information medicament

HOLOXAN 2000 mg, poudre pour usage parentéral

À quoi sert ce médicament ?

AGENT ALKYLANT

MOUTARDE A L'AZOTE

(L. Antinéoplasique et immunomodulateur)

Ce médicament est un médicament cytotoxique ou médicament anticancéreux. Il fonctionne en tuant les cellules cancéreuses, ce qui est appelé « chimiothérapie ».

Il est indiqué dans le traitement de certaines proliférations cellulaires. Il est souvent utilisé avec d’autres médicaments anticancéreux ou de la radiothérapie.

Que contient ce médicament ?

ifosfamide

Comment le prendre ?

Posologie

La posologie d’HOLOXAN dépend :

Quels sont ses effets indésirables possibles ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde. Les effets indésirables suivants peuvent survenir avec ce médicament.

Informez immédiatement votre médecin si vous remarquez l'un des effets indésirables graves suivants :

Si vous attrapez des ecchymoses sans vous cogner ou mettez du temps pour arrêter les saignements ou si vous saignez du nez ou des gencives. Cela peut indiquer que le taux de plaquettes dans votre sang est trop bas.

Si votre nombre de globules blancs diminue, votre médecin le vérifiera pendant votre traitement. Cela ne provoquera aucun signe, mais vous aurez plus de risques de contracter des infections. Si vous pensez avoir une infection (température élevée, froid et frissons, chaleur et transpiration, ou tout signe d'infection tel qu'une toux ou une sensation de picotement au passage de l'eau), vous aurez peut-être besoin d'antibiotiques pour combattre les infections parce que votre numération sanguine est inférieure à la normale.

Si vous êtes très pâle, léthargique et fatigué. Cela peut être un signe de faible nombre de globules rouges (anémie). Habituellement, aucun traitement n'est nécessaire, votre corps finira par remplacer les globules rouges. Si vous êtes très anémique, vous aurez peut-être besoin d'une transfusion sanguine.

Si vous avez du sang dans votre urine, une douleur en urinant ou une baisse du flot urinaire.

Si vous avez des problèmes mentaux. Chez certaines personnes, HOLOXAN peut avoir un effet sur le cerveau. Parfois, les personnes sous HOLOXAN ne réalisent pas qu’elles ont été touchées mais des amis et des membres de leur famille peuvent remarquer un changement. Si vous ou votre entourage remarquez l'un des effets indésirables suivants, votre médecin arrêtera votre traitement par HOLOXAN :

    · Confusion

    · Somnolence

    · Désorientation

    · Agitation

    · Dépression

    · Hallucinations

    · Spasmes musculaires aux bras ou aux jambes.

    · Discours rapide

    · Répétition des mots

    · Devenir maladroit

    · Être fixé sur une tâche

    · Agressivité

    · Crises (convulsions)

    Ces effets secondaires peuvent être accompagnés d'une fièvre ou de battements cardiaques rapides.

Les autres effets secondaires possibles peuvent être :

Système immunitaire et infections

    · Des réactions allergiques dont les signes sont essoufflement, respiration sifflante, éruption cutanée, démangeaisons ou gonflement du visage et des lèvres (hypersensibilité). Des réactions allergiques sévères peuvent entraîner des difficultés respiratoires ou un choc, pouvant entraîner la mort (choc anaphylactique, réaction anaphylactique / anaphylactoïde)

    · Réduction de l'efficacité de votre système immunitaire (immunosuppression).

    · Augmentation du risque et de la gravité des infections bactériennes, fongiques, virales, à protozoaires ou parasitaires due à l'effet de HOLOXAN sur votre système immunitaire

    · Réactivation d'infections que vous avez eues auparavant (infections latentes)

    · Infection grave se propageant dans le sang pouvant entraîner une chute dangereuse de la pression artérielle pouvant éventuellement être fatale (sepsis, choc).

Les cancers

    · Tumeurs secondaires dans diverses parties du corps, souvent dans la région de la vessie

    · Cancer de la moelle osseuse (syndrome myélodysplasique)

    · Cancer de votre sang (leucémie)

    · Cancer du système lymphatique (lymphome non hodgkinien)

Sang et système lymphatique

    Cela peut entraîner une diminution du nombre de cellules dans votre sang :

    · Les globules blancs, qui combattent l’infection (leucopénie, agranulocytose, granulocytopénie, lymphopénie, neutropénie). Cela peut être associé à de la fièvre (neutropénie fébrile)

    · Plaquettes, qui aident votre caillot sanguin (thrombocytopénie)

    · Les globules rouges, qui transportent l'oxygène à travers le corps (anémie), Cela peut être associé à une diminution de leur capacité à transporter de l'oxygène (diminution de l'hémoglobine)

    · Les globules rouges, globules blancs et plaquettes en même temps (pancytopénie)

    · Formation de petits caillots sanguins dans vos vaisseaux sanguins, perturbant la circulation sanguine normale à travers votre corps (coagulation intravasculaire disséminée)

    · Syndrome hémolytique et urémique - une maladie qui provoque une dégradation anormale des globules rouges, une diminution du nombre de plaquettes dans le sang et une insuffisance rénale.

