Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

INHIXA 8 000 ui (80 mg) dans 0,8 ml, solution injectable en seringue preremplie

À quoi sert ce médicament ?

Inhixa contient une substance active appelée énoxaparine sodique qui est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).

Inhixa agit de deux façons : 1) En empêchant les caillots sanguins existants de grossir. Cela permet à votre organisme de les

désagréger et de les empêcher de vous nuire. 2) En empêchant la formation de caillots sanguins dans votre sang.

Inhixa peut être utilisé pour :

Prévenir la formation de caillots sanguins dans les circuits de l’appareil pour dialyse (utilisée par les personnes atteintes d’insuffisance rénale terminale (maladie rénale grave)

Que contient ce médicament ?

énoxaparine sodique

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 55.89

Comment le prendre ?

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Utiliser ce médicament

Normalement, Inhixa vous sera administré par votre médecin ou votre infirmier/ière. En effet, il doit être administré par injection.

Lorsque vous rentrerez chez vous, il est possible que vous deviez continuer à utiliser Inhixa et

que vous deviez vous l’administrer vous-même (voir les instructions ci-dessous sur les modalités d’administration).

Inhixa est généralement administré par injection sous la peau (voie sous-cutanée).

Inhixa peut être administré par une injection dans votre veine (voie intraveineuse) après certains types d’infarctus du myocarde ou après une intervention.

Inhixa peut être introduite dans la ligne artérielle du circuit de dialyse, en début de séance. N’injectez pas Inhixa dans un muscle.

Quelle quantité recevrez-vous

Votre médecin décidera de la quantité de Inhixa à vous administrer. La quantité dépendra de la raison pour laquelle il est utilisé.

Si vous avez une insuffisance rénale, il est possible que vous receviez une quantité plus faible de Inhixa.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Comme les autres médicaments anticoagulants (médicaments diminuant la coagulation du sang) Inhixa

peut entraîner des saignements susceptibles de mettre la vie en danger. Dans certains cas, les saignements peuvent ne pas être visibles.

Si vous présentez le moindre événement hémorragique qui ne s’arrête pas de lui-même ou si vous présentez des signes de saignement excessif (faiblesse exceptionnelle, fatigue, pâleur, étourdissements,

maux de tête ou gonflement inexpliqué), consultez immédiatement votre médecin. Votre médecin peut décider de vous garder sous surveillance étroite ou changer votre traitement.

Arrêtez d’utiliser Inhixa et informez un médecin ou un(e) infirmier/ière immédiatement si vous

observez le moindre signe de réaction allergique sévère (comme une difficulté à respirer, un gonflement des lèvres, de la bouche, de la gorge ou des yeux).

Arrêtez d'utiliser l'énoxaparine et consultez immédiatement un médecin si vous remarquez l'un des symptômes suivants :

    - Une éruption cutanée étendue, rouge et squameuse avec des bosses sous la peau et des cloques

accompagnées de fièvre. Les symptômes apparaissent généralement en début de traitement (pustulose exanthématique aiguë généralisée).

Vous devez informer votre médecin immédiatement. Si vous présentez des signes d’obstruction d’un vaisseau sanguin par un caillot, tels que :

    - douleur à type de crampe, rougeur, chaleur ou gonflement au niveau d’une de vos jambes : ce sont des symptômes de thrombose veineuse profonde

    - essoufflement, douleur thoracique, perte de connaissance ou toux sanglante : ce sont des

symptômes d’embolie pulmonaire Si vous présentez une éruption cutanée douloureuse de boutons de couleur rouge foncé sous la peau, qui ne disparaissent pas si vous exercez une pression sur eux.

Votre médecin pourra vous demander de faire une analyse de sang pour vérifier votre numération plaquettaire.

Liste des effets indésirables possibles :

Très fréquent (peut affecter plus d’une personne sur 10)

Saignement.

Augmentation des taux d’enzymes hépatiques.

Fréquent (peut affecter jusqu’à 1 personne sur 10)

Vous avez plus d’ecchymoses que d’habitude. Cela pourrait être dû à un problème sanguin causé par un faible nombre de plaquettes.

Taches roses sur la peau. Elles sont plus susceptibles d’apparaître autour de la zone où Inhixa a été injecté.

Éruption cutanée (urticaire).

Peau rouge qui démange.

Ecchymoses ou douleur au site d’injection.

Diminution du nombre de globules rouges.

Nombre élevé de plaquettes dans le sang.

Maux de tête.

Peu fréquent (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100)

Mal de tête important d’apparition soudaine. Cela pourrait être un signe de saignement dans le cerveau.

Sensation de sensibilité et de gonflement au niveau de l’estomac. Vous pourriez saigner au niveau de l’estomac.

Larges marques cutanées de forme irrégulière avec ou sans cloques.

Irritation cutanée (irritation locale).

Jaunissement de la peau ou des yeux et vos urines deviennent plus foncées. Il pourrait s’agir d’un problème hépatique.

Rare (peut affecter jusqu’à 1 personne sur 1 000)

Une augmentation du nombre de globules blancs appelés éosinophiles dans votre sang. Votre médecin pourra le vérifier en effectuant une analyse de sang.

Chute de cheveux.

Ostéoporose (une affection rendant vos os plus susceptibles de se briser) après une utilisation au long cours.

Difficulté à contrôler votre vessie ou vos intestins (vous ne pouvez pas vous contrôler lorsque vous allez aux toilettes).

Nodule induré ou bosse au site d’injection.

Liste des effets indésirables possibles :

Angine de poitrineCancerMal de têteHémorragieDémangeaisonsThrombopéniePeau rougeUrticaireThrombose veineuse profondeDouleur au site d'injectionPréventionEnzyme hépatique augmentéeOndes QHématome au site d'injectionChirurgieThrombocytosePustulose exanthématique aiguë généraliséeTransaminasesAnémie hémorragique