Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

PERINDOPRIL/INDAPAMIDE VIATRIS 2 mg/0,625 mg, comprimé

À quoi sert ce médicament ?

PERINDOPRIL/INDAPAMIDE VIATRIS 2 mg/0,625 mg, comprimé est une association de deux principes actifs, le périndopril et l'indapamide. Ce médicament est un antihypertenseur et est indiqué dans le traitement de l'hypertension artérielle.

Le périndopril appartient à une classe de médicaments appelés inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (IEC). Ceux-ci agissent en dilatant les vaisseaux sanguins, facilitant ainsi le travail du cœur pour expulser le sang dans les vaisseaux. L'indapamide est un diurétique. Les diurétiques augmentent la quantité d'urine produite par les reins. Cependant, l'indapamide est différent des autres diurétiques ; il n'entraîne qu'une légère augmentation de la quantité d'urine produite. Ces deux principes actifs réduisent la pression artérielle et agissent ensemble pour la contrôler.

Que contient ce médicament ?

périndopril

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 4.66

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

Adultes, y compris les personnes âgées

La dose recommandée est d'un comprimé une fois par jour.

Votre médecin pourra décider d’augmenter la posologie à 2 comprimés par jour.

Personnes souffrant de troubles rénaux

Votre médecin pourra décider de modifier la posologie si vous souffrez de troubles rénaux.

Mode d’administration

Prenez le comprimé de préférence le matin, avant un repas.

Avalez le comprimé avec un grand verre d'eau.

Si vous avez pris plus de PERINDOPRIL/INDAPAMIDE VIATRIS 2 mg/0,625 mg, comprimé que vous n’auriez dû :

Si vous avez pris trop de comprimés, contactez immédiatement votre médecin ou l'hôpital le plus proche. L'évènement le plus probable, en cas de surdosage, est l'hypotension (associée à des vertiges ou à des étourdissements). D'autres effets peuvent également inclure des nausées ou des vomissements, des crampes musculaires, une somnolence, une confusion ou une diminution de la miction. Si une hypotension importante se produit, elle peut être combattue en allongeant le patient, avec les jambes relevées.

Si vous oubliez de prendre PERINDOPRIL/INDAPAMIDE VIATRIS 2 mg/0,625 mg, comprimé :

Il est important de prendre votre médicament chaque jour car un traitement régulier est plus efficace. Cependant, si vous avez oublié de prendre PERINDOPRIL/INDAPAMIDE VIATRIS 2 mg/0,625 mg, comprimé, reprenez simplement votre traitement le jour suivant comme d'habitude. Ne prenez pas une double dose pour compenser celle que vous avez oubliée.

Si vous arrêtez de prendre PERINDOPRIL/INDAPAMIDE VIATRIS 2 mg/0,625 mg, comprimé :

Le traitement de l'hypertension artérielle étant généralement un traitement de longue durée, vous devez demander conseil à votre médecin avant de l'interrompre.

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets indésirables suivants ont été rapportés chez les patients prenant du périndopril et/ou de l'indapamide.

Si vous remarquez l'un des effets indésirables suivants, arrêtez tout de suite de prendre ce médicament et contactez immédiatement votre médecin, ou rendez-vous au service des urgences ou à l’hôpital le plus proche.

Si vous remarquez l'un des effets indésirables suivants, arrêtez tout de suite de prendre ce médicament et contactez immédiatement votre médecin :

Fréquent (peut affecter jusqu’à 1 personne sur 10)

    · tout changement dans votre vision, ou douleur dans un œil ou les deux yeux. Cela peut être un signe d’hypertension artérielle de votre œil ou de vos yeux (glaucome) ;

    · réactions cutanées allergiques telles que rougeurs, démangeaisons et plaques enflées, chez les patients ayant des antécédents connus de problèmes allergiques et respiratoires (comme l'asthme) ;

    · maux de tête, sensations d’étourdissement, de vertiges ou évanouissement, en particulier en position debout. Cela peut être dû à la baisse de la tension artérielle.

Peu fréquent (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100)

    Rare (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 1 000)

    Très rare (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10 000)

    · manifestations cutanées sévères telles qu’érythème multiforme (éruptions cutanées débutant souvent par des taches rouges et des démangeaisons sur le visage, les bras ou les jambes) ou une éruption cutanée intense, une urticaire, un rougissement de la peau du corps entier, des démangeaisons sévères, des ampoules, la peau qui pèle et qui gonfle, une inflammation des membranes muqueuses (syndrome de Stevens Johnson) ou d’autres réactions allergiques ;

    · vous pouvez remarquer une augmentation du nombre d'infections telles que la fièvre, des frissons sévères, des maux de gorge ou ulcères de la bouche. Ceux-ci peuvent être des signes d'un faible nombre de globules blancs ;

    · des ecchymoses inattendues ou des saignements qui durent plus longtemps que d'habitude. Cela peut signifier un faible nombre de plaquettes dans le sang ;

    · faiblesse, fatigue, maux de tête, manque de souffle lors de l'exercice avec vertiges et pâleur ou coloration jaune de la peau ou des yeux (jaunisse). Ceux-ci peuvent être les signes d’un niveau faible de globules rouges ;

    · de faibles taux de tous les types de cellules sanguines que vous pouvez remarquer par une augmentation des infections, des ecchymoses inattendues ou des saignements qui durent plus longtemps que d'habitude, fatigue, faiblesse, difficulté à respirer ;

