Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

EMEND 125 mg, poudre pour suspension buvable

À quoi sert ce médicament ?

La substance active contenue dans EMEND est l'« aprépitant ». Il appartient à un groupe de

médicaments appelés « antagonistes des récepteurs de la neurokinine 1 (NK 1

) ». Le cerveau possède une zone spécifique qui contrôle les nausées et vomissements. EMEND agit en bloquant les signaux

vers cette zone, réduisant ainsi les nausées et vomissements.La poudre pour suspension buvable est utilisée chez les enfants âgés de 6 mois à moins de 12 ans, en association avec d’autres médicamentspour prévenir les nausées et les vomissements causés par une chimiothérapie

(traitement du cancer) qui entraîne des nausées et vomissements importants et modérés (tels que cisplatine, cyclophosphamide, doxorubicine ou épirubicine).

Que contient ce médicament ?

aprépitant

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 26.67

Comment le prendre ?

Professionnels de santé : Voir les instructions pour les professionnels de santé au sujet de la

préparation de la suspension buvable à la fin de cette notice. Elles vous indiquent comment préparer une dose d’EMEND en suspension buvable.

Parents et soignants : Veillez à toujours donner à l’enfant ce médicament en suivant exactement les

indications du médecin, du pharmacien ou de l’infirmier/ère. Vérifiez auprès du médecin, du pharmacien ou de l’infirmier/ère de l’enfant en cas de doute.

Il est très important de donner ce médicament exactement comme indiqué ci-dessous.

Pour chaque dose d'EMEND, vous obtiendrez une pipette pré-remplie contenant la dose prescrite à l'enfant.

Gardez la pipette dans le réfrigérateur (à une température entre 2°C et 8°C) jusqu'à ce que vous donniez le médicament à l'enfant.

Utilisez ce médicament dans les 2 jours après l’avoir reçu du professionnel de santé.

Le médicament peut être conservé à température ambiante (ne dépassant pas 30°C) jusqu'à 3 heures avant l’utilisation.

La couleur du médicament dans la pipette peut avoir plusieurs nuances de rose (de rose pâle à rose foncé). Cela est normal et le médicament peut être utilisé.

    - Enlevez le capuchon de la pipette.

    - Placez l’embout de la pipette dans la bouche de l'enfant le long de l’intérieur de la joue, sur le côté droit ou sur le côté gauche.

    Contactez le professionnel de santé si l'enfant n’a pas pu reçevoir la totalité de la dose.

    Lorsque vous avez terminé, ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères.

    Demandez à votre pharmacien d’éliminer les médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Effets indésirables graves

Arrêtez de donner ce médicament et consultez tout de suite un médecin si vous ou l’enfant constatez

un des effets indésirables graves suivants (l’enfant peut avoir besoin d'un traitement médical en urgence) :

    - réaction allergique – les symptômes incluent urticaire, éruption cutanée, démangeaisons, difficultés à respirer ou à avaler (on ne connait pas la fréquence à laquelle cela se produit).

Arrêtez de donner ce médicament et consultez tout de suite un médecin si vous constatez un des effets indésirables graves mentionnés ci-dessus.

Autres effets indésirables

Informez le médecin, le pharmacien ou l’infirmier/ère si vous ou l’enfant constatez l’un des effets indésirables suivants :

Fréquents : pouvant affecter jusqu'à 1 personne sur 10

    - constipation ou indigestion,

    - maux de tête,

    - sensation de fatigue,

    - perte de l'appétit,

    - hoquet,

    - augmentation de la quantité d'enzymes hépatiques dans le sang (montrés par des tests biologiques).

Peu fréquents : pouvant affecter jusqu'à 1 personne sur 100

    - sensation d’étourdissement ou de somnolence,

    - acné, éruption cutanée,

    - sensation d’anxiété,

    - éructation, nausées, vomissements, brûlures gastriques, douleurs d’estomac, bouche sèche, flatulences,

    - douleur ou brûlures en urinant,

    - sensation de faiblesse, sensation générale d'inconfort,

    - bouffées de chaleur/rougeurs sur le visage ou sur la peau,

    - battement du cœur rapide ou irrégulier,

    - fièvre avec risque accru d’infection, faible nombre de globules rouges dans le sang (montrés par des tests biologiques).

Rares : pouvant affecter jusqu'à 1 personne sur 1 000

    - difficulté à penser, manque d'énergie, changement du goût,

    - sensibilité de la peau au soleil, transpiration excessive, peau grasse, lésions cutanées, éruption

cutanée qui démange, syndrome de Stevens-Johnson ou syndrome de Lyell (rares réactions sévères de la peau),

    - euphorie (sentiment de joie intense), sensation de confusion,

    - infection bactérienne, infection fongique,

    - constipation sévère, ulcère de l'estomac, intestin grêle et côlon enflammés, lésions buccales, ballonnements,

    - émission d’urine plus fréquente ou plus abondante que la normale, sucre ou sang dans les urines,

    - gêne thoracique, œdème, modification de la façon de marcher,

    - toux, mucus dans l'arrière-gorge, irritation de la gorge, éternuements, maux de gorge,

    - écoulements et démangeaisons oculaires,

    - bourdonnements d'oreilles,

    - spasmes musculaires, faiblesse musculaire,

    - sensation d’avoir très soif,

    - ralentissement de la fréquence cardiaque, maladie du cœur et des vaisseaux sanguins,

    Si l’enfant ressent un quelconque effet indésirable, parlez-en au médecin, au pharmacien ou à

    l’infirmier/ère. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de

Liste des effets indésirables possibles :

Troubles de l'appétitConstipationIndigestionRougeurs du visageMal de têteHoquetSymptômes de nausées et vomissementsChimiothérapieAlanine aminotransférase