Notice médicament

information medicament

VORICONAZOLE SANDOZ 200 mg, comprimé pelliculé

À quoi sert ce médicament ?

VORICONAZOLE SANDOZ contient la substance active voriconazole. VORICONAZOLE SANDOZ est un médicament antifongique. Il agit en tuant ou en empêchant la croissance des champignons qui provoquent ces infections.

Il est utilisé pour traiter les patients (adultes et enfants âgés de plus de 2 ans) ayant :

    · une aspergillose invasive (un type d’infection fongique due à Aspergillus sp.),

    · une candidémie (autre type d’infection fongique due à Candida sp.) chez les patients non neutropéniques (patients n’ayant pas de taux anormalement bas de globules blancs dans le sang),

    · des infections invasives graves à Candida sp. quand le champignon est résistant au fluconazole (autre médicament antifongique),

    VORICONAZOLE SANDOZ est destiné aux patients atteints d’infections fongiques s’aggravant et pouvant menacer le pronostic vital.

    Prévention des infections fongiques chez les receveurs de greffe de moelle osseuse à haut risque.

    Ce produit doit être utilisé exclusivement sous surveillance médicale.

Que contient ce médicament ?

voriconazole

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 852.33

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

Votre médecin déterminera quelle dose vous convient en fonction de votre poids et du type d’infection dont vous souffrez.

La dose recommandée chez les adultes (y compris les patients âgés) est la suivante :

En fonction de votre réponse au traitement, votre médecin peut augmenter la dose quotidienne à 300 mg deux fois par jour.

Le médecin peut décider de diminuer la dose si vous avez une cirrhose légère à modérée.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

En fonction de votre réponse au traitement, votre médecin peut augmenter ou diminuer la dose quotidienne.

    Si vous ou votre enfant prenez VORICONAZOLE SANDOZ 200 mg, comprimé pelliculé en prévention d’infections fongiques, votre médecin pourra arrêter VORICONAZOLE SANDOZ 200 mg, comprimé pelliculé si vous ou votre enfant développez des effets indésirables liés au traitement.

Mode d’administration

Prenez votre comprimé au moins une heure avant ou une heure après un repas. Avalez le comprimé sans le croquer, avec de l’eau.

Si vous avez pris plus de VORICONAZOLE SANDOZ 200 mg, comprimé pelliculé que vous n’auriez dû :

Si vous prenez plus de comprimés que la quantité prescrite (ou si quelqu’un prend vos comprimés), vous devez consulter un médecin immédiatement ou vous rendre au service des urgences de l’hôpital le plus proche. Emportez votre boîte de VORICONAZOLE SANDOZ. Vous pouvez ressentir une intolérance anormale à la lumière qui résulterait de la prise plus importante que prévue de VORICONAZOLE SANDOZ.

Si vous oubliez de prendre VORICONAZOLE SANDOZ 200 mg, comprimé pelliculé :

Il est important de prendre vos comprimés de VORICONAZOLE SANDOZ régulièrement, à la même heure chaque jour. Si vous oubliez de prendre une dose, prenez le comprimé suivant à l’heure prévue. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

S’il s’en produit, la plupart seront probablement mineurs et passagers. Toutefois, certains peuvent être graves et nécessiter une surveillance médicale.

Effets indésirables graves - Arrêtez de prendre VORICONAZOLE SANDOZ et consultez un médecin immédiatement

    · éruption cutanée,

    · jaunisse, changements dans les tests sanguins de la fonction hépatique (du foie),

    · pancréatite (inflammation du pancréas).

Autres effets indésirables

Très fréquents (peuvent toucher plus de 1 personne sur 10) :

    · atteintes visuelles (modification de la vision y compris vision trouble, altération de la vision des couleurs, intolérance anormale à la perception visuelle de la lumière, daltonisme, trouble de l’œil, halo coloré, cécité nocturne, vision oscillante, vision d’étincelles, aura visuelle, baisse de l’acuité visuelle, brillance visuelle, perte d’une partie du champ visuel habituel, taches devant les yeux),

    · fièvre,

    · éruptions cutanées,

    · nausées, vomissements, diarrhée,

    · maux de tête,

    · gonflement des extrémités,

    · douleurs à l’estomac,

    · difficultés à respirer,

    Fréquents (peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 10) :

