Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

LEVODOPA CARBIDOPA TEVA 250 mg/25 mg, comprimé sécable

À quoi sert ce médicament ?

Ce médicament est indiqué dans le traitement de la maladie de Parkinson et de certaines maladies neurologiques présentant les mêmes symptômes.

Que contient ce médicament ?

lévodopa

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 8.94

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

La posologie est variable et doit être adaptée à l'intensité des troubles ainsi qu'à la susceptibilité individuelle de chaque patient.

Respectez strictement la prescription de votre médecin.

Mode d'administration

Voie orale.

Prendre ce médicament avec un grand verre d'eau, sans mâcher ni écraser les comprimés.

Il est recommandé, autant que possible, de prendre la lévodopa/carbidopa à la fin du repas, ou en cas contraire, avec peu de nourriture.

DANS TOUS LES CAS, SE CONFORMER STRICTEMENT A LA PRESCRIPTION MEDICALE.

Fréquence d'administration

Respectez strictement la prescription de votre médecin.

DANS TOUS LES CAS SE CONFORMER STRICTEMENT A L'ORDONNANCE DE VOTRE MEDECIN.

Durée du traitement

Vous devez impérativement respecter la posologie et la durée du traitement prescrit, en particulier vous ne devez pas interrompre le traitement sans demander l'avis de votre médecin.

DANS TOUS LES CAS SE CONFORMER STRICTEMENT A L'ORDONNANCE DE VOTRE MEDECIN.

Utilisation chez les enfants

Sans objet.

Si vous avez pris plus de LEVODOPA CARBIDOPA TEVA 250 mg/25 mg, comprimé sécable que vous n’auriez dû

Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Si vous oubliez de prendre LEVODOPA CARBIDOPA TEVA 250 mg/25 mg, comprimé sécable

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre LEVODOPA CARBIDOPA TEVA 250 mg/25 mg, comprimé sécable

L'interruption brutale du traitement peut provoquer l'apparition d'une rigidité musculaire, tremblements, agitation, confusion, fièvre.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Effets fréquemment observés chez moins de 1 patient sur 10 et chez plus de 1 patient sur 100 :

    · Perte d'appétit ;

    · Nausées, vomissements, sécheresse de la bouche, goût amer ;

    · Gonflement dû à un excès de liquide (œdème) ;

    · Rythme, cardiaque irrégulier, accéléré ou rapide (palpitations) ;

    · Hypotension orthostatique, tendance à l'évanouissement, syncope ;

    · Confusion, hallucination, insomnies, somnolence, cauchemars, épuisement, dépression (très rarement avec tentatives de suicide), euphorie, démence, épisodes psychotiques ;

    · Dyskinésies (mouvements anormaux), chorée (manifestation neurologique faisant partie des mouvements anormaux), dystonies (rigidités musculaires), troubles extrapyramidaux et moteurs.

Effets peu fréquemment observés chez moins de 1 patient sur 100 et chez plus de 1 patient sur 1 000 :

    · Perte ou prise de poids ;

    · Constipation, diarrhée, hypersalivation, dysphagie (difficulté à avaler), flatulences ;

    · Hypertension ;

    · Ataxie (difficulté à coordonner des mouvements), tremblements augmentés des mains ;

    · Enrouement, douleur à la poitrine ;

    · Spasme musculaire ;

    · Couleur foncée de l'urine ;

    · Sensation de faiblesse, malaise, poussées de la maladie.

Effets rarement observés chez moins de 1 patient sur 1 000 et chez plus de 1 patient sur 10 000:

    · Leucopénie (quantité insuffisante de globules blancs dans le sang), anémie hémolytique et non hémolytique (diminution des globules rouges), thrombocytopénie (diminution des plaquettes sanguines) ;

    · Dyspepsie (digestion difficile), douleur gastro-intestinale, coloration foncée de la salive, bruxisme (grincement de dents), hoquet, hémorragie gastro-intestinale, sensation de brûlure sur la langue, ulcère duodénal ;

    · Œdème angioneurotique, urticaire, prurit (démangeaisons), bouffées de chaleur, perte de cheveux, exanthème (rougeur de la peau), transpiration excessive, transpiration de couleur foncée, cancer de la peau (mélanome malin), purpura de Schonlein-Henoch (maladie inflammatoire des vaisseaux sanguins) ;

    · Inflammation des veines (phlébite) ;

    · Agitation, peur, troubles de la pensée, désorientation, maux de tête, augmentation de la libido, torpeur, convulsions, anxiété ;

    · Syndrome malin lié aux neuroleptiques, paresthésies (sensations de picotement, de fourmillement), chutes, troubles de la marche, trismus (contraction intense des mâchoires) ;

    · Vision trouble, blépharospasme (spasme des paupières), activation d'un syndrome de Claude Bernard Homer (pathologie de l'œil) latent, diplopie (vision double), dilatation de la pupille, spasme oculaire ;

    · Dyspnée (difficulté respiratoire), respiration anormale ;

    · Rétention urinaire, incontinence urinaire, priapisme (érection douloureuse et prolongée).

Effets très rarement observés chez moins de 1 patient sur 10 000 :

    · Agranulocytose (chute importante de certains globules blancs) ;

    · Somnolence diurne extrême et accès de sommeil subits.

Effets dont la fréquence est indéterminée :

    · Blépharospasme en tant que symptôme précoce de surdosage ;

    · Envie irrépressible de prendre de fortes doses de LEVODOPA CARBIDOPA TEVA, supérieures à celle requise pour contrôler les symptômes moteurs connue sous le nom de syndrome de dysrégulation dopaminergique. Certains patients présentent des mouvements involontaires anormaux sévères (dyskinésies), des sautes d’humeur ou d’autres effets secondaires après la prise de fortes doses de LEVODOPA CARBIDOPA TEVA.

Autres effets indésirables possibles :

    · Incapacité à résister à la pulsion, au besoin ou à la tentation de réaliser une action qui pourrait vous être néfaste à vous ou à votre entourage pouvant inclure :

§ une forte pulsion à jouer (de l'argent) de façon excessive en dépit de sérieuses conséquences personnelles ou familiales ;

§ un intérêt pour le sexe et un comportement sexuel modifiés ou augmentés comme par exemple, une augmentation des pulsions sexuelles ;

§ des dépenses ou achats excessifs et compulsifs ;

§ manger de façon excessive (manger de grandes quantités de nourriture sur une période courte) ou manger de façon compulsive (manger plus de nourriture que d'habitude et au‑delà de la sensation de faim).

Informez votre médecin si vous présentez un de ces comportements : il discutera avec vous de la manière de gérer ou diminuer les symptômes.

Déclaration des effets secondaires

Les effets indésirables :

ChoréeConfusDépressionDyskinésieDystonieOedèmeTrouble extrapyramidalHallucinantPA basseMal au coeurCauchemarPalpitationsPsychoseTentative de suicideA perdu connaissanceVomiMouvement ralentiEuphorieProgression de la maladieDémenceAnorexie mentale et boulimieInsomnieSomnolence