Système endocrinien

    · Gonflement du cerveau dû à une trop grande quantité d'eau dans votre sang (intoxication hydrique) dont les signes peuvent être des maux de tête, des changements de personnalité ou de comportement, une confusion, une somnolence

    · Augmentation de la libération d'hormone antidiurétique par l'hypophyse. Cela affecte les reins, ce qui entraîne une faible concentration de sodium dans le sang (hyponatrémie) et une rétention d'eau.

Métabolisme et nutrition

    · Perte ou diminution de l'appétit (anorexie)

    · Modifications de votre métabolisme causées par la dégradation des cellules cancéreuses mourantes (syndrome de lyse tumorale)

    · Augmentation de l'acidité des fluides corporels (acidose métabolique)

    · Faibles taux sanguins de potassium pouvant entraîner des rythmes cardiaques anormaux, une constipation, une fatigue, une faiblesse ou des spasmes musculaires, une dépression, une psychose, un délire, une confusion ou des hallucinations (hypokaliémie).

    · Faibles taux sanguins de calcium pouvant provoquer des crampes et des contractions musculaires, des battements de cœur irréguliers, des réflexes hyperactifs, des sensations de brûlure ou de picotement dans les mains et les pieds (hypocalémie).

    · Faibles taux sanguins de phosphate pouvant provoquer des douleurs osseuses, de la confusion et une faiblesse musculaire (hypophosphatémie)

    · Taux élevé de sucre dans le sang pouvant causer soif, fatigue et irritabilité (hyperglycémie)

    · Soif excessive accompagnée également d'un apport hydrique excessif (polydipsie).

Système digestif

    · Se sentir malade et l’être (nausée, vomissement).

    · Diarrhée

    · Inflammation de la muqueuse de la bouche, y compris ulcères (stomatite)

    · Inflammation de l'intestin pouvant entraîner des saignements (entérite, inflammation du caecum, entérocolite hémorragique)

    · Inflammation causant des douleurs abdominales ou une diarrhée (colite)

    · Saignements dans l'estomac ou les intestins (hémorragie gastro-intestinale)

    · Douleurs sévères au ventre et au dos (inflammation du pancréas).

    · Constipation

Système nerveux

    · Un trouble des nerfs pouvant provoquer une faiblesse, des picotements ou un engourdissement (neuropathie périphérique). Cela pourrait être dans plus d'un ensemble de nerfs (polyneuropathie)

    · Difficultés à contrôler ou à coordonner les muscles que vous utilisez lorsque vous parlez, ou une faiblesse de ces muscles (dysarthrie)

    · Crises (convulsions)

    · Un syndrome appelé Status epilepticus (convulsif et non convulsif) défini comme une crise continue et permanente d'une durée supérieure à 5 minutes, ou des crises récurrentes sans reprise de conscience entre les crises pendant plus de 5 minutes.

    · Un syndrome appelé syndrome de leucoencéphalopathie postérieure réversible, qui peut provoquer un gonflement du cerveau, des maux de tête, de la confusion, des convulsions et une perte de la vue

    · Effets sur le cerveau (encéphalopathie), dont les signes peuvent être des problèmes de pensée ou de concentration, une vigilance réduite, des changements de la personnalité, une fatigue, des convulsions, des contractions musculaires et tremblements

    · Vertiges

    · Troubles du mouvement et troubles de la marche

    · Effets sur la moelle épinière (myélopathie) pouvant provoquer un engourdissement, une faiblesse et des fourmillements dans les mains, une perte de la motricité

    · Douleur des nerfs, qui peut aussi ressembler à une sensation de brûlure ou de douleur intense (névralgie)

    · Picotements ou engourdissements, souvent aux mains ou aux pieds (paresthésie)

    · Altération de votre sens du toucher (dysesthésie) ou perte de sensation (hypoesthésie)

    · Altération de votre sens du goût (dysgueusie) ou perte de goût (hypogeusie)

    · Incapacité à contrôler les mouvements de l'intestin (incontinence fécale).

Yeux et oreilles

    · Flou, réduction ou perte de la vue

    · Inflammation de l'œil (conjonctivite)

    · Surdité ou déficience auditive

    · Bourdonnement dans les oreilles (acouphènes).

Cœur et circulation

    · Changements dans votre rythme cardiaque (arythmie) qui peuvent être perceptibles (palpitations) :

    o Rythme cardiaque irrégulier (fibrillation)

    o Battements de cœur plus rapides (tachycardie), pouvant mettre la vie en danger (Tachycardie ventriculaire)

                                                                                                                                                            Liste des effets indésirables possibles :

                                                                                                                                                            Perte des cheveux ou de poilsCystite hémorragiqueHématurieNeutropénie fébrileLésionMal au coeurPhlébiteVomiAppétit diminuéHépatotoxicitéInfection