Notice médicament

information medicament

NORMACOL LAVEMENT ENFANTS, solution rectale, récipient unidose

À quoi sert ce médicament ?

NORMACOL LAVEMENT ENFANTS est un laxatif présenté en récipient unidose de 60 ml de solution rectale et est utilisé chez l’enfant à partir de 3 ans pour :

    · La préparation aux examens radiologiques et endoscopiques du rectosigmoïde.

    · Le traitement symptomatique de la constipation basse.

Que contient ce médicament ?

phosphate disodique dodécahydraté

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 2.33

Comment le prendre ?

Posologie

Préparation aux examens endoscopiques ou radiologiques :

1 lavement la veille au soir et 1 le jour de l’examen.

Constipation :

1 lavement cinq à vingt minutes avant le moment choisi pour l’exonération.

Mode d’administration

Voie rectale. NE PAS AVALER.

La solution est présentée en récipient plastique souple servant de poire et muni d’une canule rectale lubrifiée.

1. Enlever par simple pression le capuchon protecteur teinté recouvrant la canule lubrifiée,

2. Introduire doucement la canule dans l’orifice anal et injecter le liquide dans l’ampoule rectale en comprimant progressivement le corps du récipient. Lors de l’administration du lavement, le sujet peut être couché sur le dos ou sur le côté.

3. Après retrait de la canule, le patient gardera la même position jusqu’à l’apparition d’un besoin d‘évacuer, soit durant 2 à 5 minutes.

Si vous avez utilisé plus de NORMACOL LAVEMENT ENFANTS, solution rectale, récipient unidose que vous n’auriez dû

Sans objet.

Si vous oubliez d’utiliser NORMACOL LAVEMENT ENFANTS, solution rectale, récipient unidose

Sans objet.

Si vous arrêtez d’utiliser NORMACOL LAVEMENT ENFANTS, solution rectale, récipient unidose

Sans objet.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

En cas d’utilisation prolongée ou répétée, risque de sensation de brûlure anale.

Très rarement ont été rapportés :

    Ont également été rapportés des cas de réactions allergiques incluant des réactions anaphylactiques ; dyspnée, œdème, urticaire, rash et érythème.

    Possibilité d’irritation locale voire de nécrose de façon très exceptionnelle.

    De fréquence indéterminée :