Autres articles
blogpost
06 octobre 2022
Hanna

Hanna

Rédactrice santé


Octobre Rose : quand et comment se faire dépister ?

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent en France et représente la première cause de décès par cancer chez la femme. S’informer et en parler sans tabous permet de favoriser une détection précoce de la maladie et une meilleure prise en charge. À l’occasion d’Octobre Rose, qui rappelle l'importance du dépistage, nous vous rappelons quand et comment se faire dépister pour le cancer du sein.

Quelques chiffres

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent en France, et celui qui cause le plus de décès chez les femmes chaque année. Parmi les facteurs de risques de ce cancer, on peut notamment citer :

  • L’âge : une augmentation significative du risque après 50 ans
  • Les antécédents gynécologiques : puberté précoce, ménopause tardive, traitements hormonaux de ménopause etc.
  • Le mode de vie (consommation de tabac, d’alcool) 

En 2021, seule la moitié (50,6%) des femmes concernées ont participé au dépistage organisé du cancer du sein. Pourtant, lorsque le cancer du sein est détecté assez tôt, il peut être guéri dans 90% des cas. D’où l’intérêt du dépistage, qui permet de repérer d'éventuelles anomalies à un stade précoce, ce qui permet de rapidement pouvoir agir.

Quand et comment se faire dépister ?

Il est recommandé aux femmes de surveiller leur poitrine par auto-palpation une fois par mois, dès l’âge de 25 ans. En effet, même si le cancer du sein est plus rare chez les femmes de moins de 40 ans, certaines formes peuvent se déclarer tôt. C’est le cas de la forme triple T, une forme rare et violente du cancer du sein encore peu connue du grand public, qui a notamment touché l’influenceuse-entrepreneuse Emilie Daudin à 33 ans.  Aujourd'hui guérie de cette forme de cancer du sein, Emilie Daudin communique régulièrement sur ce sujet afin de sensibiliser le plus grand nombre :

“J'avais repris le sport quelques mois après la naissance de ma fille. Pendant une séance, j'ai senti une douleur au sein et que j'avais une sorte de petite boule.”, avait-elle expliqué lors d’une interview. C’est lors d’une échographie mammaire, réalisée le 1er octobre 2020, que le diagnostic tombe :  on lui annonce qu'il y a 90% de risques que ce soit un cancer du sein. "Il y a 2 ans lorsque j’ai été diagnostiquée d’un cancer du sein triple négatif, ma vie a basculé. Je savais que je voulais tirer quelque chose de positif de tout cela : faire de la prévention et faire en sorte que toutes les femmes se sentent concernées (...).  Il faut consulter un professionnel de santé si vous percevez une boule, si vous avez mal ou que vous sentez une décharge électrique dans votre sein ou sous votre aisselle.” a-t-elle récemment rappelé dans un post Instagram publié début octobre.

Emilie Daudin Goodmed
@emiliebrunette

À partir de l’âge de 50 ans (chez les femmes ne présentant ni symptômes ni facteur de risque particulier), il est nécessaire de réaliser un dépistage (entièrement remboursé), tous les deux ans.  Dès 50 ans, dans le cadre du dépistage organisé, vous recevez un courrier vous invitant à effectuer gratuitement un examen clinique des seins et une mammographie, et à choisir votre médecin radiologue parmi une liste proposée. En cas d’antécédents familiaux, il est recommandé de prendre rendez-vous directement avec un centre d’oncologie. 

Synapse Medicine soutient le mouvement Octobre Rose

Synapse Medicine, qui développe l’application Goodmed, s’investit au quotidien dans l’amélioration de la prise en charge des patients atteints de cancer aux côtés des Centres de Lutte Contre le Cancer. Pour en savoir plus : cliquez ici

Le 22 et 23 octobre 2022, Synapse Medicine soutiendra aussi l’évènement “Challenge Ruban Rose” organisé à Bordeaux. Pour plus d’informations sur cet évènement, rdv ici : https://challengedurubanrose.fr/bordeaux/

Ce contenu a été validé par l'équipe médicale de Synapse Medicine, l'entreprise qui développe Goodmed. Cependant, il ne substitue en aucun cas un avis médical. Si vous avez un doute sur un traitement ou certains symptômes, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Téléchargez l’app Goodmed

Téléchargez l’app Goodmed

Découvrez tous nos podcasts santé

Découvrez tous nos podcasts santé

découvrir