information medicament

RISPERIDONE MYLAN PHARMA 1 mg, comprimé pelliculé sécable

À quoi sert ce médicament ?

RISPERIDONE MYLAN PHARMA appartient à un groupe de médicaments appelés « antipsychotiques ».

RISPERIDONE MYLAN PHARMA est utilisé pour traiter les cas suivants :

    · la schizophrénie, lors de laquelle vous pouvez voir, entendre ou percevoir des choses qui ne sont pas là, avoir des croyances erronées ou ressentir une suspicion inhabituelle, ou vous sentir confus ;

    · l'épisode maniaque, au cours duquel vous pouvez vous sentir excité, avoir une élévation de l'humeur, être agité, enthousiaste ou hyperactif. L'épisode maniaque survient au cours d'une maladie appelée « trouble bipolaire » ;

    · le traitement à court terme (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante chez les personnes présentant une maladie d'Alzheimer qui peuvent nuire à elles-mêmes ou aux autres. D'autres traitements non médicamenteux doivent avoir été utilisés précédemment ;

    · le traitement à court terme (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité chez les enfants (à partir de 5 ans) et les adolescents présentant un déficit intellectuel et des troubles des conduites.

Que contient ce médicament ?

rispéridone

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 9.13

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Votre médecin vous indiquera les quantités à prendre et la durée du traitement. Ceci dépend de votre maladie et varie d'une personne à l'autre.

Quelle quantité prendre ?

Dans le traitement de la schizophrénie

Adultes

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Contactez immédiatement votre médecin ou dirigez-vous aux urgences de l’hôpital si vous :

Fréquents (peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 10) :

    · Développez des infections pulmonaires, y compris des infections pulmonaires graves comme la pneumonie – vous pouvez avoir de la fièvre, cracher des glaires qui peuvent être sanglantes ou mousseuses, et vous sentir très mal.

Peu fréquents (peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 100) :

    · Présentez un changement soudain de votre état mental ou une soudaine faiblesse ou un engourdissement de votre visage, bras ou jambes, spécialement d'un seul côté, ou une élocution inarticulée, même pendant une période de temps courte. Ces derniers peuvent être les signes d’un accident vasculaire cérébral (AVC), un mini-AVC (accident ischémique transitoire) ou une diminution du flux sanguin vers le cerveau.

    · Ressentez un rythme cardiaque anormal, comme des fibrillations ou un rythme cardiaque très lent (bloc cardiaque). Ces signes peuvent être provoqués par une conduction électrique anormale du cœur et peuvent être vus sur un tracé ECG anormal. Dans certains cas, cela peut mettre votre vie en danger.

    · Ne répondez pas aux stimuli (changement dans l'environnement interne ou externe), êtes dans un niveau de conscience faible ou perdez connaissance, ou avez des convulsions.

    · Présentez des mouvements involontaires de la langue, de la bouche et du visage. L'arrêt de la rispéridone pourrait s'avérer nécessaire.

    · Développez un diabète – état dans lequel votre organisme est incapable de contrôler les taux de sucre dans le sang. Vous pouvez avoir très soif, uriner beaucoup, avoir très faim, vous sentir fatigué ou léthargique. Si vous n’êtes pas traité, vous pouvez tomber dans le coma ou potentiellement développer des complications d’un diabète non contrôlé mettant en péril votre vie.

    · Avez une augmentation du nombre d’infections, par exemple des maux de gorge, aphtes, etc., qui peut être causée par une diminution du nombre de globules blancs, y compris ceux qui vous protègent des infections bactériennes.

    · Développez une infection pulmonaire causée par l’inhalation de nourriture dans les voies respiratoires ou une congestion des poumons (par exemple, en raison d’une accumulation de mucosités).

    · Remarquez une infection sous la peau, normalement dans les couches de gras de la cuisse et des fesses (cellulite).

    · Êtes incapable d’uriner ou de vider complètement votre vessie.

    · Avez une constipation sévère, qui peut être due à une obstruction de l’intestin ou un durcissement sévère et tassement des matières fécales.

Rares (peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 1 000) :

Avez une éruption cutanée sévère, urticaire ou démangeaisons sur la peau, gonflement du visage, des lèvres ou de la gorge, essoufflement, difficulté à respirer, étourdissement et choc. Ceux-ci peuvent être des signes d’une réaction allergique grave ou œdème de Quincke.

