Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

ADAKVEO 10 mg/mL, solution à diluer pour perfusion

À quoi sert ce médicament ?

Qu’est-ce que Adakveo

Adakveo contient la substance active crizanlizumab, qui appartient à un groupe de médicaments appelés anticorps monoclonaux (AcM).

Dans quels cas Adakveo est-il utilisé

Adakveo est utilisé pour prévenir les crises douloureuses récurrentes survenant chez les patients

atteints de drépanocytose âgés de 16 ans et plus. Adakveo peut être administré en association avec de l’hydroxyurée/de l’hydroxycarbamide, même s’il peut également être utilisé en monothérapie.

La drépanocytose est une maladie du sang héréditaire. Elle touche les globules rouges qui prennent

alors la forme d’une faucille et ont du mal à circuler dans les petits vaisseaux sanguins. De plus, dans la drépanocytose, les vaisseaux sanguins sont endommagés et collants en raison de l’inflammation

chronique associée à la maladie. Les cellules sanguines vont alors adhérer aux vaisseaux sanguins, ce qui provoque des épisodes douloureux aigus et des lésions au niveau des organes.

Comment agit Adakveo

Les patients atteints de drépanocytose ont des taux plus élevés d’une protéine appelée P-sélectine.

Adakveo se lie à la P-sélectine et devrait ainsi empêcher les cellules sanguines d’adhérer aux parois des vaisseaux et aider à prévenir les crises douloureuses.

Si vous avez des questions sur la façon dont Adakveo agit ou sur la raison pour laquelle ce médicament vous a été prescrit, interrogez votre médecin ou infirmier/ère.

Que contient ce médicament ?

crizanlizumab

Comment le prendre ?

Adakveo vous sera administré par un médecin ou un/e infirmier/ère.

Si vous avez des questions sur l’administration d’Adakveo, adressez-vous au médecin ou à l’infirmier/ère en charge de votre perfusion.

Votre médecin vous donnera les dates de vos perfusions et de vos rendez-vous de suivi.

Quelle quantité d’Adakveo sera administrée

La dose recommandée est de 5 mg par kilogramme de poids corporel. On vous administrera votre

première perfusion à la Semaine 0 et votre deuxième perfusion deux semaines plus tard (Semaine 2). Vous recevrez ensuite une perfusion toutes les 4 semaines.

Comment la perfusion est-elle administrée

Adakveo est administré par perfusion dans une veine (par voie intraveineuse) pendant 30 minutes.

Adakveo peut être administré seul ou en association avec de l’hydroxyurée/hydroxycarbamide.

Combien de temps dure le traitement par Adakveo

Adressez-vous à votre médecin pour savoir combien de temps vous devez recevoir ce traitement.

Votre médecin surveillera régulièrement votre état afin de vérifier que le traitement produit l'effet désiré.

Si vous oubliez une perfusion d’Adakveo

Il est très important que vous receviez toutes les perfusions. Si vous oubliez de vous rendre à un

rendez-vous pour une perfusion, contactez votre médecin dès que possible pour planifier un nouveau rendez-vous.

Si vous arrêtez le traitement par Adakveo

N’arrêtez pas le traitement par Adakveo à moins que votre médecin ne vous y autorise.

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre infirmier/ère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Certains effets indésirables peuvent être graves

Prévenez immédiatement le médecin ou l’infirmier/ère en charge de votre perfusionsi vous

vomissements, diarrhées, fatigue, étourdissements, démangeaisons, urticaire, sueurs, essoufflement ou respiration sifflante.

Ces symptômes peuvent être des signes d’une réaction liée à la perfusion, qui est un effet indésirable fréquent (ce qui signifie qu’il peut affecter jusqu’à 1 personne sur 10).

Autres effets indésirables éventuels

Les autres effets indésirables éventuels sont listés ci-dessous. Si ces effets indésirables deviennent sévères, informez-en votre médecin ou votre infirmier/ère.

Très fréquent (pouvant toucher plus d'1 personne sur 10)

    - douleurs au niveau des articulations (arthralgie)

    - nausées

    - douleurs dorsales

    - fièvre

    - douleurs dans le bas ou le haut de l’abdomen, sensation de sensibilité abdominale et gêne abdominale

Fréquent (pouvant toucher jusqu'à 1 personne sur 10)

    - diarrhée

    - démangeaisons (y compris les démangeaisons vulvovaginales)

    - vomissements

    - douleurs musculaires (myalgie)

    - douleurs au niveau des muscles ou des os de la poitrine (douleurs thoraciques musculo- squelettiques)

    - mal de gorge (douleurs oropharyngées)

    - rougeur ou gonflement et douleur au niveau du site de la perfusion

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

    - douleurs d’intensité variable (légère, modérée ou intense) apparaissant à des localisations

variées pendant la perfusion ou dans les 24 heures suivant la perfusion, pouvant être le signe d’une réaction liée à la perfusion

Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration

Liste des effets indésirables possibles :

Douleur abdominaleArticulation douloureuseMal de dosDouleur dans la poitrineDiarrhéeFièvreMal de têteMal au coeurDouleurPareIntoxicationDémangeaisonsTrouble de la peauSpasmesExtravasation au site de perfusionDouleur oropharyngéeLésionVomiDouleur osseuseMal musculaireGêne abdominaleDouleur abdominale hauteDouleur abdominale basseSensibilité au toucherPerfusionRéaction liée à la perfusionDouleur au site de perfusionGonflement au site de perfusionRéaction au site de perfusionAffections respiratoires NCAPrurit vulvovaginal