Notice médicament

information medicament

OPRYMEA 0,18 mg, comprimé

À quoi sert ce médicament ?

Oprymea contient la substance active pramipexole et appartient à une classe de médicaments appelés agonistes dopaminergiques, qui stimulent les récepteurs à la dopamine situés dans le cerveau. La

stimulation des récepteurs de la dopamine déclenche des impulsions nerveuses dans le cerveau qui contribuent au contrôle des mouvements du corps.

Dans quels cas Oprymea est-il utilisé:

    - Oprymea comprimés utilisé seul ou en association à la lévodopa (autre médicament pour la

maladie de Parkinson), est indiqué pour le traitement des symptômes de la maladie de Parkinson chez l’adulte.

    - Oprymea comprimés, est indiqué pour le traitement du syndrome des jambes sans repos modéré à sévère chez l’adulte.

Que contient ce médicament ?

pramipexole

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 6.09

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou

pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute. Votre médecin vous indiquera le bon dosage.

Vous pouvez prendre Oprymea pendant ou en dehors des repas. Les comprimés doivent être avalés avec un verre d’eau.

Maladie de Parkinson

La posologie quotidienne doit être prise en trois doses égales.

Au cours de la première semaine, vous devez prendre un comprimé d’Oprymea 0,088 mg trois fois par jour (soit une dose quotidienne de 0,264 mg).

1 resemaine

La posologie quotidienne sera ensuite augmentée graduellement tous les 5 à 7 jours suivant les recommandations de votre médecin afin d’atteindre la posologie d’entretien adaptée à vos besoins.

2 esemaine 3 esemaine

La posologie d’entretien habituelle est de 1,1 mg par jour. Cependant, votre posologie peut devoir être augmentée encore davantage. Le cas échéant, votre médecin peut augmenter votre posologie en

comprimés jusqu’à un maximum de 3,3 mg de pramipexole par jour. Une posologie d’entretien inférieure à trois comprimés d’Oprymea 0,088 mg par jour est également possible.

jour (équivalent à 0,088 mg par jour) :

1 resemaine

Cette dose sera augmentée tous les 4 à 7 jours selon les instructions de votre médecin, jusqu'à ce que vos symptômes soient contrôlés (dose d'entretien).

2 esemaine 3 esemaine 4 esemaine

La dose quotidienne ne doit pas dépasser 6 comprimés de Oprymea 0,088 mg ou une dose de 0,54 mg (0,75 mg de sel de pramipexole).

Si vous arrêtez de prendre vos comprimés pendant plusieurs jours et si vous désirez recommencer le

traitement, vous devez le reprendre à la dose la plus faible. Vous pouvez ensuite augmenter à nouveau la posologie, comme vous l'avez fait la première fois. Demandez conseil à votre médecin.

Votre médecin réexaminera votre traitement après trois mois afin de décider si vous pouvez ou non continuer le traitement.

Patients présentant une insuffisance rénale :

Si vous souffrez d’insuffisance rénale, Oprymea peut ne pas vous convenir.

Si vous avez pris plus d’Oprymea que vous n’auriez dû

Si vous absorbez accidentellement un nombre trop important de comprimés:

    - Appelez immédiatement votre médecin traitant ou rendez vous au service des urgences de l’hôpital le plus proche.

    - Vous risquez d’avoir des vomissements, une agitation, ou tout autre effet indésirable décrit à la rubrique 4. (Quels sont les effets indésirables éventuels).

Si vous oubliez de prendre Oprymea

Ne vous inquiétez pas. Ne prenez simplement pas cette dose puis reprenez le cours habituel de votre traitement. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oubliée de prendre.

Si vous arrêtez de prendre Oprymea

N’arrêtez pas de prendre Oprymea sans en avoir au préalable parlé à votre médecin. Si vous devez

arrêter de prendre ce médicament, votre médecin réduira progressivement la posologie. Cela réduit les risques d’aggraver les symptômes.

Si vous souffrez de la maladie de Parkinson, vous ne devez pas interrompre brutalement le traitement par Oprymea. Dans certains cas, vous pourriez présenter une maladie dénommée syndrome malin des

neuroleptiques. Cette affection peut constituer un risque majeur pour la santé. Ses symptômes sont les suivants:

    - akinésie (perte des mouvements musculaires)

    - rigidité musculaire

    - fiévre

    - instabilité de la pression artérielle

    - tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque)

    - confusion

    - diminution du niveau de conscience (notamment coma)

