Notice médicament

information medicament

SANDOSTATINE L.P. 30 mg, poudre et solvant pour suspension injectable

À quoi sert ce médicament ?

Sandostatine L.P. est un dérivé synthétique de la somatostatine, substance normalement présente dans l’organisme, et qui diminue l’effet de certaines hormones, comme l’hormone de croissance. L’avantage de Sandostatine L.P. par rapport à la somatostatine est que ce produit est plus puissant et que son effet se maintient plus longtemps.

Sandostatine L.P. est utilisé :

    L’acromégalie est une affection dans laquelle l’organisme fabrique trop d’hormone de croissance. Normalement, l’hormone de croissance contrôle la croissance des tissus, des organes et des os. Un excès d’hormone de croissance entraîne une augmentation de la taille des os et des tissus, essentiellement au niveau des mains et des pieds. Sandostatine L.P. diminue de façon marquée les symptômes de l’acromégalie tels que maux de tête, transpiration excessive, sensation d’engourdissement des mains et des pieds, fatigue et douleurs articulaires. Dans la plupart des cas, la production excessive d'hormone de croissance est due à une augmentation de la taille de l'hypophyse (adénome hypophysaire) ; le traitement par Sandostatine L.P. peut réduire la taille de l'adénome.

    Certaines maladies rares de l'estomac, de l'intestin ou du pancréas sont responsables d’une production excessive de certaines hormones et d’autres substances naturelles. Cela perturbe l'équilibre hormonal naturel de l'organisme, ce qui entraîne divers symptômes tels que bouffées de chaleur avec rougeurs cutanées, diarrhée, baisse de la pression artérielle, éruption cutanée et perte de poids. Le traitement par Sandostatine L.P. aide à contrôler ces symptômes.

    Les tumeurs neuroendocrines sont des tumeurs rares qui peuvent être situées dans différentes parties du corps. Sandostatine L.P. est également utilisé pour contrôler la croissance de ces tumeurs lorsqu'elles sont situées dans l'intestin (par ex. : appendice, intestin grêle ou colon).

    Trop d’hormone de stimulation de la thyroïde (TSH) entraine une hyperthyroïdie. Sandostatine L.P. est utilisé pour traiter les personnes atteintes de tumeurs hypophysaires qui produisent trop d’hormone de stimulation de la thyroïde (TSH) :

      N’utilisez jamais SANDOSTATINE L.P. 30 mg, poudre et solvant pour suspension injectable :

        Avertissements et précautions

        Adressez-vous à votre médecin avant d'utiliser Sandostatine L.P. :

        · si vous savez que vous avez actuellement ou avez eu par le passé des calculs biliaires ou que vous avez des complications comme de la fièvre, des frissons, des douleurs abdominales ou un jaunissement de la peau ou des yeux, parlez-en à votre médecin, car une utilisation prolongée de Sandostatine L.P. peut favoriser la formation de calculs biliaires. Votre médecin pourra décider de contrôler votre vésicule biliaire régulièrement.

        · si vous savez que vous êtes diabétique, car Sandostatine L.P. peut modifier vos taux de sucre dans le sang. Si vous êtes diabétique, vos taux de sucre doivent être contrôlés régulièrement.

        Que contient ce médicament ?

        octréotide

        Quel est son taux de remboursement ?

        Taux de remboursement: 100%

        Prix: 667.51

        Comment le prendre ?

        Sandostatine L.P. doit toujours être administré en injection dans le muscle fessier. En cas d'administrations répétées, les injections doivent être effectuées alternativement dans les muscles fessiers droit et gauche.

        Si vous avez utilisé plus de SANDOSTATINE L.P. 30 mg, poudre et solvant pour suspension injectable que vous n’auriez dû

        Aucune réaction pouvant mettre en jeu la vie du patient n'a été déclarée après un surdosage de Sandostatine L.P.

        Les symptômes d'un surdosage sont les suivants : bouffées de chaleur, besoin fréquent d'uriner, fatigue, dépression, anxiété et manque de concentration.

        Si vous pensez subir les effets d'un surdosage et ressentez ces symptômes, consultez immédiatement votre médecin.