    · Présentez des caillots sanguins veineux, particulièrement au niveau des jambes (les symptômes incluent gonflement, douleur et rougeur au niveau des jambes), qui peuvent se déplacer via les vaisseaux sanguins jusqu'aux poumons et provoquer une douleur dans la poitrine et une difficulté à respirer. Si vous ressentez un de ces symptômes, consultez immédiatement un médecin.

    · Présentez de la fièvre, une raideur musculaire, une transpiration ou un état de conscience diminué (un trouble appelé « Syndrome malin des neuroleptiques »). Un traitement médical urgent peut être nécessaire.

    · Êtes un homme et présentez une érection prolongée ou douloureuse. Ceci est appelé priapisme. Un traitement médical urgent peut être nécessaire.

    · Avez des douleurs sévères à l’estomac qui atteignent le dos. Ceci peut être le signe d’une inflammation du pancréas.

    · Développez une pression intraoculaire élevée (glaucome), qui peut causer des problèmes de vision et de sérieux problèmes de vue à long terme.

    · Avez un taux de sodium sanguin inférieur à la normale, qui peut vous faire sentir faible, confus et avec des douleurs musculaires. Ceci peut être dû à la sécrétion inappropriée de l’hormone (ADH) qui entraîne une rétention d’eau et dilue le sang, ce qui réduit la quantité de sodium. Ceci peut être associé à une prise excessive d’eau (plus de 2 litres d’eau par jour).

    Très rares (peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 10 000) :

    Prévenez votre médecin immédiatement si vous présentez l'un des effets indésirables ci-dessus.

    · Parkinsonisme. C'est un terme médical qui inclut de nombreux symptômes. Chaque symptôme individuel peut survenir chez moins de 1 personne sur 10. Le parkinsonisme inclut : une augmentation de la sécrétion de salive ou une bouche humide, une raideur musculo-squelettique, de la salivation, des mouvements saccadés en pliant les jambes, des mouvements lents, réduits ou anormaux du corps, une absence d'expression du visage, une tension musculaire, une raideur de nuque, une raideur musculaire, des petits pas, traînants, précipités, et une absence de mouvements normaux des bras au cours de la marche, un clignement persistant des yeux en réponse à des tapes sur le front (réflexe anormal).

    · Maux de tête, difficultés pour s'endormir ou rester endormi.

    Effets indésirables fréquents (peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 10) :

    · Fatigue, faiblesse habituelle (asthénie), sensation de fatigue, somnolence, ou manque d’énergie (léthargie, incapacité à rester immobile, incapacité à rester assis sans bouger, anxiété, dépression, agitation, sensation de vertige, sensation d'épuisement, troubles du sommeil.

    · Vomissements, diarrhée, constipation, nausées, brûlures d’estomac ou indigestion, douleur ou gène abdominale, mal de gorge, sensation de bouche sèche, douleurs dentaires.

    · Prise de poids, augmentation de la température corporelle (température élevée), augmentation de l’appétit, diminution de l'appétit.

    · Essoufflement, grippe, vision trouble, infection ou réactions allergiques de l’œil qui peuvent produire des sécrétions collantes, infection des sinus, obstruction nasale ou sinusale, saignement de nez, toux.

    · Infection urinaire, énurésie nocturne, incapacité à contrôler la miction (incontinence), incapacité à uriner.

    · Tremblement, spasme musculaire, mouvements involontaires au niveau du visage ou des bras et des jambes, mouvements répétitifs ou postures anormales associées à des contractions musculaires, douleurs articulaires et musculaires, douleurs dorsales.

    · Rétention de fluides dans le corps (par exemple, gonflement au niveau des bras et des jambes), douleurs au niveau des bras et des jambes.

    · Éruption, rougeur cutanée, infections de l’oreille.

    · Accélération du rythme cardiaque, douleur thoracique, pression artérielle élevée.

    · Chutes.

    Effets indésirables peu fréquents (peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 100) :

    · Consommation excessive d'eau, soif, incontinence fécale, flatulences, voix rauque ou modification de la voix.

    · taux élevé de sucre dans le sang.

    · Infection de la vessie, infection virale et autres infections, angine, infection de l'estomac, infection fongique au niveau des ongles.

