Notice médicament

information medicament
doodle
Téléchargez l’app Goodmed
appstoregoogle play

CINRYZE 500 unités, poudre et solvant pour solution injectable

À quoi sert ce médicament ?

La substance active contenue dans Cinryze est une protéine humaine, appelée inhibiteur de C1.

L’inhibiteur de C1 est une protéine présente à l’état naturel, que l’on retrouve normalement dans le sang. Si vous avez une faible quantité d’inhibiteur de C1 dans le sang ou si votre inhibiteur de C1 ne

fonctionne pas correctement, cela peut conduire à des crises d’œdème (appelées angioedème). Parmi les symptômes, on note des douleurs à l’estomac et un gonflement :

des mains et des pieds

du visage, des paupières, des lèvres ou de la langue

de la boîte vocale (larynx), ce qui peut rendre la respiration difficile

des organes génitaux

Chez les adultes et les enfants, Cinryze peut augmenter la quantité d’inhibiteur de C1 présent dans le sang et prévenir (avant une intervention médicale ou dentaire) la survenue de ces crises d’œdème ou

les arrêter une fois qu’elles ont commencé. Chez les adultes, les adolescents et les enfants (âgés de 6 ans et plus), Cinryze peut augmenter la

quantité d’inhibiteur de C1 présent dans le sang et prévenir de façon systématique la survenue de ces crises d’œdème.

Que contient ce médicament ?

inhibiteur de c1 humain

Comment le prendre ?

Votre traitement sera instauré et géré sous la surveillance d’un médecin expérimenté dans la prise en charge des patients atteints d’angioedème héréditaire (AOH).

Un médecin ou un/e infirmier/ère peut préparer et vous injecter Cinryze. Si votre médecin détermine

que vous pouvez vous administrer le médicament, vous ou un membre de votre famille serez formés par votre médecin ou infirmier/ère sur la façon de préparer et d’injecter Cinryze. Votre médecin

vérifiera régulièrement la procédure de préparation et d’administration avec vous ou un membre de votre famille ou un aidant.

La dose recommandée de Cinryze pour les adultes, les adolescents, les enfants, les sujets âgés ou les patients souffrant de problèmes aux reins ou au foie est la suivante :

Utilisation chez les adultes et les adolescents (12 ans et plus)

Traitement des crises d’œdème

Une dose de 1 000 UI (deux flacons) de Cinryze doit être injectée au premier signe d’une crise d’œdème.

Une seconde injection de 1 000 UI peut être administrée si les symptômes ne régressent pas après 60 minutes.

Cinryze doit être injecté par voie intraveineuse (dans une veine).

Prévention systématique des crises d’œdème

Une dose de 1 000 UI (deux flacons) de Cinryze doit être injectée tous les 3 ou 4 jours dans la prévention systématique des crises d’œdème.

L’intervalle entre deux administrations peut être ajusté par votre médecin en fonction de votre réponse à Cinryze.

Cinryze doit être injecté par voie intraveineuse (dans une veine).

Prévention des crises d’œdème avant une intervention

Une dose de 1 000 UI (deux flacons) de Cinryze doit être injectée jusqu’à 24 heures avant une intervention médicale, dentaire ou chirurgicale.

Cinryze doit être injecté par voie intraveineuse (dans une veine).

Utilisation chez les enfants

Reconstitution et mode d’administration

Cinryze est habituellement injecté par voie intraveineuse (dans une veine) par votre médecin ou par

un/e infirmier/ère. Vous ou votre aidant pouvez également injecter Cinryze, à condition toutefois d’avoir reçu une formation appropriée. Si vous injectez Cinryze vous-même, veillez à toujours utiliser

le médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin en cas de doute. Si votre médecin décide que vous pouvez bénéficier de ce traitement à

domicile, il vous fournira des instructions détaillées. Vous devrez remplir un carnet afin de documenter chaque traitement reçu à la maison et vous devrez apporter ce carnet à chacune de vos

consultations chez le médecin. Votre technique d’injection ou celle de votre aidant sera contrôlée régulièrement pour vérifier que les manipulations restent correctes.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Cela peut inclure des réactions de type allergique.

Apparition soudaine d’un sifflement, d’une difficulté à respirer, d’un gonflement des paupières, du

visage ou des lèvres, d’une éruption ou démangeaison (particulièrement si elles touchent l’ensemble du corps).

Effets indésirables très fréquents (peuvent toucher plus d’1 personne sur 10) : maux de tête, nausées. Effets indésirables fréquents (peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 10) : hypersensibilité, vertiges,

vomissements, éruption cutanée, démangeaison ou rougeur, éruption cutanée ou douleur au site d’injection, fièvre.

Effets indésirables peu fréquents (peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 100) : taux de sucre dans le

sang élevé, caillot de sang, veines douloureuses, bouffées de chaleur, toux, mal au ventre, diarrhée, desquamation, gonflement des articulations avec douleur, douleurs musculaires et gêne thoracique.

Les effets indésirables chez les enfants et les adolescents devraient être comparables à ceux observés chez les adultes.

Déclaration des effets secondaires

Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration

Liste des effets indésirables possibles :

Éruption cutanéeMal de têteAllergieMal au coeurNerveux/nerveuseDouleurPeau rougeTête qui tourneVomiInjection