Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

BACTRIM FORTE, comprimé

À quoi sert ce médicament ?

Ce médicament est indiqué chez l’adulte dans le traitement des infections à germes sensibles et dans la prévention de certaines infections.

Que contient ce médicament ?

triméthoprime

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 2.8

Comment le prendre ?

Posologie

A titre indicatif, la posologie usuelle chez l’adulte est de 1 comprimé toutes les 12 heures. Elle peut atteindre 3 comprimés par jour en cas d'infections sévères.

La posologie doit être adaptée en cas d'insuffisance rénale.

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Mode et voie d'administration

Voie orale.

Fréquence d'administration

L'administration se fera de préférence au cours des repas.

Durée du traitement

Pour être efficace, ce médicament doit être utilisé régulièrement, aux doses prescrites, et aussi longtemps que votre médecin vous l'aura conseillé.

La disparition de la fièvre, ou de tout autre symptôme, ne signifie pas que vous êtes complètement guéri.

L'éventuelle impression de fatigue n'est pas due au traitement antibiotique mais à l'infection elle-même.

Le fait de réduire ou de suspendre votre traitement serait sans effet sur cette impression et retarderait votre guérison.

Si vous avez pris plus de BACTRIM FORTE, comprimé que vous n’auriez dû

Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Si vous oubliez de prendre BACTRIM FORTE, comprimé

Sans objet.

Si vous arrêtez de prendre BACTRIM FORTE, comprimé

Sans objet.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Troubles généraux :

Augmentation de la température corporelle, choc allergique, œdème de Quincke (variété d'urticaire provoquant généralement un gonflement du visage débutant par les paupières, et plus rarement de la gorge), maladie sérique (fièvre, ganglions, douleurs articulaires, urticaire).

Pneumopathie interstitielle.

Infections et infestations :

Infections fongiques, comme les candidoses (champignons).

Manifestations cutanées :

Eruptions cutanées avec des démangeaisons, urticaire (éruption cutanée identique à celle provoquée par la piqûre d'ortie).

Très rares cas de rougeur se généralisant à tout le corps (pustuloses exanthématiques aiguës généralisées) (voir rubrique Mises en garde spéciales).

Plus rarement, troubles sévères de la peau ou des muqueuses à type de rougeur, cloques, brûlures, décollement de l’épiderme pouvant s’étendre de façon très grave à tout le corps (syndrome de Lyell, syndrome de Stevens-Johnson) ; érythème polymorphe ou érythème pigmenté fixe (maladies sévères de la peau) ; syndrome d’hypersensibilité médicamenteuse encore appelé syndrome de DRESS associant une éruption cutanée généralisée à un tableau variable de symptômes systémiques incluant fièvre, atteinte de l’état général, augmentation de certains globules blancs (éosinophiles), augmentation de la taille des ganglions, atteintes viscérales (du foie, du rein, du poumon ou du cœur) ; ou encore apparition de petites taches rouges ou violettes de la peau (purpura). En cas d’apparition de tels symptômes (rougeurs, cloques…), contactez immédiatement votre médecin.

Réaction de la peau lors d’une exposition au soleil ou aux UV (réaction de photosensibilité).

Lésions violacées de la peau, en relief, douloureuses sur les membres et parfois sur le visage et le cou avec de la fièvre (syndrome de Sweet) (fréquence inconnue).

Troubles digestifs :

Nausées, vomissements, douleur au niveau de l'estomac, diarrhée, inflammation de la muqueuse buccale (stomatite), colite pseudo-membraneuse (maladie de l'intestin avec diarrhées sanglantes et douleurs au ventre), glossite (langue gonflée, rouge plus foncée, lisse), pancréatite (inflammation du pancréas).

Troubles hépatiques :

Augmentation fréquente du taux des enzymes du foie, taux élevés de bilirubine, hépatite (inflammation du foie), jaunisse, destruction des cellules du foie.

Cas isolés de destruction des canaux collectant la bile en cas d’atteinte du foie prolongée.

Manifestations sanguines :

Possibilité de modifications du bilan sanguin (thrombopénie, leuco-neutropénie, agranulocytose, aplasie médullaire, anémie hémolytique, anémie mégaloblastique, cytopénie, diminution du nombre de cellules sanguines (plaquettes, globules blancs, globules rouges) pouvant se traduire par des petites taches rouges ou violettes de la peau, des saignements de nez ou des gencives, une fièvre inexpliquée, une pâleur ou une fatigue intense, des taux anormaux d’un pigment sanguin pouvant se manifester par une coloration grisâtre de la peau (méthémoglobinémie).

Contactez alors rapidement votre médecin.

Affections cardiaques :

Myocardite allergique (Inflammation du muscle cardiaque).

Troubles auditifs :

Acouphènes (par exemple : bourdonnements, tintements ou sifflements d’oreilles).

Affections vasculaires :

Maladie inflammatoire des vaisseaux sanguins (vascularite), purpura.

Troubles urinaires :

Des cas d'altération du rein et de calculs ont été signalés.

Troubles neurologiques :

Des manifestations neurologiques à type d'engourdissement ou de fourmillement des mains ou des pieds ont été observées ainsi que des signes de méningite (mal de tête, raideur de la nuque, difficulté à supporter la lumière, vomissements, troubles de la conscience), convulsions, vertige, tremblements, troubles de l’équilibre (ataxie), vascularite cérébrale (inflammation des vaisseaux du cerveau).

Troubles oculaires :

Des cas d’uvéite ont été décrits (inflammation des structures internes de l’œil qui se manifeste par une baisse de la vision, et souvent par une rougeur et des douleurs oculaires) et vascularite rétinienne (inflammation des vaisseaux de la rétine).

Troubles du système musculo-squelettique :

Rares cas de douleurs articulaires (arthralgies) et de douleurs musculaires (myalgies), ainsi que des cas isolés de troubles musculaires rares graves (rhabdomyolyse).

Troubles métaboliques :

Des cas d'hyperkaliémie (taux de potassium augmenté dans le sang), d'hyponatrémie (déficit de sodium dans le sang) et d'acidose métabolique (accumulation excessive d’acides dans le sang) ont été observés.

De rares cas d'hypoglycémie (baisse du taux de sucre dans le sang) ont été observés chez des patients non diabétiques.

Troubles psychiatriques :

Cas isolés d’hallucinations.

Manifestations chez les patients atteints d'infection par le VIH / SIDA

Lors d’administration à dose élevée peuvent apparaître de manière plus fréquente certains effets indésirables tels que réactions cutanées, fièvre, généralement associées à d’autres symptômes comme perte d’appétit, nausées avec ou sans vomissement, diarrhée, diminution du nombre de globules blancs, diminution du nombre de cellules sanguines (plaquettes), augmentation des enzymes du foie, augmentation du taux de potassium dans le sang, diminution du taux de sodium dans le sang, hypoglycémie (baisse du taux de sucre dans le sang).

Des cas de pancréatite (inflammation du pancréas) et de rhabdomyolyse (troubles musculaires rares graves) ont été rapportés chez des patients recevant concomitamment des traitements susceptibles d'entraîner de tels effets.

Liste des effets indésirables possibles :

ÉrythrodermieDiarrhéeÉruption cutanéeFièvreHyperkaliémieLeucopénieMal au coeurDémangeaisonsThrombopéniePeau rougeVomiBUN élevéÉruption fixeCréatinineRash de la rougeoleRash maculopapuleuxAnorexie mentale et boulimieTransaminasesGranulocytopénie