Par ailleurs, l’arrêt de Oprymea ou la diminution de la dose peut provoquer une affection médicale appelée syndrome de sevrage des agonistes dopaminergiques, qui peut se manifester par une

dépression, une apathie, une anxiété, une fatigue, une sudation ou des douleurs. Contactez votre médecin si vous présentez ces symptômes.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde. L’évaluation de ces effets indésirables est basée sur les fréquences suivantes:

Si vous souffrez de lamaladie de Parkinson, vous pouvez voir survenir les effets indésirables suivants:

Très fréquent:

    - Dyskinésie: (mouvements involontaires anormaux des membres)

    - Somnolence

    - Etourdissements

    - Nausées (avoir mal au cœur)

Fréquent:

    - Envie de se comporter de façon inhabituelle

    - Hallucinations (voir, entendre, ressentir des choses qui n’existent pas)

    - Confusion

    - Fatigue

    - Insomnie

    - Rétention d’eau, généralement dans les jambes (œdème périphérique)

    - Céphalées

    - Hypotension (pression artérielle basse)

    - Rêves anormaux

    - Constipation

    - Altération de la vision

    - Vomissements

    - Perte de poids y compris diminution de l’appétit

Peu fréquent:

    - Paranoïa (par exemple peur excessive pour son propre bien-être)

    - Idées délirantes

    - Somnolence diurne excessive et accès de sommeil d’apparition soudaine

    - Amnésie (troubles de la mémoire)

    - Hyperkinésie (augmentation des mouvements et incapacité à rester immobile)

    - Prise de poids

    - Réactions allergiques (par exemple éruption cutanée, démangeaisons, hypersensibilité)

    - Evanouissement

    - Insuffisance cardiaque (problèmes cardiaques pouvant causer un essoufflement ou un gonflement des chevilles)*

    - Sécrétion inappropriée d’hormone antidiurétique*

    - Agitation

    - Dyspnée (difficultés à respirer)

    - Hoquet

    - Pneumonie (infection des poumons)

    - Incapacité à résister à l’impulsion, au besoin ou à la tentation d’accomplir un acte qui pourrait être dangereux pour vous-même ou pour les autres, par exemple:

    - Impulsion forte à jouer (de l’argent) de façon excessive malgré les graves conséquences sur votre vie personnelle ou familiale,

    - Modification ou augmentation de l’intérêt porté au sexe et comportement préoccupant pour vous ou pour les autres, par exemple des pulsions sexuelles accrues,

    - Achats ou dépenses excessifs incontrôlables,

    - Manger de façon excessive (manger de grosses quantités de nourriture dans un laps de

temps très court) ou compulsions alimentaires (manger plus que d’habitude et plus que nécessaire pour atteindre la satiété)*.

    Rare :

    Fréquence indéterminée :

    - Après avoir arrêté ou réduit votre traitement par Oprymea : une dépression, un

désintéressement, une anxiété, une fatigue, une transpiration ou des douleurs peuvent apparaître (c’est ce que l’on appelle un « syndrome de sevrage des agonistes dopaminergiques » ou

« SSAD »).

Informez votre médecin si vous présentez l’un de ces comportements; il discutera avec vous des moyens pour gérer ou réduire ces symptômes.

Pour les effets indésirables suivis d’un *, une estimation précise de la fréquence n’est pas possible, puisque ces effets indésirables n’ont pas été observés parmi les 2 762 patients inclus dans les essais

cliniques et traités par le pramipexole. La catégorie de fréquence n’est probablement pas supérieure à « peu fréquent ».

Si vous souffrez dusyndrome des jambes sans repos, vous pouvez voir survenir les effets indésirables suivants:

temps très court) ou compulsions alimentaires (manger plus que d’habitude et plus que nécessaire pour atteindre la satiété)*.

    - Manie (agitation, sentiment d’exaltation ou de surexcitation)*

    Fréquence indéterminée :

    - Après avoir arrêté ou réduit votre traitement par Oprymea : une dépression, un

désintéressement, une anxiété, une fatigue, une transpiration ou des douleurs peuvent apparaître (c’est ce que l’on appelle un « syndrome de sevrage des agonistes dopaminergiques » ou

« SSAD »).

Informez votre médecin si vous présentez l’un de ces comportements; il discutera avec vous des moyens pour gérer ou réduire ces symptômes.

Pour les effets indésirables suivis d’un *, une estimation précise de la fréquence n’est pas possible, puisque ces effets indésirables n’ont pas été observés parmi les 1 395 patients inclus dans les essais

cliniques et traités par le pramipexole. La catégorie de fréquence n’est probablement pas supérieure à « peu fréquent ».

Liste des effets indésirables possibles :

Sensation vertigineusePerte d'énergieMal de têteMal au coeurJambes sans reposParkinsonisme