    · Diminution de la tension artérielle en passant en position debout, diminution de la tension artérielle, sensation de vertige après un changement de position du corps, conscience des battements du cœur, ralentissement du rythme cardiaque.

    · Douleur en urinant, besoin fréquent d'uriner.

    · Confusion, trouble de l'attention, sommeil excessif, cauchemars, nervosité, élévation de l'humeur (manie).

    · Augmentation des enzymes hépatiques, diminution de l'hémoglobine ou du nombre des globules rouges (anémie), augmentation des éosinophiles (type de globules blancs), augmentation de la créatine phosphokinase, diminution des plaquettes (cellules sanguines qui vous aident à arrêter les saignements), augmentation du cholestérol sanguin.

    · Faiblesse musculaire, agitation excessive associée à des spasmes musculaires et des tremblements, douleur de l'oreille, douleur du cou, gonflement des articulations, posture anormale, raideur des articulations, gêne au niveau du thorax.

    · Lésion cutanée, trouble cutané, sécheresse de la peau, démangeaisons intenses au niveau de la peau, acné, perte de cheveux, eczéma (inflammation de la peau) qui peut être due à des acariens, décoloration de la peau, épaississement de la peau, bouffée de chaleur, picotements, diminution de la sensibilité de la peau à la douleur ou au toucher, inflammation de la peau grasse.

    · Absence de règles, dysfonctionnement sexuel, trouble de la fonction érectile, trouble de l'éjaculation, écoulement au niveau des seins, gonflement des seins chez l'homme, douleur ou inconfort au niveau de la poitrine, diminution de la libido, règles irrégulières ou retardées, pertes vaginales.

    · Perte de connaissance, trouble de la marche (façon de marcher), lenteur, perte de poids, diminution de l'appétit entraînant une malnutrition et un poids corporel faible, sensation de tristesse, trouble de l'équilibre, allergie, frissons, coordination anormale, altération du goût.

    · Hypersensibilité douloureuse à la lumière, augmentation du flux sanguin au niveau de l'œil, sécheresse oculaire, augmentation des larmes.

    · Bruits de craquements respiratoires, difficulté pour parler, difficulté pour avaler, son rauque/sifflement au cours de la respiration.

    Effets indésirables rares (peuvent affecter jusqu’à 1 personne sur 1 000) :

    · Incapacité à atteindre l'orgasme, gonflement ou élargissement des seins, seins sensibles et chauds.

    · Pellicules.

    · Froideur au niveau des bras et des jambes, gonflement de la langue, inflammation des lèvres, durcissement de certaines parties du corps (par exemple, la peau).

    · Absence de mouvement ou de réponse pendant l’état éveillé (catatonie).

    · Somnambulisme.

    · Trouble des conduites alimentaires lié au sommeil.

    · Formation de croûtes au niveau du bord des paupières, révulsion oculaire, problèmes de mouvements oculaires, complications pendant la chirurgie de la cataracte.

    · Absence d'émotion.

    · Syndrome de sevrage.

    · Diminution de la température corporelle.

    · Respiration superficielle rapide, difficulté à respirer pendant le sommeil, arythmie sinusale (variation normale du rythme cardiaque causé par la respiration).

    · Tremblements de la tête.

    · Jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse).

    Des médicaments comme la rispéridone ont également été signalés comme provoquant une chute de la pression artérielle après un repos qui est associée à une très forte augmentation de la fréquence cardiaque au fur et à mesure que le corps récupère.

Liste des effets indésirables possibles :

Troubles de l'appétitArticulation douloureuseAsthénieMal de dosDouleur dans la poitrineConstipationDépressionDiarrhéeDouleur abdominaleAngoisseBronchiteConjonctiviteTouxIndigestionFièvreSensation vertigineuseRespiration difficileHémorragie nasalePerte d'énergieHypertensionMal de têteGrippeCongestion nasaleNerveux/nerveuseMal au coeurPneumonieIntoxicationInfection des sinusTrouble du sommeilSpasmesAccélération cardiaqueTremblementPeau rougeDouleurTrouble de la peauMal aux dentsInfection des voies aériennes supérieuresIncontinence d'urineInfection urinaireVomiBouche sècheAgitationChuteAppétit augmentéGêne abdominaleYeux troublesInfectionSédationParkinsonismeGain pondéral anormalAffections oculaires NCAAffections endocriniennes NCAInsomnieAffections respiratoires NCAInfestationSomnolenceLésion