Notice médicament

information medicament

LUTRELEF 3,2 mg, poudre et solvant pour solution injectable

À quoi sert ce médicament ?

Comment agit ce médicament ?

LUTRELEF est un médicament contenant de la gonadoréline. Cette substance est une hormone similaire à une hormone naturellement présente dans le corps humain (la GnRH). La GnRH est une hormone produite par l’hypothalamus (glande située à la base du cerveau). Cette hormone a pour rôle de contrôler la production de FSH (L’Hormone Stimulante du Follicule) et de LH (l’Hormone Lutéinisante) produites par l’hypophyse (autre glande située à la base du cerveau). La FSH et la LH sont des hormones qui aident les organes de la reproduction à fonctionner normalement.

Selon le taux de GnRH dans le sang, l’hypophyse augmentera ou diminuera la production de FSH ou de LH.

La substance active de LUTRELEF a une action similaire à celle de la GnRH.

Pour quelle raison votre médecin vous a-t-il prescrit LUTRELEF ?

Votre médecin vous a prescrit ce médicament si vous avez des difficultés à avoir des enfants.

En effet, votre médecin a identifié chez vous un mauvais fonctionnement de l’hypothalamus. Cet organe ne produisant pas assez de GnRH, empêche une ovulation normale. En vous prescrivant ce médicament, le médecin cherche à compenser la production insuffisante et / ou non pulsatile de GnRH par votre organisme.

Que contient ce médicament ?

gonadoréline (acétate de)

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 100%

Prix: 372.68

Comment le prendre ?

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

Votre médecin déterminera la dose à utiliser selon l’importance du manque en GnRH dont vous souffrez.

La dose initiale est de 10 μg.

Chaque injection (également appelée pulse) délivrera une dose de 10 μg à 20 μg (selon les recommandations de votre médecin).

Fréquence d’administration

Le dispositif auto-injecteur LutrePulse permet l’administration selon un rythme régulier dont l’intervalle entre chaque injection est de 90 minutes (administration pulsatile).

L’intervalle d’administration de 90 minutes peut être modifié et porté à 120 minutes si nécessaire.

Le médicament vous sera injecté sous la peau (voie sous-cutanée).

Mode d’administration

LUTRELEF contient un flacon de poudre et un flacon de solvant. La poudre doit être mélangée au solvant (voir le paragraphe “Reconstitution de la solution injectable”). La solution reconstituée est ensuite administrée à l’aide du dispositif suivant : le système LutrePulse.

Reconstitution de la solution injectable

Matériel nécessaire :

    · 1 boîte de LUTRELEF contenant 1 flacon de poudre + 1 flacon de solvant pour solution injectable,

    Comment effectuer la reconstitution de la solution injectable ?

    · Fixez l’aiguille sur la seringue et prélevez 3,2 mL de solvant pour solution injectable.

    Pour faciliter l’opération, injectez le solvant en plaçant l’aiguille contre la paroi interne du flacon.

    La solution ainsi obtenue est la solution qui va être administrée avec le système LutrePulse.

Durée d’utilisation de l’auto-injecteur LutrePulse

La durée d’utilisation d’un auto-injecteur LutrePulse est de 3 jours.

Après 3 jours d’utilisation, l’auto-injecteur LutrePulse doit être jeté.

Pour poursuivre le traitement, le contenu d’un nouveau flacon de poudre de LUTRELEF devra être reconstitué et la solution ainsi obtenue sera injectée dans le réservoir d’un nouvel auto-injecteur LutrePulse.

Comment remplir le réservoir de l’auto-injecteur LutrePulse ?

Etapes à suivre :

    · Vous devez utiliser 1 auto-injecteur LutrePulse conditionné avec une seringue et une aiguille pour le remplissage. Utilisez uniquement la seringue et l’aiguille fournies avec chaque auto-injecteur sous peine de l’endommager.

