information medicament

NOVORAPID 100 unites/ml, solution injectable

À quoi sert ce médicament ?

NovoRapid est une insuline moderne (analogue de l’insuline) d’action rapide. Les insulines modernes sont des versions améliorées de l’insuline humaine.

NovoRapid est utilisé pour diminuer le taux élevé de sucre dans le sang chez les adultes, les adolescents et les enfants à partir de 1 an, ayant un diabète. Le diabète est une maladie au cours de

laquelle votre organisme ne produit pas assez d’insuline pour contrôler votre taux de sucre dans le sang. Le traitement avec NovoRapid aide à prévenir les complications de votre diabète.

NovoRapid commence à faire baisser votre taux de sucre dans le sang 10 à 20 minutes après

l’injection, son effet maximum apparaît 1 à 3 heures après l’injection et l’effet dure de 3 à 5 heures. En raison de sa courte durée d’action, NovoRapid doit normalement être associé à des insulines d’action

intermédiaire ou d’action prolongée. De plus, NovoRapid peut être utilisé par perfusion continue à l’aide d’une pompe.

Que contient ce médicament ?

insuline asparte

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 18.52

Comment le prendre ?

Dose et quand prendre votre insuline

Veillez à toujours utiliser votre insuline et à ajuster votre dose en suivant exactement les indications de

votre médecin. Vérifiez auprès de votre médecin, votre infirmier/ère ou votre pharmacien en cas de doute.

NovoRapid est généralement pris immédiatement avant un repas. Prenez un repas ou un en-cas dans les 10 minutes qui suivent l’injection pour éviter un faible taux de sucre dans le sang. Si nécessaire,

NovoRapid peut aussi être administré immédiatement après le repas. Voir Comment et où injecter ci- dessous pour plus d’informations.

Ne changez pas votre insuline sauf si votre médecin vous le demande. Si votre médecin vous a fait changer de type ou de marque d’insuline, il pourra être nécessaire qu’il ajuste votre dose.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

NovoRapid peut être utilisé chez les adolescents et les enfants à partir de 1 an à la place de l’insuline

humaine soluble si un délai d’action rapide est recherché. Par exemple, lorsqu’il est difficile de choisir la dose de l’enfant par rapport aux repas.

Utilisation chez des groupes de patients particuliers

Si vous avez une fonction rénale ou hépatique diminuée, ou si vous avez plus de 65 ans, vous devez

contrôler votre taux de sucre dans le sang plus régulièrement et discuter des changements de votre dose d’insuline avec votre médecin.

Comment et où injecter

NovoRapid est administré par injection sous la peau (voie sous-cutanée) ou par perfusion continue à l’aide d’une pompe. L’administration à l’aide d’une pompe nécessitera des instructions d’utilisation

détaillées de votre professionnel de santé. Vous ne devez jamais vous injecter l’insuline directement dans une veine (voie intraveineuse) ou dans un muscle (voie intramusculaire). Si nécessaire,

NovoRapid peut être injecté directement dans une veine, mais cela doit être fait uniquement par un médecin ou un autre membre du personnel médical.

Lors de chaque injection, changez de site d’injection au sein de la zone d’injection que vous utilisez. Ceci permettra de réduire le risque de développer des épaississements ou des amincissements de la

peau (voir rubrique 4, Quels sont les effets indésirables éventuels ?). Les meilleurs endroits pour réaliser vos injections sont : le ventre (abdomen), le haut du bras ou le dessus de la cuisse. L’insuline

agira plus rapidement si elle est injectée dans le ventre. Vous devez toujours contrôler régulièrement votre taux de sucre dans le sang.

L'insuline NPH (Neutral Protamine Hagedorn) est le seul type d'insuline qui peut être mélangé avec

NovoRapid et le mélange doit être injecté immédiatement sous votre peau (par voie sous-cutanée). NovoRapid doit être prélevé dans la seringue avant l’insuline NPH.

Comment prendre NovoRapid

Si vous utilisez un seul type d’insuline

1. Aspirez dans la seringue une quantité d’air identique à la dose d’insuline que vous allez injecter. Injectez l’air dans le flacon.

2. Retournez le flacon et la seringue et aspirez la dose correcte d’insuline dans la seringue. Retirez l’aiguille du flacon. Puis chassez l’air de la seringue et assurez-vous que la dose est correcte.

Si vous mélangez deux types d’insuline

1. Juste avant l’injection, faites rouler l’insuline NPH entre vos mains jusqu’à ce que le liquide soit uniformément blanc et opaque.

2. Aspirez dans la seringue une quantité d’air identique à la dose d’insuline NPH. Injectez l’air dans le flacon contenant l’insuline NPH puis retirez l’aiguille.

