information medicament

IASOFLU 2,0 GBq/ml, solution injectable

À quoi sert ce médicament ?

Classe pharmacothérapeutique - code ATC : V09IX06

Ce médicament est un produit radiopharmaceutique à usage diagnostique uniquement.

IASOflu est utilisé pour permettre de réaliser un examen d’imagerie par tomographie par émission de positons (TEP) et est administré avant cet examen.

La substance radioactive contenue dans IASOflu (pour mettre en évidence le métabolisme osseux) est détectée lors de la TEP, permettant la réalisation d’images du squelette.

La tomographie par émission de positons est une technique d’imagerie utilisée en médecine nucléaire qui produit des images de votre organisme. Elle nécessite de très petites quantités de radioactivité afin de réaliser des images quantitatives et précises de processus biologiques spécifiques dans le corps. Cet examen peut aider à guider le choix du traitement dans l’affection dont vous êtes atteint(e) ou que l’on soupçonne.

L’utilisation de IASOflu implique l’exposition à de très petites quantités de radioactivité. Votre spécialiste de médecine nucléaire a considéré que le bénéfice diagnostique que vous allez retirer de cet examen est bien supérieur au risque lié aux radiations.

Que contient ce médicament ?

sodium (fluorure (18f) de)

Comment le prendre ?

Il existe des lois strictes concernant l’utilisation, la manipulation et l’élimination des médicaments radiopharmaceutiques. IASOflu est destiné exclusivement à un usage en milieu hospitalier. Ce produit ne sera manipulé et ne vous sera injecté que par des personnes spécialement qualifiées pour son utilisation en toute sécurité. Ces personnes prendront les précautions nécessaires pour une utilisation sans risque de ces produits et vous en tiendront informé(e).

Le spécialiste de Médecine Nucléaire qui va pratiquer l’examen déterminera la quantité de IASOflu à utiliser dans votre cas et qui sera la plus petite quantité nécessaire pour obtenir l’information désirée.

L’activité habituellement recommandée pour un adulte est comprise entre 100 et 400 MBq (l’abréviation MBq - mégabecquerel est l'unité d’activité radioactive).

Utilisation chez l’enfant et l’adolescent

Chez l’enfant et l’adolescent, la quantité administrée est adaptée au poids de l’enfant ou de l’adolescent.

Administration de IASOflu et déroulement de l’examen

IASOflu est administrée par injection intraveineuse.

Une injection est suffisante pour réaliser l’examen dont votre médecin a besoin.

Après l’injection, il vous sera demandé de boire abondamment et d’uriner juste avant le début de l’examen.

Durée de l’examen

Le spécialiste de médecine nucléaire vous informera de la durée exacte de l'examen.

Après administration de IASOflu, vous devez

    · éviter tout contact étroit avec les jeunes enfants et les femmes enceintes pendant les 12 heures qui suivent l’injection,

    Le spécialiste de médecine nucléaire vous tiendra informé des éventuelles précautions à prendre après l’injection du produit. Pour toute question adressez-vous au spécialiste de médecine nucléaire.

Si vous avez reçu plus de IASOflu que vous n’auriez dû

L’éventualité d’un surdosage est presque impossible puisque vous ne recevrez qu’une injection unique de IASOflu qui est contrôlée avec précision par le médecin nucléaire pratiquant l’examen. Cependant, en cas de surdosage, vous recevrez le traitement approprié. Il vous sera recommandé de boire le plus possible et d’uriner fréquemment pour accélérer l’élimination du produit radioactif. Il peut s’avérer nécessaire de prendre des diurétiques.

Si vous avez d’autres questions concernant l’utilisation de IASOflu, posez-les au spécialiste de médecine nucléaire en charge de l’examen.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, IASOflu, est susceptible d’avoir des effets indésirables, bien que tout le monde n’y soit pas sujet.

Aucun effet indésirable grave n’a été observé à ce jour.

Une fois administré, ce médicament radiopharmaceutique ne délivre qu’une faible quantité de radiations ionisantes, avec un très faible risque de cancer ou d’anomalies héréditaires.

Votre spécialiste de médecine nucléaire a considéré que le bénéfice diagnostique que vous allez retirer de cet examen est bien supérieur au risque lié aux radiations.

Déclaration des effets secondaires