Notice médicament

Télécharger Goodmed
information medicament

PROVAMES 1 mg, comprimé pelliculé

À quoi sert ce médicament ?

PROVAMES 1 mg, comprimé pelliculé est un traitement hormonal substitutif (THS). Il contient l’hormone féminine œstrogène. PROVAMES 1 mg, comprimé pelliculé est utilisé chez les femmes ménopausées dont les dernières règles datent d’au moins 6 mois.

PROVAMES 1 mg, comprimé pelliculé est utilisé pour :

Soulager les symptômes survenant après la ménopause

Durant la ménopause, la quantité d’œstrogènes produits par le corps féminin diminue. Ceci peut occasionner des symptômes tels qu’une sensation de chaleur au niveau du visage, du cou et de la poitrine (« bouffées de chaleur »). PROVAMES 1 mg, comprimé pelliculé soulage ces symptômes après la ménopause. PROVAMES 1 mg, comprimé pelliculé vous sera prescrit uniquement si vos symptômes altèrent votre vie quotidienne de manière importante.

L'expérience de ce traitement chez les femmes de plus de 65 ans est limitée.

Que contient ce médicament ?

estradiol

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 2.76

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

La posologie doit être adaptée à chaque cas : utilisez PROVAMES 1 mg, comprimé pelliculé selon la prescription de votre médecin.

Le traitement peut être utilisé en cycles de 21 à 28 jours suivis de 2 à 7 jours sans traitement, ou de façon continue sans arrêt de traitement.

Si votre médecin associe à ce traitement un autre médicament hormonal (progestatif) durant au moins les 12 derniers jours du traitement par PROVAMES 1 mg, comprimé pelliculé, ce traitement ne devra pas être oublié.

Des saignements évoquant les règles peuvent survenir pendant la période d'interruption. Ces saignements sont normaux et peu abondants.

Si des saignements abondants ou irréguliers surviennent, consultez votre médecin.

Si vous avez l'impression que l'effet de PROVAMES 1 mg, comprimé pelliculé est trop fort ou trop faible, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

SEUL votre médecin est qualifié pour modifier les modalités du traitement.

Mode d’administration

Voie orale.

Fréquence d’administration

Voir rubrique posologie.

Durée du traitement

Selon l'avis de votre médecin.

Si vous devez subir une chirurgie

Si vous devez subir une intervention chirurgicale, indiquez au chirurgien que vous prenez PROVAMES 1 mg, comprimé pelliculé. Vous pourriez avoir besoin d’arrêter la prise PROVAMES 1 mg, comprimé pelliculé 4 à 6 semaines environ avant l’opération afin de réduire le risque de caillot sanguin (voir rubrique 2 « Caillots sanguins dans une veine (thrombose) »). Demandez à votre médecin à partir de quand vous pourrez reprendre PROVAMES 1 mg, comprimé pelliculé.

Si vous avez pris plus de PROVAMES 1 mg, comprimé pelliculé que vous n’auriez dû

Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Les signes de surdosage sont habituellement une sensibilité des seins, un gonflement du ventre, des nausées, des vomissements, une irritabilité, des saignements. Aucun traitement spécifique n'est nécessaire.

En cas de persistance des signes, demandez l'avis de votre médecin.

Si vous oubliez de prendre PROVAMES 1 mg, comprimé pelliculé

Si l'oubli d'un comprimé est constaté dans les 12 heures qui suivent l'heure habituelle de la prise, prenez immédiatement le comprimé oublié, puis poursuivez le traitement normalement en prenant le comprimé suivant au moment habituel.

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose simple que vous avez oublié de prendre.

Si vous n'avez pas pris de comprimé plusieurs jours de suite, des saignements irréguliers peuvent apparaître.

En cas de doute, consultez votre médecin.

Si vous arrêtez de prendre PROVAMES 1 mg, comprimé pelliculé

À l'arrêt du traitement, les signes de déficit en estrogènes liés à la ménopause peuvent réapparaître.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets indésirables suivants sont fréquents (peuvent toucher jusqu'à 1 personne sur 10) pendant le traitement hormonal de la ménopause:

    · tension des seins, douleur mammaire, hypertrophie mammaire,

    · saignements entre les cycles, saignements abondants, règles douloureuses,

    · croissance excessive de la muqueuse utérine (hyperplasie de l'endomètre),

    · douleurs abdominales,

    · nausées,

    · maux de tête,

    · pertes vaginales,

    · prise ou perte de poids,

    · gonflement des jambes.

Les effets indésirables suivants sont peu fréquents (peuvent affecter jusqu'à 1 personne sur 100) :

    · vertiges, migraines,

    · caillots sanguins dans les jambes (thromboembolie veineuse),

    · tumeur bénigne du sein,

    · augmentation de la taille d'une tumeur bénigne de l'utérus (léiomyome),

    · infection vaginale / mycoses vaginales,

    · démangeaison,

    · fatigue,

    · dépression,

    · troubles de l'humeur,

    · flatulences,

    · vomissements.

Les effets indésirables suivants sont rares (peuvent affecter jusqu'à 1 personne sur 1000) :

    · aggravation d’une l'épilepsie,

    · intolérance au glucose,

    · hypertension artérielle

    · production de lait maternel chez les femmes qui n'allaitent pas,

    · fonction anormale du foie, (résultats de tests anormaux)

    · modifications de la libido,

    · troubles cutanés (décoloration de la peau, acné),

    · réaction allergique sévère (chez les femmes ayant des antécédents de réaction allergique).

Les maladies suivantes sont signalées plus souvent chez les femmes utilisant un THS que chez les femmes qui n'en utilisent pas:

    · tumeurs bénignes ou cancer du sein,

    · tumeurs bénignes ou cancer de la muqueuse utérine (hyperplasie de l'endomètre ou cancer de l'endomètre),

    · cancer de l’ovaire,

    · caillots sanguins dans les veines des jambes ou des poumons (thromboembolie veineuse),

    · maladie cardiaque,

    · accident vasculaire cérébral,

    · troubles de la vésicule biliaire,

    · troubles cutanés: chloasma (décoloration de la peau du visage ou du cou connue sous le nom de «masque de grossesse»), érythème polymorphe (éruption cutanée avec rougeur ou plaies en forme de cible), érythème noueux (nodules sous-cutanés rougeâtres douloureux), purpura vasculaire (plaques ou taches violacées sur la peau),

    Liste des effets indésirables possibles :

    Douleur abdominaleDouleurs des règlesOedèmeHyperplasie de l'endomètreMal de têteHypertrophieDouleur au seinRègles abondantesHémorragie utérine dysfonctionnelleMal au coeurEmbolie pulmonairePoids augmentéOedème périphériqueThrombose veineuse profondeEmbolie veineuse