Notice médicament

information medicament

PYLERA 140 mg/125 mg/125 mg, gélule

À quoi sert ce médicament ?

PYLERA contient 3 composés actifs différents : le sous-citrate de bismuth potassique, le métronidazole et le chlorhydrate de tétracycline. La tétracycline et le métronidazole font partie d'un groupe de médicaments appelés antibiotiques. Le sous-citrate de bismuth potassique aide les antibiotiques à traiter l’infection.

PYLERA est utilisé pour traiter des patients adultes ayant une infection due à Helicobacter pylori (H. pylori) et présentant ou ayant présenté un ulcère de l’estomac.

H. pylori est une bactérie que l’on retrouve dans la paroi de l’estomac.

PYLERA doit être pris avec un médicament appelé oméprazole. L’oméprazole est un médicament qui agit en réduisant la quantité d’acide produite par votre estomac. PYLERA associé à l’oméprazole agissent ensemble pour traiter l’infection et réduire l’inflammation de la paroi de l’estomac.

Que contient ce médicament ?

métronidazole

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 51.5

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin.

PYLERA doit être pris avec un médicament appelé oméprazole.

Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Adultes et personnes âgées

Les gélules doivent être avalées entières sans être ouvertes.

Prenez 3 gélules de PYLERA après le petit déjeuner, 3 gélules après le déjeuner, 3 gélules après le dîner et 3 gélules au coucher (de préférence après un encas), soit un total de 12 gélules par jour.

Avalez les gélules telles quelles, en position assise, avec un grand verre d’eau (250 ml) pour éviter toute irritation de la gorge. Ne vous allongez pas immédiatement après la prise de PYLERA.

Il est important de terminer le cycle complet du traitement (10 jours) et de prendre les 120 gélules prévues.

Prenez également une gélule/un comprimé d’oméprazole de 20 mg avec la prise de PYLERA du matin et du soir (au total, 2 gélules/comprimés d’oméprazole par jour).

Schéma posologique quotidien de PYLERA

Si vous oubliez plus de 4 prises de PYLERA consécutives (1 jour de traitement), contactez votre médecin.

Si vous arrêtez de prendre PYLERA 140 mg/125 mg/125 mg, gélule :

Il est important de poursuivre le traitement dans son intégralité sans l’interrompre, même si vous commencez à vous sentir mieux après quelques jours.

Si vous arrêtez de prendre PYLERA trop tôt, il est possible que votre infection ne soit pas totalement guérie et que les symptômes réapparaissent ou s’aggravent. Vous pourriez développer une résistance à la tétracycline et/ou au métronidazole (antibiotiques).

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Arrêtez de prendre PYLERA 140 mg/125 mg/125 mg, gélule et contactez votre médecin ou dirigez-vous immédiatement à l’hôpital si vous remarquez la survenue d’un des effets suivants :

    · gonflement du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge, pouvant empêcher une déglutition ou une respiration normale,

    Ces effets peuvent correspondre à une réaction allergique.

    Un effet indésirable grave mais très rare est l’encéphalopathie (maladie cérébrale). Les symptômes varient, mais vous pourriez présenter une fièvre, une raideur de la nuque, des maux de tête, des hallucinations (voir ou entendre des choses qui n’existent pas). Vous pourriez également avoir des difficultés pour utiliser vos bras et vos jambes, des troubles de l’élocution ou ressentir une confusion. Si vous remarquez ces effets indésirables, informez immédiatement votre médecin.

    · modifications de la consistance et/ou de la couleur des selles (selles noires),

    · diarrhée,

    · nausées,

    Effets indésirables fréquents (pouvant affecter jusqu’à 1 patient sur 10) :

    · douleurs abdominales,

    · constipation,

    · bouche sèche,

    · vomissements,

    · flatulences,

    · maux de tête,

    · sensation de faiblesse,

    · sensation de manque d’énergie ou fatigue,

    · mal-être général,

    · infection vaginale – les symptômes incluent démangeaisons et irritation de la zone génitale, sensations de brûlure ou pertes vaginales jaunâtres/blanches,

    · les analyses de sang peuvent montrer une augmentation des enzymes hépatiques (transaminases),

    · urines de couleur sombre,

    · perte ou diminution de l'appétit,

    · vertiges/étourdissements,

    · somnolence,

    Effets indésirables peu fréquents (pouvant affecter jusqu’à 1 patient sur 100) :

    · réaction allergique au médicament (les symptômes incluent un gonflement du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge pouvant occasionner des difficultés à la déglutition ou à la respiration et/ou une éruption cutanée accompagnée de démangeaisons (urticaire),

    · ballonnements,

    · éructations,

    · plaie ouverte dans la bouche (ulcère buccal),

    · modification de la couleur de la langue (langue noire),

    · gonflement de la langue,

    · douleur/gêne dans la poitrine,

    · infections par des levures (candida) pouvant se produire au niveau de la bouche (les symptômes incluent l’apparition de taches blanches dans la bouche) ou des parties génitales (les symptômes incluent de fortes démangeaisons, une sensation de brûlure, des douleurs),

    · engourdissement,

    · picotement, fourmillement,

    · tremblements,

    · anxiété, déprime ou problèmes de sommeil,

    · troubles de la mémoire,

    · problèmes cutanés (démangeaisons ou urticaire),

    · vision trouble,

    Fréquence indéterminée (ne pouvant être déterminée sur la base des informations disponibles)

    · maladie grave avec formation de bulles et décollement de la peau et des muqueuses (bouche, yeux et parties génitales) pouvant s’étendre à tout le corps (syndrome de Stevens-Johnson),

    · maladie grave avec formation de bulles et décollement de la peau pouvant s’étendre à tout le corps (nécrolyse épidermique toxique (syndrome de Lyell)),

    · syndrome pseudo-grippal, éruption cutanée sur le visage puis généralisée au corps avec élévation de la température, augmentation des enzymes du foie dans le sang, augmentation d’un type particulier de globules blancs (éosinophilie), gonflement des ganglions lymphatiques (DRESS),

    · vésicules cutanées (cloques sur la peau) et exfoliation de la peau (desquamation de la peau),

    · méningite aseptique : ensemble de symptômes comprenant fièvre, nausées, vomissements, maux de tête, raideur de la nuque et extrême sensibilité à la lumière vive. Ceci peut être dû à une inflammation des membranes qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière (méningite),

    · lésions nerveuses pouvant provoquer un engourdissement, des picotements, une douleur ou une sensation de faiblesse au niveau des bras ou des jambes (neuropathie périphérique),

    Liste des effets indésirables possibles :

    Douleur abdominaleTroubles de l'appétitConstipationDiarrhéeSensation vertigineusePerturbation du goûtIndigestionÉruption cutanéeGazMal de têteMal au coeurRash avec démangeaisonsVomiBouche sècheSelles anormalesAlanine aminotransféraseASATDouleur abdominale hauteInfection vaginaleAnorexie mentale et boulimieChromaturieÉtats asthéniquesSomnolence