    · inflammation des sinus, inflammation des gencives, frissons, faiblesse,

    · diminution, y compris sévère, de certains types de globules rouges (parfois d’origine immunitaire) et/ou de globules blancs (parfois accompagnée de fièvre), diminution du nombre des cellules sanguines appelées plaquettes qui permettent la coagulation du sang,

    · faible taux de sucre dans le sang, faible taux de potassium dans le sang, faible taux de sodium dans le sang,

    · anxiété, dépression, confusion, agitation, incapacité à trouver le sommeil, hallucinations,

    · convulsions, tremblements ou mouvements musculaires incontrôlés, picotements ou sensations anormales sur la peau, augmentation du tonus musculaire, somnolence, sensations vertigineuses,

    · saignement dans les yeux,

    · troubles du rythme cardiaque incluant des battements de cœur très rapides ou très lents, syncope,

    · pression artérielle basse, inflammation d’une veine (qui peut être associée à la formation de caillots sanguins),

    · difficulté aiguë à respirer, douleur dans la poitrine, gonflement du visage (bouche, lèvres et contour des yeux), accumulation de liquide dans les poumons,

    · constipation, indigestion, inflammation des lèvres,

    · jaunisse, inflammation du foie et lésion du foie,

    · éruptions cutanées, pouvant conduire à la formation importante de vésicules et à un décollement de la peau caractérisé par une zone plate et rouge sur la peau avec des petites bosses confluentes, rougeur de la peau,

    · démangeaisons,

    · chute de cheveux,

    · mal de dos,

    Peu fréquents (peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 100) :

    · symptômes pseudo-grippaux, irritation et inflammation du tractus gastro-intestinal, inflammation du tractus gastro-intestinal provoquant une diarrhée associée à la prise d’antibiotiques, inflammation des vaisseaux lymphatiques,

    · inflammation du tissu fin qui tapisse la paroi interne de l’abdomen et recouvre les organes abdominaux,

    · gonflement des ganglions lymphatiques (parfois douloureux), défaillance de la moelle osseuse, augmentation du nombre d’éosinophiles,

    · diminution du fonctionnement des glandes surrénales, glande thyroïde pas assez active (hypothyroïdie),

    · trouble cérébral, symptômes ressemblant à la maladie de Parkinson, lésion nerveuse entraînant un engourdissement, une douleur, un picotement ou une sensation de brûlure des mains et des pieds,

    · problèmes d’équilibre ou de coordination,

    · œdème cérébral,

    · vision double, problèmes oculaires graves incluant : douleur et inflammation des yeux et des paupières, mouvements involontaires ou anormaux des yeux, nerf optique abîmé entraînant un handicap visuel, gonflement de la papille optique,

    · diminution de la sensibilité au toucher,

    · sensations anormales du goût,

    · difficultés auditives, bourdonnements dans les oreilles, vertiges,

    · Inflammation de certains organes internes : pancréas et duodénum, gonflement et inflammation de la langue,

    · augmentation de la taille du foie, insuffisance hépatique, maladie de la vésicule biliaire, calculs biliaires,

    · inflammation des articulations, inflammation des veines sous la peau (pouvant être associée à la formation d’un caillot sanguin),

    · inflammation des reins, présence de protéines dans les urines, lésions du rein,

    · fréquence cardiaque très rapide ou pause dans les battements cardiaques, parfois accompagnée d’impulsions électriques erratiques,

    · électrocardiogramme (ECG) anormal,

    · augmentation du taux de cholestérol dans le sang, augmentation du taux d’urée dans le sang,

    · réactions cutanées allergiques (parfois sévères), incluant une maladie de la peau entraînant des vésicules douloureuses et des ulcérations de la peau et des muqueuses, en particulier dans la bouche et mettant la vie en danger, inflammation de la peau, urticaire, coup de soleil ou réaction cutanée sévère faisant suite à une exposition à la lumière ou au soleil, rougeur de la peau et irritation, coloration rouge ou violette de la peau pouvant être causée par la diminution du nombre de plaquettes, eczéma,

    · réaction au site de perfusion,

    · réaction allergique ou réponse immunitaire exagérée.

