Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

EVEPAR 2 mg/0,035 mg, comprimé enrobé

À quoi sert ce médicament ?

EVEPAR 2 mg/0,035 mg, comprimé enrobé est une association de deux hormones : un estrogène et un progestatif (appelée association estroprogestative). Ce médicament freine la production et l'excrétion du sébum ainsi que la croissance et le développement du poil.

EVEPAR 2 mg/0,035 mg, comprimé enrobé est utilisé pour traiter l’acné, associée ou non à une peau très grasse, et/ou la pilosité excessive chez les femmes en âge de procréer.

Vous ne devez prendre EVEPAR 2 mg/0,035 mg, comprimé enrobé que si les autres traitements anti-acnéiques, notamment les traitements locaux et les antibiotiques, n’ont pas permis d’améliorer votre maladie de peau.

En raison de ses propriétés contraceptives, le médicament devra vous être prescrit uniquement si votre médecin considère qu’un traitement par un contraceptif hormonal est approprié.

A partir de quand agira le traitement ?

L'efficacité sur l'acné ne se manifeste qu'après plusieurs mois de traitement.

Que contient ce médicament ?

éthinylestradiol

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

    · Prenez régulièrement 1 comprimé par jour au même moment de la journée (celui où vous risquez le moins de l'oublier), pendant 21 jours consécutifs.

    · Puis ne prenez pas de comprimé pendant 7 jours.

    · Commencez la plaquette suivante après cet arrêt de 7 jours.

Mode d’administration

Ce médicament est utilisé par voie orale.

Quand devez-vous débuter le traitement ?

Deux cas peuvent se présenter :

Durée du traitement

Votre médecin vous indiquera pendant combien de temps vous devez continuer à prendre ce médicament.

Le traitement devra être poursuivi plusieurs mois. Les premiers signes d'amélioration sur l'acné apparaissent au bout de 3 ou 4 mois et parfois plus.

Si vous avez pris plus d’EVEPAR 2 mg/0,035 mg, comprimé enrobé que vous n’auriez dû :

Le surdosage peut se manifester par des signes digestifs (nausées, vomissements...), des troubles du cycle ou des saignements vaginaux. Ces saignements peuvent apparaître même chez les filles qui n’ont pas encore de règles et qui auraient accidentellement pris ce médicament.

Consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Si vous oubliez de prendre EVEPAR 2 mg/0,035 mg, comprimé enrobé :

L'oubli d'un comprimé expose à un risque de grossesse.

    · Si l'oubli est constaté dans les 12 heures qui suivent l'heure habituelle de la prise, prenez immédiatement le comprimé oublié, et poursuivez le traitement normalement en prenant le comprimé suivant à l'heure habituelle.

    · Si l'oubli est constaté plus de 12 heures après l'heure normale de la prise, il existe un risque de grossesse :

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Il existe une augmentation du risque de caillots sanguins dans les veines (thromboembolie veineuse [TEV]) ou dans les artères (thromboembolie artérielle [TEA]) de toutes les femmes qui prennent des contraceptifs hormonaux combinés. Pour plus de précisions sur les différents risques associés à la prise de contraceptifs hormonaux combinés, reportez-vous à la rubrique 2, « Quelles sont les informations à connaître avant de prendre EVEPAR 2 mg/0,035 mg, comprimé enrobé ».

Les effets indésirables suivants ont été associés à l’utilisation d’EVEPAR 2 mg/0,035 mg, comprimé enrobé:

Effets indésirables fréquents (pouvant affecter jusqu’à 1 patiente sur 100) :

    · humeur dépressive ;

    · modification de l'humeur ;

    · maux de tête ;

    · nausées ;

    · douleurs au ventre ;

    · douleurs, tension des seins ;

    · augmentation du poids.

Effets indésirables rares (pouvant affecter jusqu’à 1 patiente sur 1000) :

    · caillot sanguin dans une veine (thrombose) : dans une jambe (phlébite), dans les poumons (embolie pulmonaire), ou dans une autre partie du corps ;

    · caillot sanguin dans une artère (crise cardiaque, accident vasculaire cérébral (AVC)).

Effets indésirables rapportés au cours de l'utilisation d’EVEPAR 2 mg/0,035 mg, comprimé enrobé, pour lesquels la fréquence est indéterminée :

    · allergie (gonflements du visage, de la gorge, démangeaisons, difficultés à respirer…) ;

    · rétention d'eau (visible par des gonflements) ;

    · modification de la libido (augmentation ou diminution du désir sexuel) ;

    · migraine ;

    · irritation des yeux par les lentilles de contact ;

    · vomissements ;

    · diarrhée ;

    · éruptions sur la peau (rash), urticaire (rougeur de la peau s'accompagnant de démangeaisons) ;

    · petites boules sous la peau (érythème noueux ou multiforme) ;

    · écoulement mammaire ;

    · hypertrophie mammaire (augmentation du volume des seins) ;

    · pertes vaginales ;

    · diminution du poids ;

    · augmentation de la pression artérielle.

Effets indésirables rapportés à l’arrêt du traitement :

    · absence de règles (aménorrhée).

Des effets indésirables graves ont également été observés chez les femmes utilisatrices d'associations estroprogestatives (voir également rubrique « 2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre EVEPAR 2 mg/0,035 mg, comprimé enrobé ») :

    · maladies du cœur et des vaisseaux sanguins : hypertension artérielle, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, phlébite, embolie pulmonaire ;

    · biologiques : quantité excessive de cholestérol, triglycérides ou de sucre dans le sang ;

    · perturbation du fonctionnement du foie, tumeurs bénignes ou malignes du foie ;

    · rareté des règles voire arrêt des règles pendant ou à l'arrêt du traitement, saignements entre les règles ;

    · adénome de l'hypophyse sécrétant de la prolactine (pouvant se révéler par un écoulement de lait par le mamelon) ;

    · vertiges ;

    · modification de la vision ;

    · apparition de taches brunes sur le visage ;

    · modification de la tolérance au glucose et de la résistance périphérique à l’insuline ;

    · survenue ou aggravation de certaines affections : maladies au long cours causant des inflammations et/ou des saignements au niveau de l'intestin (maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique), épilepsie, migraine, endométriose, fibrome utérin, porphyrie (maladie du sang), lupus érythémateux disséminé (maladie du système immunitaire), éruptions de vésicules sur la peau pendant la grossesse (herpès gestationnel), chorée de Sydenham (maladie des nerfs avec des mouvements du corps brusques et non contrôlés), syndrome hémolytique et urémique (maladie du sang provoquant des lésions rénales), jaunisse (ictère cholestatique), calculs biliaires ;

    Liste des effets indésirables possibles :

    Douleur abdominaleMal de têteDouleur au seinMal au coeurGain pondéral anormalHumeur basse