Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

NUROFEN RHUME, comprimé pelliculé

À quoi sert ce médicament ?

Classe pharmacothérapeutique : AUTRES MEDICAMENTS DU RHUME EN ASSOCIATION - code ATC : R05X

Ce médicament contient un anti-inflammatoire non stéroïdien, l'ibuprofène, et un vasoconstricteur, la pseudoéphédrine.

Il est indiqué dans le traitement au cours des rhumes de l'adulte et l’adolescent de plus de 15 ans :

    · des sensations de nez bouché,

    · de l'écoulement nasal clair,

    · des maux de tête et/ou fièvre.

Que contient ce médicament ?

ibuprofène

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les instructions de cette notice ou les indications de votre médecin, ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou, pharmacien en cas de doute.

Pour atténuer les symptômes, la dose efficace la plus faible devra être utilisée pendant la durée la plus courte possible. Si vous avez une infection et que les symptômes (tels que fièvre et douleur) persistent ou qu’ils s’aggravent, consultez immédiatement un médecin (voir rubrique 2).

Posologie

RESERVE A L'ADULTE, LA PERSONNE AGEE ET A L’ADOLESCENT DE PLUS DE 15 ANS

1 comprimé par prise, à renouveler si besoin au bout de 6 heures, sans dépasser 4 comprimés par jour.

En cas de symptômes plus intenses, prendre 2 comprimés par prise, sans dépasser 4 comprimés par jour.

EN CAS DE DOUTE, DEMANDEZ CONSEIL A VOTRE MEDECIN OU A VOTRE PHARMACIEN.

Mode et voie d'administration

Voie orale.

Les comprimés sont à avaler tel quels avec un grand verre d'eau, de préférence au cours des repas.

Fréquence d'administration

Espacez les prises d'au moins 6 heures.

Durée du traitement

Ce médicament doit être utilisé sur une courte durée seulement.

La durée maximale du traitement est de 5 jours. Si les symptômes persistent plus de 5 jours ou la fièvre plus de 3 jours, ou si ils s'aggravent ou en cas de survenue d'un autre trouble, prenez un avis médical.

Si vous avez l'impression que l'effet de NUROFEN RHUME, comprimé pelliculé, est trop fort ou trop faible : consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Chez l’enfant et l’adolescent

Sans objet.

Si vous avez pris plus de NUROFEN RHUME, comprimé pelliculé que vous n'auriez dû, ou si des enfants ont pris le médicament accidentellement, contactez toujours un médecin ou l'hôpital le plus proche afin d'obtenir un avis sur le risque et des conseils sur les mesures à prendre.

L’intoxication à l’ibuprofène peut provoquer l’apparition des signes suivants : nausées, douleurs abdominales, vomissements (pouvant contenir des traces de sang), maux de tête, bourdonnements dans les oreilles, confusion et mouvements oculaires instables. À fortes doses, les symptômes suivants ont été signalés : somnolence, douleur thoracique, palpitations, perte de conscience, convulsions (principalement chez les enfants), faiblesse et étourdissements, sang dans les urines, sensation de froid corporel et problèmes respiratoires.

L’intoxication à la pseudoéphédrine peut provoquer l’apparition des signes suivants : troubles du système nerveux central et stimulation cardiaque, incluant une irritabilité, une agitation, des tremblements, des palpitations, des convulsions, une rétention urinaire, de l’hypertension, des difficultés à uriner, des nausées, des vomissements et des troubles cardiaques.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, consulter votre médecin ou pharmacien.

Si vous oubliez de prendre NUROFEN RHUME :

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose simple que vous avez oublié de prendre.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets secondaires peuvent être réduits en utilisant la plus faible dose pendant la période la plus courte possible nécessaire pour traiter les symptômes. Même si la survenue d’effets secondaires est peu courante, il se peut que vous subissiez l’un des effets secondaires connus des AINS ou de la pseudoéphédrine.

Si c’est le cas, ou si vous vous posez des questions, cessez de prendre ce médicament et parlez-en rapidement à votre médecin. Les personnes âgées qui utilisent ce produit présentent un risque plus important de développer des problèmes associés aux effets secondaires.

Informez votre médecin si vous ressentez les autres effets secondaires possibles ci-dessous

Peu fréquent : (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100)

    · Réactions d’hypersensibilité avec urticaire et démangeaisons, des crises d’asthme et des difficultés respiratoires

    · Maux de tête, tremblements

    · Douleurs abdominales, nausées et dyspepsie

    · Diverses éruptions cutanées

Rare : (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 1000)

    · Diarrhée, flatulences (gaz), constipation et vomissements

Très rare : (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10 000)

    · Problèmes dans la production de cellules sanguines. Les premiers signes sont : fièvre, maux de gorge, ulcérations buccales superficielles, symptômes pseudo-grippaux, fatigue sévère, saignements du nez et de la peau, ecchymoses inexpliquées. Dans ces cas, vous devez arrêter le traitement immédiatement et consulter un médecin. Toute automédication avec des analgésiques ou des médicaments qui réduisent la fièvre (médicaments antipyrétiques) ne doit pas être pris.

