Notice médicament

information medicament

LINEZOLIDE ARROW 600 mg, comprimé pelliculé

À quoi sert ce médicament ?

LINEZOLIDE ARROW est un antibiotique du groupe des oxazolidinones qui agit en arrêtant la croissance de certaines bactéries (germes) responsables d'infections. Il est utilisé pour traiter les pneumonies et certaines infections cutanées ou sous-cutanées. Votre médecin décidera si LINEZOLIDE ARROW est un traitement qui convient pour le traitement de votre infection.

Que contient ce médicament ?

linézolide

Comment le prendre ?

Posologie

Adultes

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les instructions de cette notice ou les indications de votre médecin, pharmacien ou infirmier/ère. Vérifiez auprès de votre médecin, pharmacien ou infirmier/ère en cas de doute.

La dose recommandée est d'un comprimé pelliculé (600 mg de linézolide) deux fois par jour (toutes les douze heures). Avalez le comprimé pelliculé entier avec de l'eau.

Si vous êtes sous dialyse rénale, vous devez prendre LINEZOLIDE ARROW après votre séance de dialyse.

Le traitement dure habituellement 10 à 14 jours mais peut durer jusqu'à 28 jours. La tolérance et l'efficacité de ce médicament n'ont pas été établies pour des périodes de traitement supérieures à 28 jours. Votre médecin décidera de la durée de votre traitement.

Au cours du traitement par LINEZOLIDE ARROW, votre médecin surveillera régulièrement votre formulation sanguine en réalisant des tests sanguins.

Votre médecin devra surveiller votre vue si vous êtes traité par LINEZOLIDE ARROW pendant plus de 28 jours.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

LINEZOLIDE ARROW n'est normalement pas utilisé pour traiter les enfants et les adolescents (moins de 18 ans).

Si vous avez pris plus de LINEZOLIDE ARROW 600 mg, comprimé pelliculé que vous n’auriez dû

Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Si vous oubliez de prendre LINEZOLIDE ARROW 600 mg, comprimé pelliculé

Prenez le comprimé oublié dès que vous vous en rendez compte. Prenez le comprimé pelliculé suivant 12 heures après et continuez à prendre vos comprimés pelliculés toutes les 12 heures. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre LINEZOLIDE ARROW 600 mg, comprimé pelliculé

Sauf si votre médecin vous demande d'arrêter le traitement, il est important de continuer à prendre LINEZOLIDE ARROW.

Si vous arrêtez le traitement et que vos symptômes originels réapparaissent, prévenez immédiatement votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère.

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Prévenez immédiatement votre médecin, votre infirmier/ère ou votre pharmacien si vous remarquez l'un de ces effets indésirables au cours de votre traitement par LINEZOLIDE ARROW :

Les effets indésirables graves (dont la fréquence est entre parenthèse) de LINEZOLIDE ARROW sont :

    · problèmes de peau graves (peu fréquent), œdème en particulier autour du visage et du cou (peu fréquent), sifflement et/ou difficultés à respirer (rare). Il peut s’agir d’un signe de réaction allergique et il peut être nécessaire que vous arrêtiez de prendre LINEZOLIDE ARROW. Réactions cutanées telles qu’une éruption violacée surélevée due à une inflammation des vaisseaux sanguins (rare), rougeur de la peau avec douleur et desquamation de la peau (dermatite) (peu fréquent), éruption (fréquent), démangeaisons (fréquent) ;

    · problèmes visuels (peu fréquent) tels que vision trouble (peu fréquent), modifications de la vision des couleurs (fréquence indéterminée), difficultés à voir les détails (fréquence indéterminée) ou réduction de votre champ de vision (rare) ;

    · diarrhée aiguë, contenant du sang et/ou du mucus (colite associée aux antibiotiques y compris colite pseudomembraneuse), qui peut dans de rares cas s’accompagner de complications pouvant potentiellement menacer le pronostic vital (peu fréquent) ;

