Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

PARSABIV 10 mg, solution injectable

À quoi sert ce médicament ?

Parsabiv contient une substance active appelée ételcalcétide, qui diminue le taux d’hormone parathyroïdienne connue sous le nom de PTH.

Parsabiv est utilisé pour traiter l’hyperparathyroïdie secondaire chez les patients atteints d’une maladie grave des reins et qui nécessitent une hémodialyse afin d’éliminer les déchets présents dans leur sang.

Chez les patients atteints d’hyperparathyroïdie secondaire, une quantité trop élevée de PTH est produite par les glandes parathyroïdes (quatre petites glandes situées au niveau du cou). Cette hyperparathyroïdie est dite « secondaire », car elle est causée par une autre maladie comme, par exemple, une maladie des reins. L’hyperparathyroïdie secondaire peut entraîner une perte de calcium osseux pouvant conduire à des douleurs osseuses et des fractures ainsi qu’à des troubles affectant les vaisseaux sanguins et les vaisseaux du cœur. En permettant de contrôler le taux de PTH, Parsabiv contribue à équilibrer les taux de calcium et de phosphate dans votre organisme.

Que contient ce médicament ?

ételcalcétide

Comment le prendre ?

La dose initiale recommandée de Parsabiv est de 5 mg. Elle sera administrée par un médecin ou un(e) infirmier/ère à la fin de votre hémodialyse via la tubulure (circuit sanguin) vous reliant à la machine d’hémodialyse. Parsabiv sera administré 3 fois par semaine. La dose peut être augmentée jusqu’à 15 mg ou bien diminuée jusqu’à 2,5 mg selon votre réponse au traitement.

Il se peut que vous deviez prendre du calcium et des suppléments de vitamine D pendant le traitement par Parsabiv. Votre médecin en parlera avec vous.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, adressez-vous à votre médecin ou votre infirmier/ère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Un taux bas de calcium dans le sang (hypocalcémie) a été signalé fréquemment (peut affecter jusqu’à 1 patient sur 10). Si vous ressentez un engourdissement ou des picotements autour de votre bouche ou au niveau de vos membres, des douleurs ou crampes musculaires et des épisodes convulsifs (spasmes), vous devez immédiatement en informer votre médecin. Il peut s’agir de signes indiquant que votre taux de calcium est trop bas.

Très fréquents : peuvent affecter plus de 1 patient sur 10

 Nausées  Vomissements  Diarrhée  Contractures musculaires  Taux bas de calcium dans le sang sans symptômes

Fréquents : peuvent affecter jusqu’à 1 patient sur 10

 Taux élevé de potassium dans le sang  Taux bas de phosphate dans le sang  Maux de tête  Sensation d’engourdissement ou de picotements  Aggravation d’une insuffisance cardiaque  Troubles de l’activité électrique du cœur se manifestant par un allongement de l’intervalle QT sur l’électrocardiogramme

 Pression artérielle basse  Douleurs musculaires

Peu fréquents : peuvent affecter jusqu’à 1 patient sur 100

 Épisodes convulsifs (spasmes ou convulsions) ; pour de plus amples informations, veuillez vous reporter à la rubrique 2

Fréquence indéterminée : ne peut être estimée sur la base des données disponibles

 Réactions allergiques (y compris des réactions anaphylactiques)

Déclaration des effets secondaires

Les effets indésirables :

DiarrhéeMal de têtePA basseMal au coeurNerveux/nerveuseSpasmesVomiHypophosphatémieMal musculaireCalcium sanguinArrêt du traitement