Rares (peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 1000) :

    · glande thyroïde trop active (hyperthyroïdie),

    · détérioration de la fonction cérébrale liée à une complication grave d’une maladie du foie,

    · perte de la plupart des fibres du nerf optique, opacification de la cornée, mouvements involontaires des yeux,

    · photosensibilité bulleuse,

    · trouble dans lequel le système immunitaire du corps attaque une partie du système nerveux périphérique,

    · problèmes de rythme cardiaque ou de conduction cardiaque (mettant parfois la vie en danger),

    · réaction allergique mettant la vie en danger,

    · troubles de la coagulation sanguine,

    · réactions cutanées allergiques (parfois sévères) avec gonflement rapide (œdème) du derme, du tissu sous-cutané, de la muqueuse et des tissus sous-muqueux, plaques de peau épaisse et rouge qui démangent ou douloureuses avec desquamation argentée de la peau, irritation de la peau et des muqueuses, maladie de la peau mettant la vie en danger qui entraîne le décollement de grandes parties de l'épiderme (la couche la plus superficielle de la peau) des couches plus profondes,

    · petites plaques de peau sèches et squameuses, parfois épaisses et accompagnées d’excroissances ou de « cornes ».

Effets indésirables de fréquence indéterminée :

    Autres effets indésirables dont la fréquence est indéterminée, mais qui doivent être signalés immédiatement à votre médecin :

    · cancer de la peau,

    · inflammation du tissu entourant les os,

    Comme VORICONAZOLE SANDOZ peut affecter le foie et les reins, votre médecin doit surveiller le fonctionnement de votre foie et de vos reins par des analyses de sang. Veuillez informer votre médecin si vous avez des douleurs à l'estomac ou si l’aspect de vos selles a changé.

    Des cas de cancer de la peau ont été rapportés chez les patients traités par VORICONAZOLE SANDOZ 200 mg, comprimé pelliculé au long cours.

    Les coups de soleil ou les réactions cutanées sévères faisant suite à une exposition à la lumière ou au soleil ont été plus fréquemment observés chez les enfants. Si vous ou votre enfant développez des problèmes cutanés, votre médecin vous adressera peut-être à un dermatologue qui, après la consultation, pourra décider qu’il est important pour vous ou votre enfant d’être suivi régulièrement.

    Une élévation des enzymes hépatiques a également été observée plus fréquemment chez les enfants.

    Si l’un de ces effets indésirables persiste ou devient gênant, informez-en votre médecin.

Liste des effets indésirables possibles :

PancytopénieFlou papillairePoumon de chocHémorragie rétinienneSyndrome de Stevens-JohnsonDouleur abdominaleInflammation des lèvresÉrythrodermieFièvreCorps flottantsIctère obstructifNerveux/nerveusePerte de la vision nocturneÉclairs visuelsPhotophobieVision jauneRéaction cutanéeAcuité visuelle faibleScotome scintillantChloropsieCréatinine sanguine augmentéeCécité aux couleursPapuleYeux troublesVision avec haloOscillopsieArythmie supraventriculaireChromatopsieCyanopsieBrillance visuelleInsuffisance rénale aiguëDéfaut du champ visuelPerte des cheveux ou de poilsAnémieAngoisseTroubles du rythme cardiaqueAsthénieMal de dosDouleur dans la poitrineConfusConstipationDépressionDiarrhéeSensation vertigineuseIndigestionOedèmeJaunisseLeucopénieMal au coeurParesthésiePhlébiteDémangeaisonsOedème pulmonaireÉruption cutanéeGingiviteHallucinantMal de têteHématurieHypoglycémieSyndrome de carence en potassiumSodium sanguin diminuéPA basseConvulsionsInfection des sinusTrouble de la peauA perdu connaissanceAccélération cardiaqueTremblementPeau rougeVomiFrissonsAgitationOedème périphériqueTroubles de la fonction hépatiqueRéaction photosensibleEnzyme hépatique augmentéeFréquence cardiaque basseDétresse respiratoireAffections oculaires NCABilirubineInsomnieTransaminasesAffections respiratoires NCAInfestationArrêt du traitementSomnolenceInfection