Notice médicament

Télécharger Goodmed
information medicament

BICNU, poudre et solvant pour solution pour perfusion

À quoi sert ce médicament ?

BICNU,poudre et solvant pour solution pour perfusion est un médicament qui contient de la carmustine. La carmustine appartient à un groupe de substances anticancéreuses connues sous le nom de nitrosourées qui agissent en ralentissant la croissance des cellules cancéreuses.

BICNU est utilisé en monothérapie ou en association thérapeutique établie avec d'autres substances anticancéreuses autorisées dans certains types de cancers, comme:

    · Tumeurs cérébrales primitives ou secondaires

    · Myélomes multiples

    · Lymphomes hodgkiniens

    · Lymphomes non hodgkiniens

    · Mélanomes

    · conditionnement préalable à une greffe autologue de cellules souches hématopoïétiques (GCSH) pour le traitement des maladies hématologiques malignes (Maladie de Hodgkin’s / lymphome Non-Hodgkinien).

Que contient ce médicament ?

carmustine

Comment le prendre ?

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

BICNU poudre et solvant pour solution pour perfusion vous sera toujours administré par un professionnel de la santé expérimenté dans l'utilisation des médicaments anticancéreux.

Adultes

La posologie est basée sur votre état de santé, votre surface corporelle et votre réponse au traitement. Il est généralement administré au moins toutes les 6 semaines. La dose recommandée de BICNU poudre et solvant pour solution pour perfusion en monothérapie chez les patients non préalablement traités est de 150 à 200 mg / m2 par voie intraveineuse toutes les 6 semaines. Celui-ci peut être administré en dose unique ou divisé en perfusions quotidiennes telles que 75 à 100 mg / m2 sur deux jours successifs. La posologie dépendra également de l'administration de BICNU poudre et solvant pour solution pour perfusion avec d'autres médicaments anticancéreux.

Les doses seront ajustées en fonction de votre réponse au traitement.

La dose recommandée de BICNU administrée en association avec d’autres agents chimiothérapeutiques avant une greffe de cellules souches hématopoïétiques est de 300 à 600 mg/m2 par voie intraveineuse.

Votre hémogramme sera surveillé fréquemment pour éviter la toxicité dans votre moelle osseuse et la dose ajustée si nécessaire.

Mode et voie d’administration

Perfusion intraveineuse dans du sérum salé isotonique.

BICNU doit être administré en perfusion intraveineuse lente.

A l’attention du personnel soignant :

Comme pour tout cytotoxique, la préparation et la manipulation de ce produit nécessitent un ensemble de précautions permettant d’assurer la protection du manipulateur et de son environnement, dans les conditions de sécurité requises pour le patient.

Fréquence d’administration

Le délai entre les cures contenant du BICNU ne devra pas être inférieur à 6 semaines.

Durée du traitement

Une à deux perfusions toutes les 6 semaines.

Dans le cadre d’un conditionnement préalable à une greffe autologue de cellules souches hématopoïétiques (Forte dose) et selon le protocole de conditionnement choisit par votre médecin, BICNU est administré en une dose unique ou sur 3 jours consécutifs.

Utilisation chez les enfants

Ce médicament est contre-indiqué chez les enfants de moins de 5 ans.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tous les patients.

Avertissez immédiatement votre médecin ou votre infirmier/ère:

Si vous présentez subitement une respiration sifflante, des difficultés à respirer, un gonflement des paupières, du visage ou des lèvres, une éruption cutanée ou des démangeaisons (en particulier si cela affecte tout votre corps), et si vous sentez que vous allez vous évanouir. Ces symptômes peuvent être des signes de réaction allergique grave.

Autres effets indésirables :

    · Myélosuppression tardive (diminution du nombre de cellules sanguines dans la moelle osseuse), ce qui peut accroître la probabilité d’infections en cas de diminution du nombre de globules blancs;

    · infections opportunistes, y compris des pneumonies (des cas d’évolution fatale ont été rapportés) ;

    · nausées, vomissements améliorés par un traitement antiémétique ;

    · apparition de mucites fréquemment observée

    · Troubles respiratoires (troubles pulmonaires) avec des difficultés à respirer.

    · Ce médicament peut provoquer des lésions pulmonaires (avec une issue fatale possible). Des lésions pulmonaires peuvent survenir plusieurs années après le traitement. Informez immédiatement votre médecin si vous ressentez l’un des symptômes suivants: difficulté respiratoire, toux persistante, douleurs à la poitrine, faiblesse/fatigue persistante;modifications rénales et hépatiques lors de l’utilisation de fortes doses ;

    · troubles cardio-vasculaires : hypotension, augmentation de la fréquence cardiaque ;

    · rougeur de la peau lors de perfusion rapide ;

    · troubles des règles, diminution du sperme ;

    · troubles visuels ;

    · douleurs dans la poitrine ;

    · maux de tête ;

    · réactions allergiques ;

    Liste des effets indésirables possibles :

    Symptômes de nausées et vomissementsInjectionInflammation muqueuseDépendance