Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

DUOPLAVIN 75 mg/75 mg, comprimé pelliculé

À quoi sert ce médicament ?

DuoPlavin contient du clopidogrel et de l’acide acétylsalicylique (AAS) et appartient à une classe de

médicaments appelés antiagrégants plaquettaires. Les plaquettes sont de très petits éléments circulant dans le sang et qui s’agrègent lors de la coagulation du sang. En empêchant cette agrégation dans certains

vaisseaux sanguins (appelés artères), les antiagrégants plaquettaires réduisent le risque de formation de caillots sanguins (phénomène appelé athérothrombose).

DuoPlavin est utilisé chez l’adulte pour éviter la formation de caillots sanguins dans les artères devenues

rigides pouvant conduire à la survenue d'événements athérothrombotiques (tels que l'accident vasculaire cérébral, la crise cardiaque, ou le décès).

On vous a prescrit DuoPlavin à la place de deux médicaments, le clopidogrel et l’acide acétylsalicylique

pour empêcher la formation de caillots sanguins parce que vous avez eu une douleur thoracique grave connue sous le nom "d'angor instable" ou de crise cardiaque (infarctus du myocarde). Pour cela, vous avez

pu bénéficier d’une pose de stent dans l’artère bouchée ou rétrécie afin de rétablir une circulation sanguine efficace.

Que contient ce médicament ?

acide acétylsalicylique

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 13.26

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

La dose recommandée est de 1 comprimé de DuoPlavin par jour, à prendre par voie orale avec un verre d’eau, pendant ou en dehors des repas.

Vous devez prendre ce médicament chaque jour au même moment de la journée.

Selon votre maladie, votre médecin déterminera la durée de votre traitement par DuoPlavin. Si vous avez

eu une crise cardiaque, votre médecin vous prescrira ce médicament pendant une durée d’au moins 4 semaines. Dans tous les cas, vous devez le prendre aussi longtemps que votre médecin vous le prescrit.

Si vous avez pris plus de DuoPlavin que vous n'auriez dû

Contactez votre médecin ou le service d'urgences de l’hôpital le plus proche en raison du risque de saignement.

Si vous oubliez de prendre DuoPlavin

Si vous oubliez de prendre un comprimé de DuoPlavin, mais si vous vous en apercevez dans les 12 heures suivantes, prenez votre comprimé immédiatement et prenez le suivant à l'heure habituelle.

Si vous vous en apercevez au-delà des 12 heures suivantes, prenez simplement le comprimé suivant à

l’heure habituelle. Ne prenez pas de dose double pour compenser le comprimé que vous avez oublié de prendre.

Pour les boîtes de 14, 28 et 84 comprimés, vous pouvez vérifier sur votre plaquette le jour de votre dernière prise de DuoPlavin en regardant le calendrier imprimé sur les plaquettes.

Si vous arrêtez de prendre DuoPlavin N'interrompez pas le traitement sans l’accord de votre médecin

. Contactez votre médecin avant d'arrêter ou de recommencer votre traitement.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Prenez contact immédiatement avec votre médecin en cas de survenue de :

    - fièvre, signes d'infection ou fatigue importante qui pourraient être en rapport avec de rares diminutions de certaines cellules sanguines.

    - signes de problèmes hépatiques tels que jaunissement de la peau et/ou des yeux (jaunisse), associé

ou non à des saignements apparaissant sous la peau sous forme de petites têtes d’épingles rouges et/ou à une confusion (voir rubrique 2 "Avertissements et précautions").

    - gonflement de la bouche ou affections de la peau telles qu’éruptions ou démangeaison cutanée, décollement de la peau. Ces effets peuvent être les signes d’une réaction allergique.

Les effets indésirables les plus fréquemment observésavec DuoPlavin sont les saignements.

Ces saignements peuvent survenir sous forme de saignement gastrique ou intestinal, ecchymose, hématome (saignement inhabituel ou contusion sous la peau), saignement de nez, sang dans les urines.

Dans de rares cas, des saignements oculaires, cérébraux (en particulier chez le sujet âgé), pulmonaires ou articulaires ont également été rapportés.

En cas de survenue d'un saignement prolongé sous DuoPlavin

Si vous vous coupez ou si vous vous blessez, l’arrêt du saignement peut demander plus de temps que

d’habitude. Ceci est lié au mode d’action de votre médicament qui empêche la formation de caillots sanguins. Dans le cas de coupures ou blessures superficielles (par exemple au cours du rasage), vous ne

devriez généralement rien constater d’anormal. Cependant, si ce saignement vous préoccupe, vous devez en avertir immédiatement votre médecin (voir rubrique 2 "Avertissements et précautions").

Déclarations des effets secondaires

s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration décrit en Annexe V. En

Liste des effets indésirables possibles :

Duodénite érosiveChoc allergiqueAnémie hémolytiqueEczémaMaladie de LyellAllergie alimentaireIntestin perforéPurpura allergiqueUlcère à l'estomacÉruption fixeUlcère de l'intestin grêleUlcère perforéHémophilieBicytopénieDéficit en G-6 PDOedème pulmonaire non cardiogéniqueDouleur abdominalePancréatite aiguëAgranulocytoseAnémieUrticaire géanteArticulation douloureuseArthriteSpasme bronchiqueInflammation du côlonColite ulcéreuseConfusConstipationBleuDiarrhéeSensation vertigineuseUlcère duodénalIndigestionTrouble de l'oreilleOedèmeÉosinophilieHémorragie nasaleÉrythème polymorpheInflammation de l'oesophageÉruption cutanéeFièvreGazInflammation de l'estomacHémorragie gastro-intestinaleGlomérulonéphriteGoutteAugmentation du volume mammaire chez l'hommeHallucinantMal de têteHémorragie intra-articulaireHématomeHématurieCrachats à traces de sangHémorragieHépatiteHépatite chroniqueAllergieHypoglycémiePA basseLeucopénieLichen planMaladie des poumonsCrise cardiaqueMal au coeurNerveux/nerveuseNeutropénieDouleurPancréatitePancytopénieParesthésieDémangeaisonsPurpuraInsuffisance rénaleMaladie sériqueTrouble de la peauStomatiteTroubles du goûtThrombopénieBruits dans la têteAngineUrticaireVascularite SAITête qui tourneVomiPlaieInsuffisance hépatiqueTroubles de la fonction hépatiqueTemps de saignement diminuéHémorragie pulmonaireAtteinte, foieUlcère de l'oesophageCréatinineIssues fatalesMal musculaireRash érythémateuxHémorragie de l'appareil respiratoireEnzyme hépatique augmentéeDesquamationAplasieRéaction de type anaphylactiquePerforationAffections oculaires NCANeutrophiles réduitsSyndrome hypoglycémique auto-immunPustulose exanthématique aiguë généraliséePneumopathie à éosinophilesInjectionGastrite érosivePerte du goûtSyndrome de KounisInsuffisance rénale aiguëSyndrome d'hypersensibilité médicamenteuseGranulocytopénie