Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

IPRATROPIUM ALMUS 0,5 mg/2 ml ADULTES, solution pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose

À quoi sert ce médicament ?

Ce médicament est un bronchodilatateur (il augmente le calibre des bronches).

Il appartient à la classe pharmacologique des médicaments anticholinergiques.

Il s’administre par voie inhalée à l'aide d'un appareil pour nébulisation (nébuliseur).

L’usage de ce médicament par ce mode d’administration (nébulisation) doit être réservé au traitement des crises d’asthme graves et des poussées aiguës au cours de la bronchite chronique obstructive, lorsque ces situations nécessitent de fortes doses.

En cas de crise d’asthme aiguë, ce médicament ne suffit pas à lui tout seul. Il faut également utiliser un autre médicament bronchodilatateur contenant un bêta2 mimétique d’action rapide et de courte durée par voie inhalée auquel il convient d’avoir recours en première intention.

Les crises d’asthme aiguës graves nécessitent une hospitalisation.

Que contient ce médicament ?

bromure d'ipratropium anhydre

Comment le prendre ?

Posologie

Chez l’adulte la dose usuelle est de 0,5 mg par nébulisation soit 1 dose unitaire de 2 mL diluée dans du sérum physiologique de façon à obtenir un volume de 5 mL.

Les nébulisations peuvent être répétées toutes les 20 à 30 minutes en fonction de l’état clinique du patient.

Mode et voie d'administration

Voie respiratoire exclusivement.

La solution d'ipratropium doit être administrée par voie inhalée à l'aide d'un appareil pour nébulisation (nébuliseur).

NE PAS INJECTER - NE PAS AVALER

Se conformer au mode d'emploi de l'appareil utilisé.

Diluer la quantité nécessaire d’ipratropium dans du sérum physiologique de façon à obtenir un volume de 5 mL.

Le mélange obtenu est pulsé par un débit d'air ou d'oxygène (6 à 8 litres/minute) pendant environ 10 à 15 minutes durant lesquelles le patient respire au rythme habituel.

Après inhalation, la solution inutilisée restant dans la cuve du nébuliseur doit être jetée.

DANS TOUS LES CAS SE CONFORMER STRICTEMENT A L’ORDONNANCE DE VOTRE MEDECIN

Fréquence d'administration

La nébulisation peut être renouvelée en milieu hospitalier toutes les 20 à 30 minutes si nécessaire en fonction de votre état.

Si vous avez pris plus de IPRATROPIUM ALMUS 0,5 mg/2 mL ADULTES, solution pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose que vous n’auriez dû :

La répétition abusive des nébulisations de ce médicament peut augmenter le risque de survenue des effets indésirables (voir rubrique « Avertissements et précautions »). Dans ce cas consultez votre médecin.

Si vous oubliez de prendre IPRATROPIUM ALMUS 0,5 mg/2 mL ADULTES, solution pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose :

N’utilisez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié d’utiliser.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Possibilité de sécheresse de la bouche, irritation de la gorge.

Rarement maux de tête, nausées et diarrhées peuvent survenir.

Des troubles du rythme cardiaque (accélération ou irrégularité des battements du cœur, palpitations), des troubles de l’accommodation visuelle, des troubles gastro-intestinaux (constipation, vomissements), une rétention aiguë d’urine, des vertiges, cédant à l’arrêt du traitement peuvent survenir.

Des cas de complications oculaires telles que : dilatation des pupilles (mydriase), augmentation de la pression intraoculaire et douleurs en cas de projection accidentelle d’ipratropium dans l’œil ont été rapportés (voir rubrique « Avertissements et précautions »).

Comme avec d’autres produits inhalés ; la toux, l’irritation locale et plus rarement une majoration de la gêne respiratoire peuvent survenir à la suite de l’inhalation du produit. Dans ce cas ne pas renouveler la prise mais contacter votre médecin.

Des réactions de type allergique : éruption cutanée, démangeaisons, œdème (gonflement) de la face, des lèvres, de la langue et du larynx, urticaire ont été rapportés.

Déclaration des effets secondaires