Autres articles
Article
24 novembre 2022
Hanna

Hanna

Rédactrice santé


Les Français n'accèdent pas facilement aux informations sur leurs médicaments

En France, 212 500 hospitalisations par an (1) sont dues à des effets indésirables médicamenteux (EIM). En forte hausse depuis plusieurs années (+136% entre 2007 et 2018), ces hospitalisations sont en partie attribuables à une automédication inappropriée ou à un mésusage des médicaments. Il s’agit donc d’hospitalisations qui pourraient être évitées avec un accès facilité à de l’information fiable et utile sur les médicaments. Une étude réalisée par Opinion Way pour Synapse Medicine révèle pourtant que les Français n’accèdent pas toujours facilement aux informations qu’ils recherchent sur un médicament !

Les informations les plus recherchées 

Les Français ne prennent pas les médicaments à la légère. Avant de prendre un médicament, avec ou sans ordonnance, ils sont soucieux de s’informer ou de vérifier de nombreux paramètres.

Les informations les plus recherchées sur les médicaments sont tout d’abord les consignes d’utilisation (81%). Ensuite, 80% recherchent des informations sur la prise et le dosage conseillé pour un médicament, mais également son action (78%). De plus, la durée du traitement, les contre-indications et les effets indésirables sont également trois informations fréquemment consultées par les Français (respectivement 74%, 71% et 67%). 

Les parents se montrent également particulièrement attentifs à l’information concernant l’âge possible d’administration des médicaments, le fait qu’ils puissent être donnés ou non à un enfant ou un adolescent, et à quelle dose (74%). Les femmes sont en moyenne plus nombreuses que les hommes à s’intéresser aux informations sur les médicaments.

L’étude montre aussi que les aidants représentent la population la plus consciencieuse dans la consultation d’informations sur les médicaments, à des niveaux plus importants sur tous les types d’informations. Ils sont notamment très vigilants à l’égard des consignes d’utilisation et de la compatibilité entre médicaments.

opinion way synapse medicine goodmed médicaments

Les sources consultées par les Français pour s’informer sur les médicaments

Pour s’informer sur les médicaments, les Français privilégient principalement les professionnels de santé (pharmaciens, médecins) (64%), les notices des médicaments (56%) ainsi qu’Internet (37%).

Les notices : perçues comme fiables mais peu compréhensibles

Les notices accompagnant les médicaments sont perçues comme fiables mais peu compréhensibles par une majorité des Français. En effet, 8 Français sur 10 perçoivent les notices de médicaments comme fiables, mais près de 7 sur 10 trouvent les informations des notices difficiles à lire (texte écrit en petit, mots complexes…). En effet, 56% déclarent avoir déjà renoncé à les consulter du fait de ce manque de lisibilité. Parallèlement, 65% des Français considèrent que les notices contiennent beaucoup d’informations, rendant souvent difficile la recherche de tel ou tel renseignement.

Plus précisément, l’étude indique que 72% des seniors ne sont pas satisfaits des notices du fait d’un manque de lisibilité ; alors que les plus jeunes éprouvent des problèmes de compréhension lors de leur lecture.

Internet : un outil perçu comme pratique, mais peu fiable

Bien qu’il s’agisse d’un outil perçu comme pratique pour une grande majorité des Français (7 sur 10), internet est une source que les Français ne considèrent pas comme tout à fait fiable. En effet, 72% des Français doutent de la fiabilité des informations médicamenteuses retrouvées sur le net. De plus, près de 8 Français sur 10 (78%) considèrent que la consultation de sources en ligne concernant les médicaments peut être angoissante (notamment en ce qui concerne les effets indésirables, des témoignages de patients, des photos...).

En bref

L’étude réalisée montre que les Français sont soucieux de s’informer sur les médicaments avant d’en consommer, qu’il s’agisse de médicaments avec ou sans prescription. 

Quand les Français doivent prendre un traitement médicamenteux, ils ont pour habitude de consulter de nombreuses indications disponibles dans la notice, en particulier les informations suivantes : les consignes d’utilisation, la posologie, l’action du médicament, la durée du traitement, les contre-indications ou encore les effets indésirables. Pourtant, les notices ne sont pas toujours perçues comme simples à lire (texte en petit caractère) ou à comprendre (notions compliquées) par les Français. Concernant Internet, cet outil est perçu comme pratique mais les Français doutent de la fiabilité des informations retrouvées à travers cette source.

Goodmed répond à un besoin exprimé des Français en facilitant leur accès à une information fiable et compréhensible sur les médicaments. Développée par des professionnels de santé, cette application permet de mieux comprendre ses traitements et de prendre ses médicaments avec précaution. Gratuite et simple d’utilisation, Goodmed permet de scanner les QR codes des boîtes de médicaments afin d’accéder à toutes leurs informations (contre-indications, effets indésirables, mode d’administration, etc.). Les résultats de Goodmed sont fiables et adaptés à chaque profil : femmes enceintes, enfants, personnes âgées, personnes sujettes à des maladies du cœur, du foie ou des reins. Un indispensable pour toute la famille !

Retrouvez l’infographie de l'étude Opinion Way réalisée par Synapse Medicine ici

(1) Étude IATROSTAT 

Ce contenu a été validé par l'équipe médicale de Synapse Medicine, l'entreprise qui développe Goodmed. Cependant, il ne substitue en aucun cas un avis médical. Si vous avez un doute sur un traitement ou certains symptômes, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Téléchargez l’app Goodmed

Téléchargez l’app Goodmed

Découvrez tous nos podcasts santé

Découvrez tous nos podcasts santé

découvrir