        Si vous oubliez d’utiliser SANDOSTATINE L.P. 30 mg, poudre et solvant pour suspension injectable

        Si vous oubliez une injection, il est recommandé de la faire faire dès que vous vous en rendez compte, puis de continuer le traitement comme prévu. Un retard de quelques jours pour l'injection d'une dose ne sera pas néfaste, mais certains symptômes pourraient réapparaître temporairement le temps que vous repreniez les injections.

        Si vous arrêtez d’utiliser SANDOSTATINE L.P. 30 mg, poudre et solvant pour suspension injectable

        Si vous interrompez votre traitement par Sandostatine L.P., les symptômes peuvent réapparaître. Par conséquent, vous ne devez pas arrêter d’utiliser Sandostatine L.P. à moins que votre médecin ne vous l’ait demandé.

        Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

        Quels sont ses effets indésirables possibles ?

        Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

        Certains effets indésirables peuvent être graves. Prévenez immédiatement votre médecin si vous présentez l'un des effets indésirables suivants :

        Très fréquent (peut affecter plus d’1 personne sur 10) :

          · Calculs biliaires, entraînant une douleur brutale dans le dos.

          · Taux de sucre dans le sang trop élevé.

        Fréquent (peut affecter jusqu’à 1 personne sur 10) :

          · Thyroïde insuffisamment active (hypothyroïdie) entraînant une modification du rythme cardiaque, de l'appétit ou du poids ; fatigue, sensation de froid, ou gonflement de la gorge.

          · Résultats anormaux lors des contrôles du fonctionnement de la thyroïde.

          · Inflammation de la vésicule biliaire (cholécystite) ; les symptômes peuvent inclure une douleur abdominale en haut à droite, de la fièvre, des nausées, un jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse).

          · Taux de sucre dans le sang trop faible.

          · Altération de la tolérance au glucose.

          · Rythme cardiaque lent.

        Peu fréquent (peut affecter jusqu’à 1 personne sur 100) :

          · Soif, faible quantité d’urines, urines foncées, sécheresse et rougeur de la peau.

          Autres effets indésirables graves

          · Réactions d'hypersensibilité (allergie), notamment éruption cutanée.

          · Anaphylaxie : type de réaction allergique pouvant entraîner des difficultés à avaler ou à respirer, un gonflement et des picotements, possiblement avec une chute de la pression artérielle et des vertiges ou une perte de conscience.

          · Inflammation du pancréas (pancréatite) ; les symptômes peuvent inclure une douleur soudaine en haut de l’abdomen, des nausées, des vomissements et des diarrhées.

          · Inflammation du foie (hépatite) ; les symptômes sont notamment un jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse), des nausées, des vomissements, une perte d'appétit, un sentiment général de malaise, des démangeaisons et des urines claires.

          · Rythme cardiaque irrégulier.

          Prévenez immédiatement votre médecin si vous remarquez l'un des effets indésirables mentionnés ci-dessus.

        Très fréquent (peut affecter plus d’1 personne sur 10) :

          · Diarrhée.

          · Douleurs abdominales.

          · Nausées.

          · Constipation.

          · Flatulences (gaz).

          · Céphalées.

          · Douleur localisée au site d’injection.

        Fréquent (peut affecter jusqu’à 1 personne sur 10) :

          · Inconfort au niveau de l’estomac après les repas (dyspepsie).

          · Vomissements.

          · Sensation de plénitude de l’estomac.

          · Selles grasses.

          · Selles molles.

          · Selles décolorées.

          · Sensation vertigineuse.

          · Perte d’appétit.

          · Résultats anormaux lors des contrôles du fonctionnement du foie.

          · Chute de cheveux.

          · Essoufflement.

          Liste des effets indésirables possibles :

          Douleur abdominaleAcromégaliePerte des cheveux ou de poilsAsthénieInflammation de la vésicule biliaireConstipationDiarrhéeSegment STAnorexie mentale et boulimieSelles mollesAffections endocriniennes NCATransaminasesAffections respiratoires NCASensation vertigineuseIndigestionRespiration difficileOedèmeÉruption cutanéeGazMal de têteHémorragieHyperbilirubinémieHyperglycémieHypoglycémieHypothyrodieSyndrome du QT longSyndrome carcinodeMal au coeurNerveux/nerveuseDouleurPareDémangeaisonsTrouble de la peauSelles grassesVomiRéaction au site d'injectionInterventionT4 libreSelles fréquentesDiabète chimiqueIndurationFréquence cardiaque basse