Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

BRONCHODUAL 50 microgrammes/20 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé

À quoi sert ce médicament ?

Il associe un bêta2-mimétique et un anticholinergique : c’est un bronchodilatateur (il augmente le calibre des bronches) à action rapide et de courte durée. Il s’administre par voie inhalée (en l’inspirant) et son effet persiste pendant 5 à 6 heures.

Il est utilisé :

    · en traitement de la crise d’asthme ou de la gêne respiratoire au cours de la maladie asthmatique ou de certaines maladies des bronches,

En fonction de la sévérité de votre maladie, votre médecin peut vous le prescrire seul ou en complément d’un traitement de fond continu par un ou plusieurs autres médicaments.

    · en traitement de fond continu au cours de certaines bronchites chroniques telle que la bronchopneumopathie chronique obstructive (maladie invalidante qui se caractérise par une diminution progressive du souffle liée à une inflammation des bronches),

    · en traitement de l’asthme déclenché par l’effort.

Que contient ce médicament ?

bromure d'ipratropium anhydre

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 8.53

Comment le prendre ?

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie et fréquence d’administration :

    · En cas de crise d’asthme ou de gêne respiratoire : dès les premiers symptômes, inhalez (par inspiration) une à deux bouffées. Si nécessaire, vous pouvez reprendre la même dose quelques minutes plus tard.

    · Si les troubles ne régressent pas rapidement, consultez immédiatement un médecin (voir «Avertissements et précautions»).

    · Prévention de l’asthme d’effort : inhalez une à deux bouffées 15 à 30 minutes avant l’exercice physique.

    En traitement de fond de l’asthme, BRONCHODUAL doit être utilisé seulement en cas de besoin.

    Dose maximale à ne pas dépasser : La posologie quotidienne ne dépassera habituellement pas 8 bouffées par jour (voir « Avertissements et précautions »).

    En cas de persistance des troubles, n‘augmentez pas le nombre de prises mais consultez impérativement votre médecin.

    · enlevez le capuchon protecteur.

    · videz vos poumons en expirant profondément.

    · mettez l’embout buccal à l’entrée de la bouche, le fond de la cartouche métallique dirigé vers le haut.

    · commencez à inspirer et pressez sur la cartouche métallique tout en continuant à inspirer lentement et profondément.

    · retirez l’embout buccal de la bouche et retenez votre respiration pendant au moins 10 secondes.

    · répétez la même opération en cas de seconde inhalation.

    Contrôlez votre technique d’inhalation devant une glace. Si une quantité importante de produit s’échappe par le nez ou par la bouche, vérifiez les points suivants :

    · soit la pression sur la cartouche métallique a eu lieu avant le début ou après la fin de l’inspiration,

    Par mesure d’hygiène, nettoyez l’embout buccal à l’eau tiède après l’emploi. En cas d’utilisation de savon ou de détergent, rincez soigneusement le dispositif à l’eau claire.

    Si vous n’avez pas utilisé l’aérosol-doseur pendant 3 jours ou plus, appuyez une fois sur la cartouche métallique sans inhaler la bouffée expulsée afin de réamorcer le système.

Effets indésirables fréquents (chez moins de 1 patient sur 10) :

    · toux.

Effets indésirables moins fréquents (chez moins de 1 patient sur 100) :

    · tachycardie sinusale (accélération de la fréquence cardiaque), palpitations, et augmentation de la pression artérielle systolique (au moment où le cœur se contracte),

    · sécheresse de la bouche,

    · pharyngite,

    · modification de la voix,

    · nausées,

    · vomissements,

    · nervosité,

    · maux de tête,

    · tremblements,

    · sensations de vertiges.

Effets indésirables rares (chez moins de 1 patient sur 1000) :

    · réactions allergiques telles que démangeaison, éruption cutanée, urticaire,

    · réactions allergiques parfois sévères incluant : spasme des bronches, œdème de Quincke (gonflement soudain au niveau de la face, des lèvres, de la langue et de la gorge pouvant être associé à une gêne respiratoire), réactions anaphylactiques (réactions allergiques violentes mettant en danger les organes vitaux),

    · hypokaliémie (diminution du taux de potassium dans le sang),

    · perturbations psychologiques, agitation,

    · glaucome (augmentation de la pression à l’intérieur de l’œil), troubles de l’accommodation visuelle, douleurs oculaires, dilatation de la pupille, augmentation de la pression intraoculaire, vision trouble, œdème de la cornée, rougeur conjonctivale, vision de halos autour des images colorées ou des lumières,

    · troubles du rythme cardiaque à type de fibrillation auriculaire, tachycardie supraventriculaire, arythmie, diminution de la pression artérielle diastolique (au moment où le cœur se relâche), ischémie du myocarde (diminution de l’apport en oxygène du cœur).

    · irritation de la gorge, laryngospasme (contraction brusque des muscles du larynx, au niveau du cou),

    · diarrhées,

    · bronchospasme paradoxal (caractérisé par une respiration difficile et sifflante) à la suite de l’inhalation,

    · gonflement de la gorge (œdème pharyngé),

    · sécheresse de la gorge,

    · inflammation de la bouche (stomatite),

    · inflammation de la langue (glossite),

    · troubles gastro-intestinaux,

    · constipation,

    · gonflement des lèvres ou de la langue (œdème buccal),

    · production excessive de sueur (hypersudation),

    · faiblesse musculaire,

    · douleurs et spasmes musculaires,

    · rétention urinaire (incapacité d’évacuer correctement le contenu de la vessie).

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles) :

    · hyperactivité.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.signalement-sante.gouv.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Liste des effets indésirables possibles :

Accélération cardiaqueBouche sèche