    · faiblesse des bras ou des jambes, confusion ou problème d’élocution ou de vision pouvant être les signes d’un éventuel accident vasculaire cérébral et pouvant se produire après des signes d’hypotension ;

    · battements du cœur inhabituellement rapides ou irréguliers, qui peuvent être détectés lors d’un électrocardiogramme (ECG) ;

    · sensation d’oppression et douleur thoracique, augmentation de l’essoufflement pendant l’effort (pouvant être dues à des problèmes cardiaques tels que l’angine) ;

    · douleur soudaine dans la poitrine qui s’étend dans le cou ou le bras avec essoufflement et sensation de moiteur (ceci peut être le signe d’une crise cardiaque et peut se produire après des signes d’hypotension) ;

    · toux, fièvre, essoufflement important, sueurs nocturnes, peuvent être dus à des problèmes pulmonaires appelés pneumonie éosinophile (un type rare de pneumonie) ;

    · douleur aiguë à l’estomac pouvant s’étendre au dos. Ceci peut être dû à une inflammation du pancréas (pancréatite) ;

    · inflammation du foie (hépatite). Les signes comprennent des nausées, vomissements, perte d'appétit, sensation de malaise général, fièvre, démangeaisons, jaunissement de la peau et/ou des yeux (jaunisse), selles de couleur claires, urines foncées ;

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée à partir des données disponibles)

    · sensation de faiblesse et accélération ou irrégularité du rythme cardiaque. Ceci peut être dû à une diminution du taux de potassium dans le sang (plus courant chez les patients âgés, malnutris, les patients souffrant d’insuffisance cardiaque, hépatique ou ayant des problèmes rénaux) ;

    · encéphalopathie hépatique se caractérisant par une sensation de fatigue, irritabilité, tendance à oublier, confusion, tremblements, convulsions et coma, dus à un œdème du cerveau (plus courant si vous souffrez de problèmes de foie).

    Autres effets indésirables :

    Fréquent (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10)

    · maux de tête ;

    · troubles de la vision ;

    · vertiges ;

    · mauvais goût ou goût métallique dans la bouche ;

    · acouphènes (sensations de bruits dans les oreilles) ;

    · une sensation d’étourdissement en position debout ou assise (vertige) ;

    · picotements ;

    · démangeaisons, éruption cutanée ;

    · essoufflement ;

    · toux sèche ;

    · troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements) ;

    · douleur à l’estomac ;

    · bouche sèche ;

    · dyspepsie ou digestion difficile (diarrhée, constipation) ;

    · crampes musculaires ;

    · sensation de faiblesse ;

    Peu fréquent (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100) :

    · augmentation du nombre de globules blancs (éosinophilie) ;

    · faible taux de sucre et de sodium dans le sang pouvant entraîner une déshydratation et une pression artérielle basse;

    · dépression ;

    · changements d'humeur ;

    · troubles du sommeil, somnolence ;

    · évanouissement ;

    · tachycardie (battements cardiaques rapides), palpitations (vous êtes conscient de vos battements cardiaques) ;

    · vascularites (inflammation des vaisseaux sanguins) ;

    · purpura (points rouges sur la peau) ;

    · bronchospasme (sensation de serrement dans la poitrine, souffle bruyant et court) ;

    · urticaire ;

    · réactions de photosensibilité (augmentation de la sensibilité de la peau au soleil) ;

    · arthralgie (douleur articulaire), myalgie (douleur musculaire) ;

    · autres troubles rénaux ;

    · transpiration ;

    · incapacité à maintenir une érection (impuissance) ;

    · douleur thoracique ;

    · sentiment de mal-être, fièvre ;

    · gonflement des mains, des chevilles ou des pieds (rétention d'eau) ;

    · élévation du taux sanguin d’urée et de créatinine (peuvent être détectés par une analyse de sang) ;

    Rare (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 1 000) :

    · aggravation du psoriasis ;

    · fatigue ;

    · taux élevés de bilirubine sérique ou d’enzymes hépatiques (peuvent être détectés par une analyse de sang) ;

    · diminution du taux de chlorure dans le sang ;

    · diminution du taux de magnésium dans le sang ;

    · urines foncées, nausées ou vomissements, crampes musculaires, confusion et convulsion. Ces symptômes peuvent être ceux d’un trouble appelé SIADH (Syndrome de sécrétion inappropriée d'hormone anti-diurétique). Si vous présentez ces symptômes, contactez votre médecin dès que possible ;

    · diminution ou absence de production d’urine ;

    Très rare (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10 000) :

    · confusion ;

    · nez bouché ou qui coule (rhinite) ;

    · augmentation rapide du calcium dans votre sang (qui apparaîtra dans les analyses de sang). Cela peut vous faire uriner plus souvent que d'habitude, vous sentir malade et être malade avec une douleur à l'estomac ;

    · fonction hépatique anormale ;

    Fréquence inconnue (la fréquence ne peut être estimée à partir des données disponibles) :

      · augmentation du taux d’acide urique et augmentation du taux de sucre dans le sang, qui peuvent être détectées par une analyse de sang.

      Liste des effets indésirables possibles :

      PapuleDouleur abdominaleAsthénieAsthmeConstipationTouxDiarrhéeSensation vertigineusePerturbation du goûtIndigestionRespiration difficileTrouble de l'oreilleÉruption cutanéeMal de têteAllergieSyndrome de carence en potassiumPA basseMal au coeurNerveux/nerveuseParesthésieDémangeaisonsTrouble de la peauBruits dans la têteTête qui tourneVomiAffections oculaires NCATroubles visuels NCAAffections respiratoires NCA