    · nausées ou vomissements à répétition, douleur abdominale ou respiration rapide (rare) ;

    · syndrome sérotoninergique (fréquence indéterminée) : des convulsions ou des crises d’épilepsie (peu fréquent) ont été rapportées avec le linézolide. Si vous constatez une agitation, une confusion, un délire, une rigidité, des tremblements, une incoordination, des convulsions, un rythme cardiaque rapide, des problèmes respiratoires graves et une diarrhée (évocateurs d’un syndrome sérotoninergique) pendant que vous prenez des antidépresseurs de type inhibiteurs spécifiques de la recapture de la sérotonine (ISRS) ou des opioïdes, parlez-en à votre médecin (voir rubrique 2) ;

    · saignements ou bleus inexpliqués, qui peuvent être dus à des modifications du nombre de certaines cellules sanguines qui peuvent avoir un effet sur la coagulation sanguine ou entraîner une anémie (fréquent) ;

    · modifications du nombre de certaines cellules sanguines pouvant affecter votre capacité à combattre les infections (peu fréquent). Parmi les signes d’infection : toute fièvre (fréquent), mal de gorge (peu fréquent), ulcères de la bouche (peu fréquent) et fatigue (peu fréquent) ;

    · inflammation du pancréas (peu fréquent) ;

    · convulsions (peu fréquent) ;

    · accidents ischémiques transitoires (trouble temporaire du flux sanguin cérébral entraînant des symptômes à court terme tels que perte de la vue, faiblesse des bras ou des jambes, trouble de la parole et perte de conscience) (peu fréquent) ;

    Un engourdissement, des picotements ou une vision trouble ont été rapportés chez des patients qui ont pris du linézolide pendant plus de 28 jours. Si vous présentez des troubles de la vision, vous devez consulter votre médecin dès que possible.

    · infections fongiques, en particulier vaginales ou buccales (« muguet ») ;

    · maux de tête ;

    · goût métallique dans la bouche ;

    · diarrhée, nausées ou vomissements ;

    · modifications des résultats de certains examens sanguins, en particulier ceux mesurant les protéines, sels ou enzymes qui évaluent votre fonction rénale ou hépatique ou votre niveau de sucre dans le sang ;

    · troubles du sommeil ;

    · élévation de la pression artérielle ;

    · anémie (faible taux de globules rouges) ;

    · sensation vertigineuse ;

    · douleur abdominale localisée ou généralisée ;

    · constipation ;

    · indigestion ;

    · douleur localisée ;

    Peu fréquents (peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 100) :

    · inflammation du vagin ou de la région génitale chez la femme ;

    · sensations telles que picotement ou engourdissement ;

    · langue enflée, douloureuse ou anormalement colorée ;

    · bouche sèche ;

    · besoin d'uriner plus fréquent ;

    · frissons ;

    · sensation de soif ;

    · hypersudation ;

    · hyponatrémie (faibles concentrations sanguines en sodium) ;

    · insuffisance rénale ;

    · ballonnement abdominal ;

    · augmentation de la créatinine ;

    · douleur à l’estomac ;

    · modification de la fréquence cardiaque (par exemple, augmentation de la fréquence) ;

    · réduction du nombre des cellules sanguines ;

    Rares (peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 1 000) :

    Les effets indésirables suivants ont également été rapportés (fréquence indéterminée : ne peut être estimée sur la base des données disponibles) :

    Liste des effets indésirables possibles :

    Douleur abdominaleAnémieCandida SAIMuguetConstipationDiarrhéeSensation vertigineusePerturbation du goûtIndigestionÉosinophilieÉruption cutanéeJeûneFièvreMal de têteVolume de globules concentrésHypertensionMycoseMal au coeurSymptômes de nausées et vomissementsDouleurDémangeaisonsThrombopénieVomiAmylaseASATLipaseHémoglobineProtéine totaleInsomnieArrêt du traitement