information medicament

PARACETAMOL CODEINE MYLAN 500 mg/30 mg, comprimé effervescent sécable

À quoi sert ce médicament ?

N : système nerveux central

Réservé à l’adulte et à l’enfant à partir de 12 ans.

Ce médicament contient du paracétamol et de la codéine : c’est un antalgique (calme la douleur).

La codéine appartient à un groupe de médicaments appelés les antalgiques opioïdes qui agissent pour soulager la douleur. Elle peut être utilisée seule ou en association avec d'autres antalgiques comme le paracétamol.

Ce médicament peut être utilisé chez à l’adulte et l’enfant à partir de 12 ans sur une courte durée pour des douleurs modérées non soulagées par d'autres antalgiques comme le paracétamol ou l'ibuprofène utilisés seuls.

Vous devez vous adresser à votre médecin si vous ne ressentez aucune amélioration ou si vous vous sentez moins bien.

Que contient ce médicament ?

paracétamol

Quel est son taux de remboursement ?

Taux de remboursement: 65%

Prix: 2.74

Comment le prendre ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les instructions de cette notice ou les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

Réservé à l'adulte et à l'enfant à partir de 12 ans.

La posologie sera déterminée par votre médecin, selon l'intensité de la douleur ; la dose efficace la plus faible doit généralement être utilisée, pour la durée la plus courte possible.

La durée de traitement avec ce médicament ne doit pas dépasser 3 jours. Si la douleur n'est pas soulagée après 3 jours, demandez l'avis de votre médecin.

Des prises régulières permettent d’éviter que la douleur ne revienne.

Pour éviter un risque de surdosage, vérifiez l'absence de codéine et de paracétamol dans la composition d'autres médicaments, y compris pour les médicaments obtenus sans ordonnance.

Chez l'adulte

1 comprimé effervescent, à renouveler si nécessaire au bout de 6 heures.

Eventuellement, prendre 2 comprimés effervescents en une prise en cas de douleur intense, sans dépasser 6 comprimés effervescents par jour.

Chez l'enfant et l'adolescent

Il est impératif de respecter la posologie, qui dépend du poids de l'enfant ; les âges sont mentionnés à titre d'information. Elle sera déterminée par votre médecin en fonction du poids et de l'intensité de la douleur.

A titre informatif :

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Liés à la présence de paracétamol

    Si une allergie survient, vous devez immédiatement arrêter de prendre ce médicament et consulter rapidement un médecin. A l’avenir, vous ne devrez plus jamais prendre de médicaments contenant du paracétamol.

    De très rares cas d’effets indésirables cutanés graves ont été rapportés.

    Exceptionnellement, ce médicament peut diminuer le nombre de certaines cellules du sang : globules blancs (leucopénie, neutropénie), plaquettes (thrombopénie) pouvant se manifester par des saignements du nez ou des gencives. Dans ce cas, consultez un médecin.

    · Autres effets indésirables possibles (dont la fréquence ne peut être estimée sur la base de données disponibles) : troubles du fonctionnement du foie, diminution importante de certains globules blancs pouvant provoquer des infections graves (agranulocytose), destruction des globules rouges dans le sang (anémie hémolytique chez les patients présentant un déficit en glucose-6-phosphate-deshydrogénase), éruption cutanée en plaques rouges arrondies avec sensation de brûlure, laissant des tâches colorées et pouvant apparaître aux mêmes endroits en cas de reprise du médicament (érythème pigmenté fixe), douleur localisée dans la poitrine qui peut irradier vers l’épaule gauche et la mâchoire d’origine allergique (syndrome de Kounis) difficulté à respirer (bronchospasme)., Dans ce cas, consultez un médecin.

Liés à la présence de codéine

Possibilité de :

    · sensation d'endormissement, euphorie, trouble de l'humeur,

    · rétrécissement de la pupille, difficulté à uriner,

    · réactions d'hypersensibilité (démangeaison, urticaire, éruption cutanée étendue),

    · constipation, nausées, vomissements,

    · somnolence, états vertigineux,

    · gênes respiratoires,

    · douleurs abdominales en particulier chez les patients cholécystectomisés (sans vésicule biliaire),

    · de très rares atteintes du pancréas,

    · Abus, dépendance, syndrome de sevrage suite à un arrêt brutal en cas d’utilisation prolongée,.

    · Syndrome de sevrage chez le nouveau-né de mère exposé en chronique in utero.

Déclaration des effets secondaires