles de globules blancs ;

    Les autres effets indésirables éventuels comprennent :

Fréquent (pouvant affecter jusqu’à une personne sur 10) :

    · infections de la gorge ou infections urinaires ;

    · étourdissements, maux de tête, somnolence ;

    · vertiges ;

    · battements de cœur rapides ou puissants (palpitations, tachycardie) ;

    · faible tension artérielle (hypotension), étourdissements en se mettant debout (hypotension orthostatique) ;

    · bronchite, toux, difficulté à respirer (dyspnée), nez qui coule ou nez bouché (rhinite) ;

    · mal de ventre, indigestion (dyspepsie), sécheresse buccale, envie de vomir (nausées) ;

    · démangeaisons (prurit) ;

    · douleurs au dos, douleurs musculaires (myalgie) ;

    · cystite (inflammation de la vessie), incontinence urinaire ;

    · incapacité à obtenir ou à maintenir une érection (impuissance) ;

    · fatigue (asthénie), douleur thoracique, symptômes de grippe, gonflement des bras ou des jambes (œdème périphérique).

Peu fréquent (pouvant affecter jusqu’à une personne sur 100) :

    · perte d’appétit (anorexie), augmentation de l'appétit ;

    · articulations douloureuses, gonflées à cause de cristaux d’acide urique (goutte) ;

    · sentiment d’inquiétude (anxiété), moral bas (dépression), difficulté de dormir (insomnie) ;

    · diminution de la sensibilité au toucher (hypoesthésie), perte de conscience (syncope), tremblements ;

    · bourdonnements ou sifflements d’oreille (acouphènes) ;

    · saignement de nez (épistaxis) ;

    · constipation, diarrhée, flatulence (gaz), vomissements, gastro-entérite ;

    · tests anormaux de la fonction hépatique ;

    · rash cutané (éruption cutanée) ;

    · douleur articulaire (arthralgie) ;

    · brûlure/douleur en urinant (dysurie), sang dans l'urine (hématurie), modification de la fréquence d’uriner (fréquence de miction) ;

    · douleur, gonflement du visage (œdème facial) ;

    · prise de poids.

Très rare (pouvant affecter jusqu’à une personne sur 10 000) :

    · présence de bleus inexpliqués ou saignements plus faciles et durant plus longtemps que d’habitude. Ceux-ci peuvent être les signes d’une faible quantité de plaquettes sanguines (thrombocytopénie) ;

    · agitation, nervosité ;

    · étourdissements lors du passage de la position couchée ou assise à la position debout, (picotements et engourdissement dans les mains ou les pieds) ;

    · vision trouble ;

    · rythme cardiaque lent ou irrégulier (bradycardie, arythmies cardiaques) ;

    · flush (rougeur) ;

    · difficulté de respirer, sifflement, toux (bronchospasme) ;

    · cholestase, hépatite, jaunisse ;

    · perte des cheveux temporaire, partielle ou générale (alopécie), taches pourpres visibles sous la peau (purpura), démangeaisons, urticaire ;

    · crampes musculaires, faiblesse musculaire ;

    · problèmes pour uriner (troubles mictionnels), envie urgente d'uriner pendant la nuit (nocturie), augmentation de la quantité d'urine (polyurie, diurèse augmentée) ;

    · augmentation du volume des seins (gynécomastie).

Fréquence indéterminée (la fréquence ne peut être estimée sur la base des données disponibles) :

    · complications au cours d'intervention chirurgicale de la cataracte (« syndrome de l'iris flasque per-opératoire », voir rubrique 2 « Avertissements et précautions ») ;

    Liste des effets indésirables possibles :

    Douleur abdominaleAsthénieMal de dosBronchiteDouleur dans la poitrineTouxInflammation de la vessieSensation vertigineuseIndigestionRespiration difficileTrouble de l'oreilleMal de têtePA basseHypotension orthostatiqueMal au coeurNerveux/nerveusePalpitationsDémangeaisonsInfection respiratoireRhiniteTrouble de la peauAccélération cardiaqueIncontinence d'urineInfection urinaireTête qui tourneBouche sècheOedème périphériqueMal musculaireImpuissanceAffections respiratoires NCAInfestationSomnolenceInfection