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

a) Résumé des effets indésirables graves et très fréquents

Un faible taux de sucre dans le sang (hypoglycémie)

est un effet indésirable très fréquent. Il peut survenir chez plus de 1 personne sur 10.

Un faible taux de sucre dans le sang peut survenir si vous :

• Injectez trop d’insuline.

• Mangez trop peu ou sautez un repas.

• Faites plus d’efforts physiques que d’habitude.

• Buvez de l’alcool (voir Boissons alcoolisées et prise de NovoRapid à la rubrique 2).

Si votre taux de sucre dans le sang est trop bas :

► Lorsque les signes d’un faible taux de sucre dans le sang ont disparu ou lorsque votre taux de sucre dans le sang s’est stabilisé, continuez votre traitement par l’insuline comme d’habitude.

conséquences, comme le risque d’évanouissement (perte de connaissance) dû à un faible taux de sucre dans le sang. Dites aux personnes de votre entourage concernées que si vous vousévanouissez, elles

doivent vous allonger sur le côté et appeler immédiatement un médecin. Elles ne doivent rien vous donner à manger ni à boire. Cela pourrait vous étouffer.

Une réaction allergique graveà NovoRapid ou à l’un de ses composants (appelée réaction allergique

systémique) est un effet indésirable très rare mais qui peut potentiellement menacer la vie. Cela peut survenir chez moins de 1 personne sur 10 000.

b) Liste des autres effets indésirables

Effets indésirables peu fréquents

Pouvant survenir chez moins de 1 personne sur 100.

Signes d’allergie : Des réactions allergiques locales (douleur, rougeur, urticaire, inflammation,

ecchymose, gonflement et démangeaisons) au site d’injection peuvent survenir. Généralement, ces réactions disparaissent après quelques semaines de traitement insulinique. Si elles ne disparaissent pas

ou si elles s’étendent sur votre corps, parlez-en immédiatement à votre médecin. Voir aussi Une réaction allergique grave ci-dessus.

Troubles de la vision : Lorsque vous débutez votre traitement à l’insuline, votre vision peut être

perturbée, mais ce phénomène est habituellement transitoire.

Gonflement des articulations : Lorsque vous commencez votre traitement à l’insuline, la rétention

d’eau peut provoquer un gonflement de vos chevilles et des autres articulations. Généralement, cela disparaît rapidement. Si ce n’est pas le cas, parlez-en à votre médecin.

Rétinopathie diabétique (une maladie des yeux liée au diabète pouvant conduire à une perte de la

vue) : Si vous avez une rétinopathie diabétique, une amélioration très rapide de votre taux de sucre dans le sang peut aggraver la rétinopathie. Demandez plus d’informations à votre médecin.

Effets indésirables rares

Pouvant survenir chez moins de 1 personne sur 1 000.

Neuropathie douloureuse (douleur liée à une lésion au niveau des nerfs) : Une amélioration très rapide

de votre taux de sucre dans le sang peut entraîner une douleur liée aux nerfs. Il s’agit d’une neuropathie douloureuse aiguë qui est habituellement transitoire.

Déclaration des effets secondaires

c) Effets du diabète

Taux élevé de sucre dans le sang (hyperglycémie)

Un taux élevé de sucre dans le sang peut survenir si vous :

• N’avez pas injecté suffisamment d’insuline.

• Avez oublié de prendre votre insuline ou si vous avez arrêté de prendre de l’insuline.

• Prenez de façon répétée une dose d’insuline inférieure à vos besoins.

• Avez une infection et/ou de la fièvre.

• Mangez plus que d’habitude.

• Faites moins d’efforts physiques que d’habitude.

Signes annonciateurs d’un taux élevé de sucre dans le sang :

Les signes annonciateurs apparaissent progressivement. Ces symptômes sont les suivants : envie fréquente d’uriner, sensation de soif, perte d’appétit, sensation de malaise (nausées ou vomissements),

somnolence ou fatigue, rougeur, sécheresse de la peau, sécheresse de la bouche et odeur fruitée (acétonique) de l’haleine.

Si votre taux de sucre dans le sang est trop élevé :

► Si vous ressentez l’un de ces signes : contrôlez votre taux de sucre dans le sang, recherchez si possible la présence de corps cétoniques dans vos urines, puis contactez immédiatement un

médecin. ► Ces signes peuvent indiquer que vous souffrez d’un état très grave appelé acidocétose

diabétique (accumulation d’acide dans le sang car l’organisme dégrade les graisses au lieu du sucre). Si vous ne le soignez pas, il peut entraîner un coma diabétique et éventuellement la mort.

Liste des effets indésirables possibles :

Hypoglycémie