    · Sortez du sachet l’auto-injecteur LutrePulse ainsi que l’aiguille et la seringue qui se trouvent dans le même sachet.

    · Fixez l’aiguille sur la seringue.

    · Aspirez de l’air dans la seringue jusqu’au repère ≪ MAX ≫. Insérez l’aiguille dans le flacon de la solution reconstituée LUTRELEF (voir le paragraphe ci-dessus ≪ Comment effectuer la reconstitution de la solution injectable ? ≫) et injectez-y l’air.

    · Retournez le flacon et la seringue. Prélevez la solution dans la seringue, en éliminant toutes les bulles d’air. Remplissez jusqu’au repère ≪ MAX ≫ (l’auto-injecteur doit être rempli avec 2mL de solution reconstituée).

    · Retirez la seringue du flacon. Insérez l’aiguille dans l’orifice de remplissage de l’auto-injecteur.

    · Injectez les 2,0 mL de la solution dans l’auto-injecteur LutrePulse.

    · Eliminez la solution restante du flacon.

    Quelques conseils pratiques :

    Les instructions précises sur la façon de reconstituer LUTRELEF et d’utiliser l’auto-injecteur LutrePulse, y compris la manière de changer l’auto-injecteur tous les trois jours, sont décrites dans le guide d’utilisation joint à l’auto-injecteur LutrePulse.

    LutrePulse est activé par une télécommande programmée par le médecin ou l’infirmière.

    Le médecin ou l’infirmière vous indiqueront comment utiliser la télécommande LutrePulse.

    La télécommande LutrePulse devra être rapportée au médecin ou à l’infirmière à l’issue du traitement.

    L’auto-injecteur LutrePulse est conditionné dans le set LutrePulse ou séparément.

Durée du traitement

Le traitement est généralement poursuivi au-delà de la période d’ovulation.

Il peut être poursuivi jusqu’à l’apparition des règles ou jusqu’à l’obtention de la grossesse.

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les instructions de cette notice ou les indications de votre médecin, pharmacien ou infirmier/ère. Vérifiez auprès de votre médecin, pharmacien ou infirmier/ère en cas de doute.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

Sans objet

Si vous avez utilisé plus de LUTRELEF 3,2 mg, poudre et solvant pour solution injectable que vous n’auriez dû

Consultez immédiatement votre médecin.

Si vous oubliez d’utiliser LUTRELEF 3,2 mg, poudre et solvant pour solution injectable

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez d’utiliser LUTRELEF 3,2 mg, poudre et solvant pour solution injectable

Sans objet

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Des réactions indésirables ont été rapportées dans environ 10% des traitements effectués dans les essais cliniques.

Les effets indésirables fréquents suivants concernent 1 à 10 utilisateurs sur 100 :

    · réactions au point d’injection (douleur, durcissement de la peau au niveau du point d’injection, démangeaisons ou urticaire, inflammation, infection, formation d’un caillot de sang dans une veine superficielle (thrombophlébite superficielle) ou bleu)

Les effets indésirables peu fréquents suivants concernent 1 à 10 utilisateurs sur 1 000 :

    · syndrome d'hyperstimulation ovarienne (SHO).

    · réactions de type allergique. Elles peuvent se manifester par une chute brutale de la pression artérielle, une tension basse, une augmentation du rythme cardiaque, une perte de connaissance. Vous reconnaîtrez les signes d’une allergie également par des démangeaisons, des rougeurs, des spasmes bronchiques, une sensation de manque d’air, un gonflement du visage ou des membres.

Les effets indésirables très rares suivants concernent moins de 1 utilisateur sur 10 000 :

    · apoplexie hypophysaire (hémorragie)

La fréquence des effets indésirables suivants est inconnue :

    · maux de tête

    · nausées

    · douleurs abdominales

    Un dysfonctionnement du système d’administration peut se produire, entrainant une interruption de l’administration du produit.

Liste des effets indésirables possibles :

Réaction au site d'injectionThrombophlébite superficielle