    · Réactions d'hypersensibilité sévères. Les symptômes peuvent être un gonflement du visage, de la langue et du larynx, dyspnée, tachycardie et hypotension (choc anaphylactique œdème de Quincke, choc sévère)

    · Vertiges ou symptômes de méningite aseptique avec raideur de la nuque, maux de tête, nausées, vomissements, fièvre ou désorientation ont été observés lors de l’utilisation de l’ibuprofène. Les patients atteints de maladies auto-immunes (lupus érythémateux disséminé, les maladies du tissu conjonctif mixte) sont plus susceptibles d’être affectés. Contactez immédiatement un médecin, si ces symptômes se produisent.

    · Ulcères peptiques, perforation ou hémorragie gastro-intestinales, inflammation de la muqueuse de la bouche et ulcération, gastrite, perte de sang dans l’estomac et/ou de l’intestin.

    · Dysfonctionnement du foie, altération du foie (les premiers signes peuvent être une décoloration de la peau), en particulier au cours d’un traitement à long terme, une insuffisance hépatique, une inflammation aigue du foie (hépatite).

    · Diminution des mictions et gonflements (en particulier chez les patients atteints d’hypertension artérielle ou de diminution des fonctions rénales), gonflement (œdème) et urine trouble (syndrome néphrotique), maladies inflammatoires du rein (néphrite interstitielle) qui peut conduire à une insuffisance rénale aigue. Si l’un des symptômes mentionnés ci-dessus se produit ou si vous avez un sentiment d’altération général, arrêtez de prendre NUROFEN RHUME et consultez immédiatement votre médecin car cela pourrait être les premiers signes d’altération des fonctions rénales ou d’insuffisance rénale.

    · Formes graves de réactions cutanées telles que des éruptions cutanées avec rougeurs et cloques (par exemple, syndrome de Stevens-Johnson, érythème polymorphe, nécrolyse/syndrome toxique épidermique de Lyell).

    · Insuffisance rénale aigue, oligurie.

    · Diminution des taux d’hémoglobine, augmentation des transaminases

Fréquence indéterminée : (ne peut être estimée à partir des données disponibles)

    · Infection grave de la peau et complications des tissus mous au cours de la varicelle

    · Une réaction cutanée sévère appelée syndrome d'hypersensibilité (en anglais : DRESS syndrome) peut survenir. Les symptômes d'hypersensibilité sont : éruption cutanée, fièvre, gonflement des ganglions lymphatiques et augmentation des éosinophiles (un type de globules blancs)

    · Diminution de l’appétit

    · Troubles du système nerveux central tels qu’insomnie, agitation, hallucination, irritabilité, anxiété, nervosité, troubles du comportement

    · Convulsions, infarctus cérébral hémorragique

    · Glaucome par fermeture de l’angle, troubles visuels

    · Insuffisance cardiaque, crise cardiaque et gonflement du visage ou des mains (œdème), tachycardie, arythmie, palpitations

    · Hypertension artérielle

    · Réactivité des voies respiratoires comprenant asthme, bronchospasme ou dyspnée, sécheresse nasale

    · Sécheresse buccale, aggravation d’une maladie intestinale existante (colite ulcéreuse ou maladie de Crohn)

    · Inflammation aigüe du foie (hépatite)

    · Sudation excessive

    · Rétention urinaire, difficulté pour uriner

    · Éruption étendue squameuse rouge avec des masses sous la peau et des cloques principalement situées dans les plis cutanés, sur le tronc et sur les extrémités supérieures, accompagnée de fièvre à l’instauration du traitement (pustulose exanthématique aiguë généralisée). Si vous développez ces symptômes, arrêtez d’utiliser NUROFEN RHUME, comprimé pelliculé et consultez immédiatement un médecin. Voir également rubrique 2.

    · Inflammation du côlon due à un apport de sang insuffisant (colite ischémique)

    · Réduction du flux sanguin vers le nerf optique (neuropathie optique ischémique)

    · Sensibilité de la peau à la lumière

Arrêtez de prendre NUROFEN RHUME, comprimé pelliculé si vous développez ces symptômes et contactez immédiatement votre médecin. NUROFEN RHUME, comprimé pelliculé

Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance Site internet: www.signalement-sante.gouv.fr

Liste des effets indésirables possibles :

VaricelleOedèmeNécroseInfection cutanéePersonne âgéeProstatismeDépendance