Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

MIFLONIL BREEZHALER 200 microgrammes, poudre pour inhalation en gélule

À quoi sert ce médicament ?

Miflonil Breezhaler est une poudre pour inhalation contenue dans une gélule. La poudre contenue dans les gélules est administrée par voie inhalée à l'aide du dispositif d’inhalation Breezhaler fourni à cet effet dans la boite.

La substance active contenue dans Miflonil Breezhaler est le budésonide,

Le budésonide est un corticoïde (également appelé corticostéroïde).

Dans quel cas est-il utilisé ?

Votre médecin vous a prescrit Miflonil Breezhaler pour le traitement de fond quotidien de votre asthme.

Miflonil Breezhaler est utilisé pour diminuer l’inflammation de vos poumons réduisant ainsi les symptômes de l’asthme. Il doit être utilisé régulièrement et quotidiennement. Il ne sera efficace qu’après plusieurs jours de traitement et seulement si vous respectez bien le nombre de doses et de prises indiquées par votre médecin. Il ne doit pas être interrompu sans avis médical, même en cas d'amélioration très nette des symptômes.

Attention: ce médicament n'est pas un bronchodilatateur. Il ne permet pas le traitement de la crise d'asthme.

Miflonil Breezhaler n’apporte pas de soulagement immédiat, et est notamment sans action sur la crise d’asthme déclarée.

Si vous faites une crise d’asthme, ou si vous éprouvez une gêne respiratoire, vous devez utiliser un autre médicament contenant un bronchodilatateur (bêta-2 mimétique d’action rapide et de courte durée) qui s’administre également par inhalation, et que votre médecin vous aura prescrit pour traiter les symptômes aigus d'asthme. Le soulagement habituellement obtenu avec le bronchodilatateur bêta-2 mimétique par voie inhalée doit alors être observé rapidement.

EN CAS D'ECHEC CONSULTER IMMEDIATEMENT UN MEDECIN.

Que contient ce médicament ?

budésonide

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 6.95

Comment le prendre ?

Respectez toujours la posologie prescrite (nombre de doses et rythme des prises indiqués par votre médecin). En cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Posologie

La dose est strictement individuelle et sera adaptée par votre médecin en fonction de la sévérité de votre asthme.

Il existe deux dosages des gélules de Miflonil Breezhaler : 200 microgrammes et 400 microgrammes pour ajuster la posologie qui vous convient.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

De rares cas de réactions allergiques ont été signalés (survenant chez moins de 1 personne sur 1000). Elles se manifestent par la brusque apparition d'un gonflement du visage, de la langue et/ou gorge), de difficulté pour avaler ou pour respirer, d'éruption cutanée (urticaire) et/ou sensation de malaise après l'administration de Miflonil Breezhaler. Dans ce cas, vous devez cesser d’utiliser Miflonil Breezhaler et consulter votre médecin immédiatement.

Les effets suivants peuvent survenir fréquemment (plus de 1 personne sur 100 et moins de 1 personne sur 10) :

    · une candidose buccale (infection à champignons microscopiques apparaissant dans la bouche) peut parfois survenir. Cette situation ne nécessite pas forcément un arrêt de Miflonil Breezhaler. Votre médecin pourra vous prescrire un traitement spécifique pour la soigner. Vous pouvez éviter cet effet indésirable en vous rinçant la bouche après avoir utilisé le médicament.

    · si vous êtes sensible à l’inhalation d’une poudre sèche, il peut apparaître une irritation de la gorge avec une toux et un enrouement (voix rauque). Vous pouvez éviter ces effets indésirables en vous rinçant la bouche après avoir utilisé le médicament.

En cas de gêne persistante dans la bouche ou dans la gorge, avertissez votre médecin. Ne modifiez pas ou n’arrêtez pas le traitement sans son avis.

Les effets suivants peuvent survenir peu fréquemment (plus de 1 personne sur 1000 et moins de 1 personne sur 100) :

    · cataracte (opacification du cristallin de l’œil pouvant entrainer des troubles de la vision),

    · vision floue,

    · angoisse, dépression,

    · tremblements,

    · crampes musculaires.

Les effets suivants peuvent survenir rarement (plus de 1 personne sur 10000 et moins de 1 personne sur 1000) :

    · réactions allergiques (voir ci-dessus)

    · hypercorticisme appelé également syndrome de Cushing qui se manifeste par une augmentation du poids, un aspect lunaire du visage, une fatigue et/ou une augmentation du périmètre abdominal.

    · un ralentissement de croissance peut être observé chez l’enfant et l’adolescent lors d’un traitement au long cours et à forte dose par Miflonil Breezhaler. Le médecin surveillera la croissance de l’enfant et de l'adolescent.

    · bronchospasme (réduction du calibre des bronches) se traduisant par une gêne respiratoire et une respiration sifflante. Si ces symptômes apparaissent juste après l'inhalation de ce médicament, ne renouvelez pas la prise de Miflonil Breezhaler et contactez immédiatement votre médecin,

    · ecchymoses (« bleus » sur la peau),

    · ostéoporose (une fragilisation des os provoquée par une raréfaction du tissu osseux).

    · les corticoïdes inhalés à forte dose ou administrés durant une longue durée peuvent inhiber l'activité des glandes surrénales, et entrainer une insuffisance surrénale pouvant se manifester par des symptômes tels que : fatigue, perte de poids, nausées et diarrhées persistantes, causés par un mauvais fonctionnement de ces glandes. Si vous ressentez ces symptômes, consultez votre médecin.

Les effets suivants peuvent survenir, mais leur fréquence ne peut être estimée :

    · hyperactivité psychomotrice, des troubles du sommeil, agressivité, agitation, sensation de nervosité, trouble du comportement (notamment chez les enfants).

    · glaucome (augmentation de la pression à l’intérieur de l’œil)

    Liste des effets indésirables possibles :

    TouxIrritableTrouble respiratoireCandidose oropharyngéeInfestationInfection