Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

GLUCIDION G 5, solution pour perfusion

À quoi sert ce médicament ?

Ce médicament est préconisé dans les situations suivantes :

    · apport calorique glucidique modéré (200 kcal/l).

    GLUCIDION G 5 sera administré sous la forme d'une injection lente par voie veineuse (au moyen d’une perfusion intraveineuse).

Que contient ce médicament ?

sodium (chlorure de)

Comment le prendre ?

Votre médecin déterminera la quantité de GLUCIDION G 5 qui vous sera administrée.

Votre dose sera adaptée en fonction de vos besoins en eau, sels, électrolytes et glucose. Votre médecin déterminera la posologie qui vous convient le mieux. Les doses maximales qui seront prises en considération sont mentionnées ci-dessous.

Utilisation chez les adultes

Dose quotidienne maximale recommandée

Jusqu’à 40 ml par kg de poids corporel par jour, ce qui correspond à 4,0 g de glucose, 2,74 mmol de sodium et 1,07 mmol de potassium par kg de poids corporel par jour.

Débit de perfusion maximal recommandé

Le débit de perfusion maximal est de 2,5 ml par kg de poids corporel par heure, ce qui correspond à 0,125 g de glucose, 0,17 mmol de sodium et 0,07 mmol de potassium par kg de poids corporel par heure.

Utilisation chez les enfants

La dose est adaptée en fonction des besoins hydriques et électrolytiques de chaque individu.

Utilisation chez les patients âgés

Si vous souffrez d'insuffisance cardiaque ou rénale, votre médecin vous administrera GLUCIDION G 5 avec prudence.

Utilisation chez d’autres populations de patients particulières

Si vous souffrez de troubles du métabolisme du glucose ou si vous présentez une glycémie élevée et insulino-dépendante (hyperglycémie), votre médecin adaptera votre posologie en conséquence.

Ce médicament est destiné à une utilisation par voie intraveineuse (il est administré au moyen d'un petit tube inséré dans une veine). Son administration peut être réalisée dans une veine périphérique de grande taille et sous des conditions d'asepsie rigoureuses.

Votre médecin déterminera la durée pendant laquelle vous devez recevoir cette solution.

Si vous avez utilisé plus de GLUCIDION G 5, solution pour perfusion que vous n'auriez dû

Un surdosage en potassium peut avoir des conséquences tragiques donnant lieu éventuellement aux symptômes suivants:

    · paralysie, sensations de picotement, de fourmillement au niveau des membres, absence de réflexes, indifférence, faiblesse et lourdeur des jambes, faiblesse musculaire évoluant vers une paralysie et un arrêt respiratoire,

    · hypotension et décès par arrêt cardiaque, généralement précédé de troubles électriques au niveau du cœur apparaissant à l'électrocardiogramme, accélération et troubles sévères du rythme cardiaque.

Un surdosage en glucose peut entraîner :

    · un taux de sucre anormalement élevé dans le sang (hyperglycémie) ;

    · la présence de glucose dans les urines (glycosurie) ;

    · une concentration anormalement élevée de liquides corporels (hyperosmolarité) ;

    · des troubles de la conscience ou un état d’inconscience s’expliquant par des taux de sucre extrêmement élevés dans le sang ou par une concentration trop importante de liquides corporels (coma hyperglycémique hyperosmolaire) ;

    L’hyperglycémie sévère et l’hyponatrémie peuvent être fatales.

    Un surdosage en sodium peut entraîner des effets indésirables généraux tels que : des nausées, vomissements, diarrhée, crampes abdominales, soif, baisse de la sécrétion de salive et de larmes, sudation, fièvre, tachycardie, hypertension, insuffisance rénale, œdème pulmonaire et périphérique, arrêt respiratoire, céphalées, étourdissement, impatiences, irritabilité, lipothymie, contraction et raideur musculaire, convulsions, coma et décès.

    Une administration excessive de chlorure de sodium peut provoquer une hypernatrémie (augmentation anormale du taux de sodium dans le sang) et doit être traitée en milieu spécialisé.

    Les chlorures en excès dans l'organisme peuvent provoquer une perte de bicarbonate avec un effet acidifiant.

Un surdosage hydro-électrolytique (eau et sels de l’organisme) peut entraîner un excès de liquide dans l'organisme accompagné :

    · d’une augmentation de la tension cutanée ;

    · de jambes lourdes et gonflées (congestion veineuse) ;

    · d’un gonflement des tissus (œdème), éventuellement associé à la présence d'eau dans les poumons (œdème pulmonaire) ou à une inflammation du cerveau (œdème cérébral) ;

    · d’une perturbation des taux d’électrolytes dans le sang, caractérisée notamment par des concentrations élevées de potassium (hyperkaliémie) ;

    Si vous développez l'un de ces symptômes, vous devez immédiatement en informer votre médecin. Votre perfusion sera interrompue et votre médecin décidera si vous devez prendre un traitement supplémentaire (par exemple, administration d'insuline, réalisation d'une dialyse, prise de médicaments destinés à augmenter la production d’urine (diurétiques) ou de sels).

Si vous arrêtez d’utiliser GLUCIDION G 5, solution pour perfusion

Votre médecin décidera à quel moment la perfusion devra être arrêtée.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles) :

    Ces effets indésirables peuvent aussi apparaître en cas d'insuffisance rénale sévère ou de débit d'administration trop rapide :

    · Hyponatrémie nosocomiale (acquise lors de l’hospitalisation) et encéphalopathie hyponatrémique aiguë* ;

    · Gonflement des tissus (œdème) en raison d’une quantité d’eau et sels anormalement élevée dans l’organisme ;

    · Extravasation (passage du produit hors des vaisseaux) pouvant entraîner un œdème localisé ;

    · Réactions au site de perfusion telles qu’une inflammation des vaisseaux lymphatiques (lymphangite), un hématome, une irritation au niveau du site de perfusion ;